Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire des sciences

Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle

Kapil Raj et Yves Cohen
p. 187-188

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Kapil Raj, maître de conférences
Yves Cohen, directeur d’études

Savoirs, pratiques et objets : localités et circulations

1Ce séminaire se situe dans la continuité des propositions formulées l’année précédente. En effet, il s’agit de mettre en place une réflexion sur la production des savoirs, des pratiques et des objets localement situés en relation avec des processus de circulation régionale, internationale, voire planétaire. Nous avons tenté d’approfondir cette réflexion et d’aller plus loin en explorant, à partir d’exemples concrets, la possibilité d’ériger cette problématisation du rapport entre le local et le circulatoire en méthode pour de nombreuses études dans des univers tant coloniaux que mondiaux, orientées tout autant sur le développement scientifique ou industriel que sur les modes de gouvernement ou de production culturelle. Ainsi, nous nous sommes penchés sur la construction des savoirs entre l’Asie du Sud et l’Europe dans l’époque moderne et sur les pratiques d’arpentage en Inde du XIVe au XIXe siècle : la perspective était de remettre en question l’idée d’aire culturelle en proposant une notion plus féconde pour comprendre le développement local de ces pratiques, celle d’aire de circulation. La coordination et les médiations sociotechniques dans le milieu international des ionistes au tournant du XXe siècle ont été abordées de ce point de vue (Benoît Lelong). Une rencontre avec des historiennes des techniques (Liliane Hilaire-Pérez et Catherine Verna) nous a permis d’esquisser les questions et débats concernant la circulation des techniques depuis le Moyen Âge, questions mises au jour par une étude des manuscrits détaillant les techniques de fabrication des toiles de coton peintes aux Indes. Ces questions ont été reformulées à la lumière des recherches récentes d’anthropotechnologie sur la circulation des techniques d’extraction du sel marin entre la France et l’Afrique (Philippe Geslin). Les modes de gouvernement et de commandement ont été abordées dans une séance consacrée aux idéologies du chef circulant entre les deux guerres. Enfin, le cas de la modernisation de Canton nous a donné l’occasion d’examiner la réinvention d’une localité par emprunt et traduction des schémas urbains, culturels et industriels issus de l’aire de circulation particulièrement féconde de l’Asie orientale (Pierre Miège).

Publication

Kapil Raj

  • « Connexions, croisements, circulations : le détour par l’Inde de la cartographie britannique, XVIIIe-XIXe siècles », dans De la comparaison à l’histoire croisée, sous la dir. de M. Werner et B. Zimmermann, Paris, Le Seuil (« Le genre humain »), 2004, p. 73-98.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kapil Raj et Yves Cohen, « Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 187-188.

Référence électronique

Kapil Raj et Yves Cohen, « Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16807

Haut de page

Auteurs

Kapil Raj

Articles du même auteur

Yves Cohen

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals