Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie visuelle

Jean-Paul Colleyn, Éliane de Latour et Marc-Henri Piault
p. 528-529

Texte intégral

Jean-Paul Colleyn, maître de conférences avec Éliane de Latour et Marc-Henri Piault, directeurs de recherche au CNRS

Fiction et construction du réel

1Nous avons d’abord discuté des critères de scientificité à travers des auteurs comme Paul Veyne, Edmund Leach, Talcot Parsons, James Clifford, Michael Taussig, Jean-Marie Schaeffer. Il est apparu que le terme fiction avait souvent été employé, positivement ou négativement, de manière polémique et qu’il était utile de distinguer fiction, modèle, idéal-type, etc. Le laxisme conceptuel à propos de la fiction en sciences humaines n’a rien fait pour clarifier le débat en cette période de remise en question épistémologique. En anthropologie visuelle également, depuis 1980, la mode a plutôt été à la confusion des genres, souvent au prix d’un certain malaise sur le plan de la réception. À travers quelques exemples de traitement d’images, nous avons également montré la différence entre la référentialité stricte et la référentialité élargie (celle du monde possible). La deuxième partie du séminaire a porté sur des études de cas et d’œuvres : le travail du réalisateur américain Errol Morris, qui mêle enquête documentaire (sous forme d’interviews) et traitement fictionnel (The thin blue line ; Fast, cheap and out of control ; Mister Death), le film Rashomon, d’Akira Kurosawa, qui pose la question du récit de vie et du témoignage ; La Jetée, de Chris Marker, qui reconstruit un récit à partir d’images fixes ; Le Carrefour haïtien et Lumumba, films d’histoire immédiate du réalisateur haïtien de Raoul Peck, Ce qui me meut (sur Marey), de Cedric Klapisch ; et enfin l’œuvre d’Abbas Kiarostami et Youssef Chahine. En troisième partie, nous avons reçu des invités : Laurent Veray, professeur à Paris-X et auteur de L’Héroïque cinématographe (un film qui reconstitue le journal de guerre de deux opérateurs, l’un allemand, l’autre français, entre 1914 et 1918) ; Élodie Perreau, qui nous a parlé du rapport réalité-fiction dans les telenovelas brésiliennes.

Publications

Jean-Paul Colleyn

  • « Afrique de l’Ouest », Bibliothèque des Afriques d’aujourd’hui, Paris, ADPF, ministère des Affaires étrangères, 2003, p. 70-112.
  • « Films on African folklore », dans African folklore : an encyclopedia, Ph. Peek (éd.), New York, Londres, Routledge, 2004, p. 125.
  • « L’ethnographie, essais d’écriture », Critique. Frontières de l’anthropologie, janv.-févr. 2004, p. 680-681.
  • « L’alliance, le dieu, l’objet ». L’Homme, 170, avril-juin 2004, p. 61-78.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Colleyn, Éliane de Latour et Marc-Henri Piault, « Anthropologie visuelle », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 528-529.

Référence électronique

Jean-Paul Colleyn, Éliane de Latour et Marc-Henri Piault, « Anthropologie visuelle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17019

Haut de page

Auteurs

Jean-Paul Colleyn

Articles du même auteur

Éliane de Latour

Articles du même auteur

Marc-Henri Piault

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals