Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie des homosexualités

Françoise Gaspard et Didier Eribon
p. 573-574

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Françoise Gaspard, maîtresse de conférences avec Didier Eribon, écrivain

1L’enjeu de ce séminaire, depuis son ouverture en 1998, a été de permettre à des doctorants travaillant sur les mouvements homosexuels et la sociologie des homosexualités de disposer d’un espace de rencontre avec des chercheur(e)s confirmé(e)s ayant travaillé et publié sur ces sujets et, en outre, de croiser les problématiques genre et sexualités.

2Le séminaire a principalement porté, cette année, sur l’émergence de la thématique des identités dans les années 1970 et, en particulier, des identités gays et lesbiennes. Les mouvements de libération des femmes et l’apparition de mouvements gays et lesbiens se sont inscrits dans l’émergence de nouveaux questionnements, aussi bien dans la théorie (les œuvres de Michel Foucault, Roland Barthes, Felix Guattari, Gilles Deleuze, Monique Wittig...) que dans la littérature, l’art et le cinéma. Le séminaire a notamment permis d’examiner l’héritage de ces années 1970, sa mémoire et son interprétation dans les mobilisations et les travaux actuels. Il a ainsi tenté d’analyser le passage de mouvements en faveur de la « redistribution » à des mouvements en faveur de la « reconnaissance ».

3René Schérer et Christine Delphy ont participé à ce séminaire en tant qu’acteurs et analystes des mouvements de ces années. Daniel Borrillo, juriste spécialiste des discriminations, Christine Bard, historienne du genre, ont exposé leurs travaux concernant tant l’évolution de la jurisprudence nationale et internationale que le lien entre féminisme et mouvements homosexuels des années 1970 à aujourd’hui. Le cinéaste Lionel Soukas est venu présenter un extrait de ses films de l’époque.

4Le séminaire s’est conclu par une journée consacrée au thème de l’engagement à laquelle ont notamment participé Judith Butler, profes-seure à l’Université de Californie à Berkeley, et Jeanne Favret-Saada.

5Des doctorants suivant le séminaire ont en outre engagé l’élaboration de journées d’études sur l’état des recherches sur les homosexualités. En raison du succès de l’appel à propositions et de l’intérêt des projets soumis il a été envisagé, outre les deux journées qui tenues en octobre 2004, de préparer une seconde session qui devrait avoir lieu en 2005.

Publications

  • « Femmes, foulards et République », Le foulard islamique en question, Paris, Éditions Amsterdam, 2004, p. 72-80.
  • « Les institutions supranationales et les femmes : une expérience », dans Femmes et diplomatie, sous la dir. de Y. Denécher, Bruxelles, PIE- Peter Lang, 2004, p. 137-145.
  • « Le genre et les travaux sur la citoyenneté en France », dans Quand les femmes s’en mêlent, genre et pouvoir, C. Bard, C. Baudelot, J. Mossuz-Lavau (éd.), Paris, Éditions de la Martinière, 2004, p. 105-126.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Gaspard et Didier Eribon, « Sociologie des homosexualités », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 573-574.

Référence électronique

Françoise Gaspard et Didier Eribon, « Sociologie des homosexualités », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17046

Haut de page

Auteurs

Françoise Gaspard

Articles du même auteur

Didier Eribon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals