Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie du religieux

Danièle Hervieu-Léger
p. 588-590

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Danièle Hervieu-Léger, directrice d’études

1Les études de rituels, figure imposée de la méthode ethnologique classique et cœur de métier de l’anthropologie des sociétés lointaines, occupent une place relativement restreinte dans les analyses sociologiques de la modernité religieuse. Certes, les travaux portant sur les « religions séculières » abondent en considérations sur les formes de ritualité que celles-ci incorporent. Mais rares sont ceux qui s’engagent dans la description systématique des pratiques. Quant aux rituels des religions historiques, ils ont été trop souvent perdus de vue en même temps que s’imposait la mesure du déclin régulier des observances. Alors que les configurations croyantes contemporaines font l’objet d’auscultations multiples, peu de travaux récents théoriquement et méthodologiquement novateurs se signalent dans ce domaine, à l’exception notable de la sociologie pragmatique des rites religieux contemporains développée par A. Piette. En tentant d’éclairer cette situation à partir des problématiques anthropologiques, sociologiques et philosophiques classiques et des développements récents de la discipline (E. Dianteill, V. Delecroix, D. Hervieu-Léger), le séminaire s’est donné pour horizon la construction de quelques outils permettant de penser sociologiquement les conditions et modalités de l’action rituelle dans les sociétés ultramodernes. Le terrain choisi pour cette exploration a été celui des pratiques funéraires contemporaines, et plus spécifiquement, celui des bricolages idéologiques, symboliques et pratiques associés à la fois à la requête contemporaine de « personnalisation » des rituels religieux et au besoin de démonstration communautaire, au moment précis où les appartenances héritées se défont et où les identités s’inventent bien plus qu’elles ne se transmettent. Des présentations d’enquête (E. Dianteill, C. Béraud, P. Côté) ont fourni, à chaque séance, la matière d’une réflexion sur les jeux de composition opérant à partir de la sélection et du retraitement d’éléments repris des formes rituelles fixées par la tradition, dans divers champs religieux. La question de l’innovation rituelle, à la charnière du religieux et du politique, a également été posée à partir d’une série de dossiers (M.J. Zins, F. Gugelot, D. Hervieu-Léger) concernant la mise en rite public du deuil collectif associé à des « morts extrêmes » : morts à la guerre, victimes du terrorisme, « morts de la rue », victimes d’accidents de masse (crash du Concorde, explosion de l’usine AZF, incendie du tunnel du Mont-Blanc, etc.). Une attention particulière a été portée aux rituels interreligieux, modalité privilégiée d’une invocation de l’universel (la « commune humanité ») mise en scène à travers la célébration de l’égale valeur des appartenances, mais également lieu de condensation des contradictions et conflits dont cet oecuménisme des valeurs est inévitablement porteur (A.S. Lamine). Deux séances ont été consacrées à l’étude microsociologique de la création d’un rituel : celui de l’Appel des noms des déportés juifs de France, instauré depuis 1991 (R. Azria, R. Hermon-Belot). La séance finale du séminaire a accueilli Nourit Staedler, chercheuse à l’Université hébraïque de Jérusalem, dont les travaux portent sur l’organisation Zaka (Haredi Disaster Victims Identification Team) qui, en vue d’offrir aux victimes d’attentats des funérailles conformes à la loi juive, s’emploie, pour légitimer ses interventions visant à la reconstitution des corps, à produire des constructions théologiques ad hoc, au service de l’affirmation religieuse en situation extrême.

Publications

  • Catholicisme français. La fin d’un monde, Paris, Bayard, 2003, 335 p.
  • Avec J.-C. Ameisen et E. Hirsch (éd.), Qu’est-ce que mourir ?, Paris, Éditions du Pommier, 2003, 182 p.
  • Il pellegrino e il convertito. La religione in movimiento [trad. par M. Offi], Bologne, Il Mulino, 2003, 214 p.
  • Préface à M. Gross, L’Homoparentalité, Paris, PUF (« Que sais-je »), 2003, p. 5-12.
  • « Der Wandel der religiosën Landschaft Europas im Spiegel des Islam : Der Fall Frankreich », dans Der islam in Europa. Der Umgang mit dem Islam in Frankreich und Deutschland, A. Escudier (éd.), Göttingen, Wallstein, 2003, p. 26-45.
  • « Some configurations of religion in a time of voluntarism and globalization », Tidsskrift for Kirke Religion Samfun, Hefte 1, 2003, Argang 16 (Suède), p. 1-14.
  • « Religion und Sozialer Zusammenhalt », Transit. Europäische Revue, Verlag neue kritik, 26, hiver 2003-2004, p. 101-119.
  • « La religion, mode de croire », Revue du MAUSS, 22, « Qu’est-ce que le religieux ? Religion et politique », second semestre 2003, p. 144-158.
  • « Pour une approche des modernités religieuses multiples : une autre approche de la religion invisible des sociétés européennes », Social Compass, 50, 3, « La religion invisible en Europe », septembre 2003.
  • « Le converti, une figure de description de l’ultra-modernité religieuse », Diasporas, 3, « Passages, conversions, retours », 2003, p. 11-22.
  • « Les églises interrogées par les progrès de la médecine » (entretien), dans Dieu aime-t-il les malades ? Les religions monothéistes face à la maladie, N. Martin et A. Spire, Paris, Anne Carrière, 2004, p. 77-137.
  • « La transmission des identités religieuses », dans Identité(s). L’individu, le groupe, la société, C. Halpen et J-C. Ruano-Borbalan, Auxerre, Éditions Sciences humaines (diff. PUF), 2004, p. 149-159.
  • « Pluralisme, individulitzacio i nuoves formes de la religiositat en la modernitat », dans El cristianisme en una societat plural, A. Matabocsch (éd.), Barcelone, Editorial Cruilla, 2004, p. 41-52.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danièle Hervieu-Léger, « Sociologie du religieux », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 588-590.

Référence électronique

Danièle Hervieu-Léger, « Sociologie du religieux », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17055

Haut de page

Auteur

Danièle Hervieu-Léger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals