Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Asie

Littératures de l’Insulinde

Henri Chambert-Loir
p. 204-205

Texte intégral

Henri Chambert-Loir, directeur d’études à l’EFEO

Les sources de la modernité, II. À la recherche de modèles

1Dans ce deuxième volet d’un séminaire consacré à l’émergence de la modernité dans le monde malais à partir de l’Introduction de l’islam, on a analysé sous des angles divers les multiples versions de la légende d’Alexandre le Grand dans cet espace. Le séminaire a été animé en collaboration avec Claude Guillot dans le but d’aborder ces textes dans une double perspective, littéraire et historique.

2Le texte le plus important est la version malaise de la légende, Intitulée Hikayat Iskandar Zulkarnain (Histoire d’Iskandar le Bicornu), qui présente d’indéniables similitudes avec l’une des recensions de la Sirat al-Iskandar rédigée en arabe vers la fin du XIIIe siècle par un certain Abu Ishaq Ibrahim ibn Mufarrij al-Suri. Il est donc possible que la Hikayat malaise ait été traduite – sans doute au début du XIVe siècle, dans le sultanat de Pasai (au nord de Sumatra) – du texte de al-Suri, mais il est peu probable que l’on identifie jamais le texte précis qui servit de modèle à la première version malaise, celle-ci ayant été, au cours des siècles, amendée et transformée par les copistes successifs.

3Quoi qu’il en soit, la Hikayat malaise fait partie de la tradition moyen-orientale de la légende d’Alexandre et elle a hérité de traits persans aussi bien qu’arabes, à commencer par une variante originale de la naissance d’Iskandar. Celui-ci est un personnage totalement nouveau, par suite de mutations dues à quatre inventions fondamentales. Tout d’abord, Iskandar est le fils du roi perse Darab ; il est donc l’héritier légitime du trône de Perse et ne fait que conquérir son droit lorsqu’il vainc son frère Dara (Darius III). Deuxièmement, Iskandar est musulman. Élevé dans la foi musulmane par Aristote, il la renie sous l’influence de Satan, mais il est ramené dans le droit chemin par le prophète Khidir et se trouve dès lors pourvu – c’est la troisième invention – de la mission d’islamiser la terre entière. Enfin, Iskandar est accompagné tout au long de son périple par Khidir, qui remplace les compagnons des autres versions et tend bien souvent à lui ravir son prestige.

4Il a existé au moins une autre version malaise de la légende d’Alexandre, et sans doute très différente de la seule que nous connaissons. Elle fut rédigée au début du XVIIe siècle à Aceh par Nuruddin al-Raniri, uléma fameux d’ascendance arabe et indienne à la fois, connu pour sa prolixité et son militantisme. Cette version ne nous est pas parvenue, mais elle semble avoir été à l’origine des fragments de la légende qui ont pénétré d’autres textes malais et javanais.

5Issue d’un modèle historique occidental, la Hikayat Iskandar Zulkarnain s’est muée en un modèle historique oriental d’une nature totalement différente, axé sur un projet civilisateur au service de l’Islam. Devenu lui-même le modèle idéal du souverain musulman, Iskandar a été inscrit dans la généalogie de plusieurs sultans malais, notamment à Malacca, à Bornéo et à Bima (Petites îles de la Sonde). La Hikayat, cependant, a conservé par ailleurs sa valeur de modèle philosophique, dans la mesure où Iskandar, investi d’une mission divine et sous la constante protection d’un prophète, n’en échoue pas moins dans sa quête d’immortalité, si bien que sa grandiose aventure fait la part de l’échec et sert à définir les limites de la condition humaine.

Publication

  • « The Sulalat al-Salatin as a political myth », Indonesia (Cornell University), 79, avril 2005, p. 131-160.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Chambert-Loir, « Littératures de l’Insulinde », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 204-205.

Référence électronique

Henri Chambert-Loir, « Littératures de l’Insulinde », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17456

Haut de page

Auteur

Henri Chambert-Loir

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals