Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire économique et sociale des campagnes (XVIIe-XXe siècle)

Gérard Béaur
p. 211-212

Texte intégral

Gérard Béaur, directeur d’études

Propriétés, stratégies familiales, changements économiques

1Le séminaire « Histoire économique et sociale des campagnes » a réuni autour d’un groupe de chercheurs qui forme avec Gérard Béaur le noyau du GRHEC (Groupe de recherches pour l’histoire économique des campagnes) et du GDR SORE (Sociétés rurales européennes) : Annie Antoine (Université Rennes-II), Jean-Michel Chevet (INRA), Jean Duma (Université Paris-X) et Nadine Vivier (Université du Maine), chercheurs, enseignants-chercheurs, ITA et étudiants autour des questions qui tournent sur de l’histoire du monde rural dans la longue durée. Il s’agit d’un champ en plein renouveau après une longue crise qui l’avait gravement affecté pendant les années 1980 et qui s’est révélée d’une certaine façon bénéfique en obligeant les historiens des campagnes à revoir leurs méthodes, leurs approches et leurs problématiques, comme l’a rappelé Gérard Béaur, dans son exposé liminaire. Cette année encore le séminaire s’est focalisé sur les questions de propriété, les stratégies et les changements, sans renoncer à explorer d’autres thématiques liées aux problèmes de la ruralité et en accordant une attention insistante mais non pas exclusive sur le XVIIIe siècle et les sociétés européennes. Trois axes ont structuré ce séminaire : le crédit et la circulation de la propriété, les relations sociales, les processus de développement.

2Si Antoni Furiò a pu remonter jusqu’aux XIIIe-XVe siècles dans le pays de Valence (Espagne), pour envisager les facettes multiples du crédit rural, marquer leur articulation, dégager leur évolution et pour montrer la forte activité du marché de la terre, pour en souligner le caractère largement extra-familial, c’est l’Alsace du XVIIIe siècle qui a servi de terrain d’expérimentation à Jean-Michel Boehler pour cerner les pratiques de transmission de la terre dans les familles paysannes et en montrer l’extraordinaire variété et plasticité. Tandis que Sylvie Dépatie explorait les relations de crédit dans la société rurale canadienne de la fin du régime français, en relativisant le rôle des marchands dans les pratiques de prêts à la campagne, Laurence Fontaine, en s’interrogeant sur les rapports entre la pauvreté et l’endettement dans l’Europe moderne, mettait en évidence l’Importance de la dette en tant que facteur structurant de la société.

3Étudiant la société rurale, Constanta Ghitulescu a entrepris d’expliciter les stratégies matrimoniales dans la société roumaine du XVIIIe siècle et de montrer qu’elles ont pour fonction de renforcer les liens de parenté à travers les réseaux d’alliances. Belen Moreno Claverias a détaillé les systèmes de consommation paysanne dans la Catalogne préindustrielle à partir des inventaires après décès et analysé la progression des signes de bien-être, alors que Sylvie Dépatle a rendu compte de l’essor d’une horticulture commerciale dans la Montréal du XVIIIe siècle et a situé la fonction, défini la place des jardiniers professionnels dans la colonie.

4Les questions de développement ont été abordées dans plusieurs occasions. Si Lars Behrisch a mis en évidence les enjeux autour des statistiques agricoles dans les États allemands du XVIIIe siècle à partir de l’exemple de l’État de Lippe, pour souligner combien elles constituaient un critère d’action pour un gouvernement autoritaire, Tim Le Goff a mesuré dans la longue durée l’évolution de la production et de la productivité (notamment en calculant le mouvement de la productivité totale des facteurs) à travers la gestion de domaines bourguignons aux XVIIIe et XIXe siècles, telle qu’elle ressort des archives hospitalières. Robert Schwartz a présenté les résultats de ses Investigations conduites avec un système d’information géographique pour apprécier le rôle du chemin de fer sur le développement régional en France et en Grande-Bretagne, et Marie-Claude Maurel a dressé un tableau évocateur de la situation actuelle de la paysannerie polonaise, en proposant un autre modèle de « fin des paysans », pour une société entraînée dans un déclin inéluctable et condamnée à disparaître.

Publications

  • « Land markets in the Parisian Basin (17th-19th centuries). Changes over time and variation in space », dans Landholding and land transfer in the North Sea area, P. Hoppenbrouwers et Β. van Bavel (éd.), Turnhout, Brepols, 2004, p. 86-100.
  • « A rurális társadalmak problémája a német és trancia történetirásban », Korall, Társadalomtörténeti Folyóirat, n° Rurális társadalmak, 19-20, 2005, p. 70-98 [en collaboration avec J. Schlumbohm, trad. de l’article de 2003].
  • « Mobiles ou sédentaires ? Les familles rurales normandes face au problème de la migration au XIXe siècle (Bayeux, 1871-1874) », dans Marchés, migrations et logiques familiales dans les espaces français, canadien et suisse, A.-L. Head-Konig, L. Lorenzetti, J. Goy (éd.), Berne, Peter Lang, 2005, p. 263-277.
  • « Prix de l’immobilier, circulation de la propriété et changements urbains dans la France préindustrielle (1770-1810) », dans Propiedad urbana y crecimiento de la ciudad, P. Lavastre et R. Mas (éd.), Madrid, Ediciones de la Universidad Autónoma de Madrid/Casa de Velazquez, 2005, p. 53-64.
  • « Les rapports de propriété en France sous l’Ancien Régime et dans la Révolution. Transmission et circulation de la terre dans les campagnes françaises du XVIe au XIXe siècle », dans Ruralité française et britannique, ΧΙΙIe-ΧΧe siècles. Approches comparées, N. Vivier (éd.), Rennes, PUR, 2005, p. 187-200.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Béaur, « Histoire économique et sociale des campagnes (XVIIe-XXe siècle) », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 211-212.

Référence électronique

Gérard Béaur, « Histoire économique et sociale des campagnes (XVIIe-XXe siècle) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17460

Haut de page

Auteur

Gérard Béaur

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals