Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire de la famille

Antoinette Fauve-Chamoux, Marie-Pierre Arrizabalaga, Mary-Louise et Nagata Mario Boleda
p. 232-234

Texte intégral

Antoinette Fauve-Chamoux, maître de conférences avec Marie-Pierre Arrizabalaga et Mary-Louise, Nagata Mario Boleda, professeur à l’Université nationale de Salta (Argentine)

Familles, mariages et domesticités : modèles historiques comparés (XVIe-XXe siècle)

1Les coresponsables du séminaire ont présenté en cours d’année le bilan du projet européen consacré au rôle socioéconomique du service domestique, qui a fait l’objet d’un ouvrage collectif publié sous la direction d’Antoinette Fauve-Chamoux (Domestic service and the formation of European identity : understanding the globalization of domestic work, 16th-21st Centuries, Berne, Peter Lang, 2004). Il s’agissait, entre autres, de mieux comprendre les interactions entre d’une part le changement social et d’autre part les stratégies individuelles et collectives en termes de comportement, de choix de vie ultérieure, car le service domestique est le plus souvent considéré comme un choix de vie transitoire, en particulier chez les jeunes femmes qui le considèrent comme une étape au mariage. Le service domestique est un phénomène européen, avec certes des variations considérables d’un pays à l’autre, mais avec des constantes, comme par exemple des chiffres assez voisins d’emplois domestiques selon les villes européennes et une féminisation marquée au cours du XIXe siècle. Les sociologues qui ont participé au projet ont permis de replacer les mouvements actuels de population laborieuse en provenance par exemple des Philippines et des pays de l’Est européen, dans une perspective longue d’histoire des migrations féminines. Antoinette Fauve-Chamoux a donné par ailleurs un aperçu des travaux en cours sur la famille-souche dans une perspective asiatique, au sein d’une équipe de travail internationale qui se réunit régulièrement et fonctionne maintenant en liaison avec le nouveau groupe ESOPP, coordonné par Paul-André Rosental au Centre de recherches historiques. Ofelia Rey Castelao, professeur à l’Université de Saint-Jacques de Compostene, a apporté un précieux bilan complet des études les plus récentes sur l’histoire de la famille en Espagne, pour les XVIe et XVIIe siècles et Rolf Gehrmann, professeur d’histoire à l’Université de Francfort-sur-Oder a donné de son côté, pour le monde germanique, une vision panoramique et critique sur les travaux de démographie historique et d’histoire de la famille effectués depuis une vingtaine d’années en Allemagne, pour la période moderne et contemporaine, montrant à la fois les grandes lignes de force et les lacunes à combler.

2Avec Lucia Carle, professeur à l’Université de Florence, nous avons étudié plus précisément l’organisation interne de la famille et son évolution dans le modèle social de l’Alta Langa (Italie), du XVIe au XXe siècle, et visionné son dernier film ethnographique, en coproduction avec Carlo Dottor, sur cette région du Piemont. Puis, à l’occasion du colloque de la Société de démographie historique tenu à l’Ined en janvier, Nathalie Ostroot, chercheur au laboratoire CNRS-TELEMME a donné un aperçu de la condition des femmes à Aix-en-Provence au XIXe siècle, à partir des recensements nominatifs conservés aux Archives départementales. Sylvie Perrier, professeur à l’Université d’Ottawa, a expliqué les mécanismes de transmission familiale dans les familles recomposées et l’impact des remariages sur le devenir des enfants de lits différents, à Toulouse au XVIIIe siècle.

3Margarida Duraes, professeur à l’Université du Minho, a présenté les orientations de son nouveau projet sur les bourgeois de la ville de Braga : famille, patrimoine et comportements héréditaires au XIXe siècle. Béatrice Craig, professeur à l’Université d’Ottawa, a analysé la riche correspondance d’une bourgeoise de Lille sous le Second Empire. Ces lettres d’une jeune fiancée relativement libre montrent en particulier comment un mariage se concluait dans ce milieu et ce qu’en attendaient les familles. Marco van Leeuwen, attaché à l’Institut des sciences sociales d’Amsterdam (IISG), a exposé, lors d’une séance supplémentaire, ses recherches actuelles, communes avec Jean-Pierre Pelissier (INRA) et Danièle Rébaudo (CNRS), sur les modèles de mariage et de mobilité sociale dans la France des XIXe et XXe siècles, à partir de l’enquête TRA. Ludmila Fialova, professeur de démographie à l’Université Charles de Prague, invitée par l’Ined, a présenté les modèles actuels de cohabitation et de solidarité familiale pour l’ensemble de la République tchèque et les changements profonds intervenus dans la reproduction familiale depuis la chute du communisme, surtout en matière de formation des couples. La notion de mariage a changé et la famille doit faire appel plus que jamais à l’aide bénévole des grands-mères, étant donné la disparition d’un grand nombre de formes d’aide sociale jusque-là quasi gratuite.

4Deux séances ont été consacrées à la famille en Algérie : Fatiha Loualich a montré tout d’abord la circulation des biens à Alger au cours des XVIIe au XVIIIe siècles, et à quel point les propriétés pouvaient être transmises par les femmes, qu’elles soient veuves ou célibataires, et quelles étaient leurs stratégies pour assurer leur niveau de vie jusqu’à leur mort et protéger leurs héritiers. Puis Fatima Iberraken a expliqué les conditions de vie des domestiques en Kabylie d’aujourd’hui où elle a mené une enquête de terrain. Enfin Irina Troitskaia, chercheur à l’Université de Moscou, invitée par l’Ined, a montré, pour la région de Moscou au XIXe siècle, l’impact des comportements démographiques des paysans russes sur les structures familiales.

Publications

Antoinette Fauve-Chamoux

  • « Stratégies intergénérationnelles à Esparros. Des logiques de reproduction à court ou à long terme (XVIIe-XXe siècles) », dans G. Béaur, C. Dessureault et J. Goy (éd.), Familles, terre, marchés. Logiques économiques et stratégies dans les milieux ruraux (XVIIe-XXe siècles), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2004, p. 91-104.
  • « Fertility decline and family behaviour in 18th c. Rheims », dans Living in the City, E. Sonnino (ed.), Rome, La Sapienza University Press, 2004, p. 523-546.
  • Éd., Domestic service and the formation of European identity : understanding the globalization of domestic work, 16th-21st Centuries, Berne, Peter Lang, 2004, 600 p.
  • Avec M.-P. Arrizabalaga, « Family transmission in Eurasian perspective », The History of the family. An International quarterly, 3, 2005, p. 183-193.
  • « A comparative study of family transmission systems In the Central Pyrenees and In NorthEast Japan », The History of the family. An International quarterly, 3, 2005, p. 231-248.
  • « Stratégies individuelles et politiques de reproduction familiale. Le perpétuel ajustement intergénérationnel des destins migratoires à Esparros (XVIIe-XXe siècles) », dans Marchés, migrations et logiques familiales dans les espaces français, canadien et suisse, 18e-20e siècles, L. Lorenzetti, A.-L. Head-König et J. Goy (éd.), Berne, Peter Lang, 2005, p. 183-195.
  • « Ménages, familles et sociétés : une France partiellement méridionale dans l’Europe », dans La historia de la familia en la península Ibérica (siglos XVI-XIX). Actas de la Reunion cientifica international, Albacete, 26-28 noviembre 2003, F. Garcia Gonzalez (éd.), Ediciones de la Universidad de Castilla-La-Mancha, Cuenca, 2005, p. 49-77.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoinette Fauve-Chamoux, Marie-Pierre Arrizabalaga, Mary-Louise et Nagata Mario Boleda, « Histoire de la famille », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 232-234.

Référence électronique

Antoinette Fauve-Chamoux, Marie-Pierre Arrizabalaga, Mary-Louise et Nagata Mario Boleda, « Histoire de la famille », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 24 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17471

Haut de page

Auteurs

Antoinette Fauve-Chamoux

Articles du même auteur

Marie-Pierre Arrizabalaga

Articles du même auteur

Mary-Louise

Nagata Mario Boleda

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals