Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Économie et société dans le monde romain

Jean Andreau
p. 277-278

Texte intégral

Jean Andreau, directeur d’études

Le vocabulaire du gain et de la dépense. Ouvrages récents sur le commerce et la Méditerranée

1Des deux thèmes indiqués dans le Programme des enseignements, nous n’avons abordé qu’un seul ; j’ai renoncé à traiter de nouveau de « Documents financiers de l’Égypte romaine ». L’autre thème annoncé, « Ouvrages récents sur le commerce et la Méditerranée », a fait l’objet d’un bon nombre de séances, au cours du premier semestre. Tout en parlant brièvement d’autres titres, nous nous sommes consacrés à The corrupting sea de P. Horden et N. Purcell, ouvrage qui a eu beaucoup d’échos dans le monde anglo-saxon, et qui s’inspire, pour étudier l’économie antique et médiévale, de l’œuvre de F. Braudel, tout en lui adressant plusieurs critiques majeures. Nous nous sommes efforcés de cerner les grandes articulations de l’ouvrage et de définir ses principaux choix, par rapport à F. Braudel et aussi aux débats sur l’économie antique. Nous avons étudié en détail les passages du livre relatifs aux quatre exemples de « micro-régions » et ceux qui traitent des routes et des transports terrestres et maritimes. Deux auditeurs du séminaire ont fait sur ce livre de très intéressants exposés : Airton Pollini, sur « L’élevage et la transhumance » dans The corrupting sea ; Nathalie Schluck, sur « L’activité textile ». Une séance a été organisée au mois de mai, à l’Institut d’art et d’archéologie, sur le livre de P. Horden et N. Purcell, avec Roland Etienne (Université Paris-I) et P. Rouillard (CNRS).

2Auparavant, à l’automne 2005, j’ai parlé du « Vocabulaire latin du gain et de la dépense ». Ce thème est lié à des recherches que je mène au sein d’un programme du Centre Gustave-Glotz (UMR 8585), et qui vont donner lieu à un ouvrage collectif dans le cadre de ce programme : Vocabulaire et expression de l’économie dans le monde gréco-romain. L’objectif était de comprendre le sens exact de mots courants en latin, mais très délicats à traduire, et qui, jusqu’ici, n’ont pas donné lieu à des études approfondies, quoiqu’ils aient de l’importance du point de vue des idées et « mentalités » économiques : quaestus et lucrum, qui désignent tous deux le gain, mais avec des significations et des connotations différentes (le premier s’applique à tout profit des membres de l’élite qui ne résulte pas de la gestion du patrimoine foncier, mais, par la suite (Ier siècle ap. J.-C), il prend le sens de « chiffre d’affaires ») ; impendium, impensa et sumptus, qui désignent tous trois des formes de dépenses. En relation avec ce thème, Yan Thomas nous a présenté un très bel exposé sur « Le Vocabulaire de la valeur à l’époque républicaine romaine ».

3En marge d’un colloque dans lequel j’avais à présenter une communication (à Columbia University, en avril 2005), plusieurs séances ont été consacrées aux monnaies et aux objets précieux (bijoux d’or et d’argent ; vaisselle d’argent) trouvés à Pompéi et Herculanum. Une étude quantitative de ces trouvailles est très décevante, car on Ignore ce qu’elles représentaient par rapport aux biens possédés par les habitants en 79 ap. J.-C. (la majorité d’entre eux ont pu échapper à la mort, et ont emporté avec eux une partie de leurs possessions). Mais, si on les confronte au témoignage des inscriptions et des textes de l’époque, ces trouvailles fournissent de précieuses Informations sur l’usage de la monnaie et des métaux précieux comme réserve de valeur.

4Une autre auditrice du séminaire, Élisabeth Buchet, a présenté un excellent exposé sur le Temple d’Hercule à Tibur. Un jeune chercheur, qui travaille avec Philippe Leveau à Aix et dans le sud-est de la France, Maxence Ségard, est venu parler du thème : « Habitats et exploitation des ressources dans les Alpes occidentales ». En outre, nous avons eu le plaisir d’entendre trois conférences de collègues Invités : Ella Hermon (Université Laval) a traité de l’évolution des concepts environnementaux dans l’étude de l’Antiquité ; Joe Manning (Stanford University), de l’économie de l’époque ptolémaïque ; Nicholas Rauh (Purdue University, Indiana), de la campagne de prospections et de fouilles qu’il mène depuis neuf ans en Cilicie occidentale (Turquie). Que tous les orateurs de cette année, les invités comme les auditeurs, soient très vivement remerciés de ces stimulantes contributions.

Publications

  • Avec H. Bruhns, coordination du dossier « Sociologie économique et économie de l’Antiquité. À propos de Max Weber », Cahiers du Centre de recherches historiques, 34, octobre 2004, p. 7-166.
  • « Esclavage antique et rentabilité économique », Cahiers du Centre de recherches historiques, ibid., p. 159-166.
  • « John D’Arms and the economic interests of the Roman elite », dans Ostia, Cicero, Gamala, feasts and the economy : papers in memory of John H. D’Arms, sous la dir. de A. Gallina Zevi et J. H. Humphrey, Portsmouth (Rhode Island), suppl. 57 au Journal of Roman archaeology, 2004, p. 137-141.
  • « L’Irrésistible célébration des élites municipales », dans Autocélébration des élites locales dans le monde romain, Contexte, Textes, Images (IIe s. av. J.-C.-IIIe s. ap. J.-C.), sous la dir. de M. Cébeillac-Gervasoni, L. Lamoine et Fr. Trément, Clermont-Ferrand, Centre de recherches sur les civilisations antiques, 2004, p. 527-534.
  • « Grand commerce et “commerce de proximité” », Pallas, 66, 2004, p. 137-142.
  • Vingt-quatre articles du Dictionnaire de l’Antiquité, sous la dir. de J. Leclant, Paris, PUF, 2005, 2366 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Andreau, « Économie et société dans le monde romain », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 277-278.

Référence électronique

Jean Andreau, « Économie et société dans le monde romain », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17502

Haut de page

Auteur

Jean Andreau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals