Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie des sociétés berbères

Tassadit Yacine
p. 421-423

Texte intégral

Tassadit Yacine, maître de conférences

Productions culturelles et agents de production dans les sociétés berbères : domination et ambiguïté

1Notre séminaire comprend deux volets : – dans le premier, l’accent a été principalement mis sur des postulats théoriques ou des travaux de terrain connus pour avoir traité de façon quasi exhaustive des modes de domination ; – dans le second, il a été important de donner la parole à des intervenants du séminaire (doctorants) ou à des invités qui réfléchissent sur des objets liés à cette problématique.

2Tassadit Yacine a essayé de réfléchir sur ce que signifie « Servir l’autre » surtout lorsqu’on est femme. En effet dans ce cas précis, servir est sans doute ce qui rend le plus visible la domination en ce qu’elle se traduit par des gestes, une posture, des façons de penser orchestrés par le cerveau et que le seul corps peut donner à voir.

3Farah Khadar a mis en avant les discriminations ethniques en Tunisie en se fondant sur les pratiques culturelles des Noirs de Lemdou qui essaient de s’intégrer dans la Nation mais qui ont du mal en raison de la couleur de leur peau. Ce sont les Noirs émigrés qui vont introduire des éléments étrangers à la culture locale, mais dont ils vont essayer de justifier le fondement en s’inspirant des « Blacks » européens ou américains... comme s’ils cherchaient à démontrer par le menu que les pratiques locales (tunisiennes) sont liées à un statut dominé (rappelant leur histoire associée à l’esclavage) et celles des Européens et des Américains associées en revanche à l’émancipation... et d’une certaine façon à l’universel. F. Khadar, tout en réfléchissant sur les rapports de domination dans cette communauté, apporte un élément important qui consiste à rendre visible une ambiguïté sur laquelle ces populations jouent afin de n’avoir pas à entrer dans un conflit ouvert avec le groupe dominant. La situation de cette minorité n’est pas sans rappeler celles des autres minorités sur lesquelles on s’exprime peu (les Juifs et les berbérophones). S’il a été relativement aisé de décrire les mécanismes de domination lorsqu’ils se donnent à voir en littérature orale, par exemple, il est plus délicat de pouvoir pénétrer l’univers des affects et de décrire avec précision les modes de domination comme cela a été longuement démontré par le professeur Abdelkader Bezzazi (Université d’Oujda) qui s’est fondé sur le conte comme support didactique dans les univers traditionnels marocains.

4L’autre axe de ce volet concerne directement la dimension en principe visible de la domination linguistique et culturelle mais qui a partie liée avec la vie affective. Christian Bouillon (Versailles) s’est penché sur la vie et l’œuvre de Mohammed Kheir-Eddine en éclairant le lecteur sur la complexité de la relation à la langue française... qui est certes dominante en raison de l’histoire mais qui a permis à l’auteur de pouvoir exprimer la révolte dite et non dite de sa société d’origine. Le dernier point de ce volet s’attache à étudier la subjectivité et comment les affects ont partie liée avec les statuts sociaux.

5Cristina Figueiredo-Biton traite des savoirs sur le corps que les adolescents touaregs (Imedédaghen et Kel Adagh) reçoivent. La découverte de leur condition d’homme ou de femme, possédant un corps pensant et agissant, leur permet d’accéder à la maîtrise de leur monde subjectif et de leur intentionnalité. Chez les Bamiléké de l’Ouest-Cameroun, Carine Plancke décrit des rites funéraires « dits d’ancestralisation » et plus particulièrement les modes avec lesquels les manifestations corporelles comme le tour de deuil et les danses, impriment et expriment dans le corps les différenciations de base comme l’appartenance lignagère, le genre ou le statut social. Ce sont les danses et les chants, surtout des femmes, qui accomplissent ce changement affectif. Ainsi le travail de deuil n’est pas réduit à un travail psychique individuel, mais acquiert un caractère social qui garantit son efficacité.

Publications

  • « Genèse de La Domination masculine », dans Bourdieu sociologue, L. Pinto et al. (éd.), Paris, Fayard, 2004, p. 93-115.
  • « Le verbe dans la relation entre le corps et les affects en Kabylie », dans Corps et affects, sous la dir. de F. Héritier et M. Xanthakou, Paris, Odile Jacob, 2004, p. 255-273.
  • « Pierre Bourdieu e l’Algeria, La genesi di una etnosociologia liberatrice », Erreffe, 50, 2004, ρ 129-138.
  • « Les créations amazighes dans les aventures de l’histoire », La littérature amazighe, Rabat, 2004, p. 59-70.
  • « Bourdieu et l’Algérie », Revue d’études francophone (en coréen), Séoul, 2004, p. 180-223.
  • « Pierre Bourdieu in Algeria at war. Notes on the birth of an engaged ethnosociology », Ethnography, 5 (4), 2004, p. 487-510.
  • « L’impossible reconnaissance et l’impossible satisfaction », Awal, dossier sp. « Jean Amrouche et le pluralisme culture », 30, 2005, p. 5-9.
  • « Pierre Bourdieu, amusnaw kabyle ou intellectuel organique de l’humanité », dans Rencontres avec Pierre Bourdieu, sous la dir. de G. Mauger, Éd. du Croquant, 2005, p. 565-574.
  • « Comprendre le changement culturel en Algérie et au Maroc », Afkar, 5, 2005, p. 34-40.
  • « Cultura y politica en Africa del Norte », Vanguardia, 27 juillet 2005.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tassadit Yacine, « Anthropologie des sociétés berbères », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 421-423.

Référence électronique

Tassadit Yacine, « Anthropologie des sociétés berbères », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17611

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals