Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées

Laurent Thévenot
p. 436-438

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Laurent Thévenot, directeur d’études

Composer avec des engagements pluriels, de l’intime au public

1Le séminaire explore les modalités de composition de la personne, parallèlement à celles de la communauté, à partir de la pluralité de régimes d’engagements que l’une et l’autre doivent intégrer, des plus intimes au plus publics. Dans cette perspective, nous avons poursuivi cette année l’examen des figures politiques et morales du libéralisme, sous l’angle de leurs exigences grammaticales formelles aussi bien que de leur mise en œuvre effective dans divers domaines : droit, politiques publiques et sociales, modèles de vie ensemble, mise en commun des savoirs et exposition de la personne favorisées par les nouvelles technologies d’information et de communication.

2Avec Pierre Manent, nous avons considéré le déplacement de la question politique et morale « que faire ? » vers une interrogation portant sur l’agent et le sujet : « qui est celui qui agit ? ». Olivier Abel a pris appui sur cette analyse critique de l’affirmation de soi et du triomphe de la volonté pour mettre en avant les limites de ce sujet volontaire, telles qu’elles apparaissent déjà dans le propos de Milton sur le divorce et sur une conversation conjugale qui n’est pas accord de volontés mais consentement à un écart. Le déploiement de cette figure du sujet autonome, volontaire et contractant, situé au centre de la grammaire politique libérale, a été examiné dans des politiques sociales contemporaines. Ota de Leonardis (Université Bicocca, Milan) a présenté la critique qu’elle adresse à une « grammaire de l’horizontal » qu’elle voit se répandre aujourd’hui en Italie dans les politiques régionalisées et privatisées de la santé et du travail social. Nous avons confronté au cas français ce tableau de politiques publiques profondément transformées par des formes contractuelles décentralisées qui remettent en question le pouvoir de l’État. C’est aussi au rapport entre différents niveaux de normativité qu’ont été consacrées les séances « Droit et sciences sociales » organisées avec Antoine Lyon-Caen. Elles ont porté sur la mise en œuvre du droit, les conditions de son application, effectuation et effectivité, ainsi que sur la mise en forme et l’apprêt des personnes et des choses que requiert cette application (Véronique Champeil-Desplat, Jérôme Porta, Joan Stavo-Debauge).

3Plutôt que de se fixer sur l’individualisme, notre démarche consiste à rapporter la figure de l’individu autonome aux régimes pragmatiques qui la maintiennent, afin de la situer dans une architecture plus complexe de la communauté qui intègre d’autres façons d’être en personne. Nous sommes alors mieux à même de comprendre le difficultueux cheminement vers cet état d’individu souvent attendu dans le rapport à autrui. C’est dans cet esprit que nous avons abordé comparativement des architectures de la vie en commun, à partir d’enquêtes internationales sur l’apprentissage de la vie ensemble dans des communautés estudiantines régies par des grammaires politiques très diverses. Après le premier degré du foyer, nous avons considéré les degrés du voisinage, de la frontière et du côtoiement que Franco Cassano est venu présenter autour de son ouvrage sur la Pensée méridienne, et que Marc Breviglieri a étayés de ses propres recherches sur l’adolescence dans les cultures méditerranéennes. Oliver Abel s’est interrogé quant à lui sur le passage de la cité séculière, érigée sur une liberté anonyme, à une ville élective qui se referme sur des gated communities.

4Quelles sont les conséquences des nouvelles techniques d’information et de communication sur les compositions de la communauté et de la personne ? Deux situations contrastées de communautés de travail ont été envisagées : des professionnels qui entendent que les principes et procédures d’organisation ne soient nullement affectés par l’Introduction de ces techniques (Christian Licoppe) ; des animateurs de « communautés épistémiques » développant des logiciels libres qui souhaitent, à l’inverse, promouvoir de nouvelles constitutions de communautés sur la base d’un partage des savoir-faire et des expériences d’usage (Bernard Conein). Ces techniques favorisent la multiplication d’engagements quasi concomitants et une excitation exploratoire qui affectent la consistance de la personne. La dispersion systématique de l’attention s’opère selon des engagements parallèles permis par des équipements dédoublant les canaux de communication (Caroline Datchary). L’ouverture exploratoire est favorisée mais aussi canalisée dans des jeux qui offrent des matrices d’apprentissage s’opposant à l’enseignement scolaire (Nicolas Auray). En outre, deux dispositifs internet de publication de l’intime ont été examinés : les sites commerciaux de rencontre étudiés par Eva Illouz (Université hébraïque de Jérusalem) dans le cadre de son ouvrage The disappearing body of capitalism ; les « blogs » (Matthieu Paldacci).

5Des invitations et missions à l’étranger ont été l’occasion d’une confrontation à des réseaux internationaux de recherche disciplinairement très différents, l’un concernant l’économie institutionnelle européenne (colloque à l’université de Roskilde au Danemark), l’autre portant sur le renouveau des relations entre sciences sociales, humanités et littérature (colloque à Moscou organisé par la Nouvelle Revue littéraire [NLO]).

Publication

  • « The two bodies of May ’68 : in common, in person », dans The Disobedient generation : ’68ers and the transformation of social theory, A. Sica et S. Turner (éd.), Chicago, University of Chicago Press, 2005, p. 252-271.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Thévenot, « Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 436-438.

Référence électronique

Laurent Thévenot, « Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17629

Haut de page

Auteur

Laurent Thévenot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals