Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie de la sécurité et stratégie

Jean-Paul Hébert et André Brigot
p. 458-459

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Paul Hébert, ingénieur de recherche et André Brigot, professeur certifié

Industries d’armement, fonctions de sécurité et construction politique de l’Europe

1En 2004-2005, dans l’examen de l’évolution des systèmes de production d’armement et de matériels de sécurité, le séminaire a continué à préciser la notion de « nouvelle course aux armements » dans le sens d’une course à la maîtrise de la technologie militaire et de la R&D de haut niveau. Cette analyse a été présentée au IVe congrès Marx International à l’Université Paris-X. On a appliqué cette grille d’analyse à la situation des pays d’Extrême-Orient dans une communication présentée à la 21e conférence « Europe-Asie » à l’Université Chengchi à Taïpei. La reprise du mouvement de restructuration des firmes européennes de défense dans le début d’année 2005 a été remise en perspective des propositions contenues dans le projet de traité constitutionnel notamment d’agence européenne de la défense, lors du colloque organisé par le CIRPES sur ce sujet. Le rôle croissant de l’Extrême-Orient dans la construction du rapport de forces entre producteurs européens et américains d’armement, notamment des pays de l’ASEAN, a été mis en valeur et présenté dans une communication lors de la table ronde « un espace en voie d’intégration ». Les transformations en cours dans les systèmes de production d’armement vont bien au-delà de simples accords industriels ; elles impliquent une modification radicale des rapports entre l’État et les producteurs, qui va peut-être jusqu’à l’apparition d’une « souveraineté industrielle » dont a présenté l’hypothèse lors du Xe congrès de l’association France-Canada d’études stratégiques à Montréal, point de vue qu’on a développé dans un colloque sur « l’avenir des industries d’armement tenu à l’ENSTA. Le séminaire a également accueilli Andréa Ellner de l’Université de Reading pour des exposés sur l’évolution de l’industrie britannique d’armement et l’analyse du gap technologique entre les pays continentaux et la Grande-Bretagne, ainsi qu’entre les pays européens et les Etats-Unis. On se propose en 2005-2006 de développer ce point de vue international, en prenant en compte les situations de l’Allemagne et de l’Italie notamment.

2Quant à la construction de l’Europe, la généalogie des projets d’Europe, rappelée en début de séminaire, montre que trois dimensions ont été données depuis le XIVe siècle aux aspects militaires : la sécurité intérieure, la défense frontalière et enfin les opérations extérieures. Cette catégorisation permet de hiérarchiser les objectifs de la construction européenne et de dégager des permanences dans les représentations, les perceptions et éventuellement de les rapprocher des comportements étatiques. Ces opérations extérieures (OPEX selon le vocabulaire contemporain) ont été étudiées à travers le thème de la croisade (en suivant notamment les travaux d’Alphonse Dupront), les conquêtes coloniales (en développant l’exemple de la place du projet européen dans la conquête française de l’Algérie de 1830 à 1848) et à travers un des exemples les plus accomplis d’opérations militaires communes : celles qui se sont déroulées en Chine dans la seconde moitié du XIXe siècle. L’étude de ces périodes permet d’aborder les différents aspects de l’organisation d’opérations extérieures décidées par l’Union aujourd’hui. L’opération Artémis en Afrique et Concordia en Macédoine ont révélé les enjeux politiques, la complexité institutionnelle et les contraintes capacitaires en présence. Ces enseignements ont été confrontés aux propositions inscrites dans le projet de traité constitutionnel. Les questions posées par les opérations militaires extérieures conduites conjointement par des forces d’États européens restent posées et feront l’objet des travaux des prochains séminaires.

Publications

Jean-Paul Hébert

  • Avec J. Hamiot, dir., Histoire de la coopération européenne dans l’armement, Paris, CNRS Éd., 2004, 238 p.
  • « Un demi-siècle de coopérations dans les programmes d’armement pour préparer l’Europe de la défense » ; « D’une production commune à une production unique ? la coopération européenne en matière de production d’armement comme moyen de renforcement de l’autonomie stratégique européenne », dans Histoire de la coopération..., op. cit., p. 7-13 ; p. 201-217.
  • « Les armes de destruction massive et les discours proliférants », dans La guerre d’Irak : prélude d’un nouvel ordre international ?, B. Delcourt, D. Duez et E. Remacle (éd.), Bruxelles, PLE Peter Lang, 2004, p. 153-162.
  • « La nouvelle architecture des systèmes de production d’armement et de sécurité et le monde nouveau du XXIe siècle », dans Terrorisme et sécurité internationale, sous la dir. de S. Kirchbaum, Bruxelles, Bruylant, 2004, p. 111-132.
  • Collaboration à « The 100 largest arms-producing companies », dans SIPRI, Yearbook 2004, Oxford, Oxford University Press, 2005, p. 404-413.
  • « Europe de l’armement : la reprise du mouvement », Le Débat stratégique, 75, juillet 2004, p. 7.
  • « Israël, Etats-Unis et les armes : Une obscure transparence », Le Débat stratégique, 76, septembre 2004, p. 8.
  • « Le concept flou d’armes de destruction massive », ARES, 53, 3e trimestre 2004, p. 75-82.
  • « La recomposition de l’industrie d’armement en Europe est en marche », p. 8 ; « Ventes d’armes françaises 2004 : en hausse », p. 8, Le Débat stratégique, 77, novembre 2004.
  • « Les relations stratégiques euro-américaines entre désamour et désunion » dans Les relations transatlantiques et l’environnement international, sous la dir. de J. Tercinet (dir.), Bruylant, Bruxelles, 2005, p. 23-41.
  • « Transformations 1990-2005 du système français de production d’armement », Le Débat stratégique, 78, janvier 2005, p. 2-3.
  • « Le traité portant constitution pour l’Europe et la construction d’une Europe industrielle de la défense », Le Débat stratégique, 79, mars 2005, p. 6.
  • « La dérive des prix des programmes aéronautiques américains », p. 7 ; « Ventes d’armes et restrictions d’utilisation », p. 7, Le Débat stratégique, 80, mai 2005.
  • « L’Union européenne se protège mal », Alternatives internationales, 25, juin 2005, p. 30-31.
  • « La paix inopportune », Alternatives économiques, hors-série, 65, 3e trimestre 2005, p. 44-45.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Hébert et André Brigot, « Sociologie de la sécurité et stratégie », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 458-459.

Référence électronique

Jean-Paul Hébert et André Brigot, « Sociologie de la sécurité et stratégie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17648

Haut de page

Auteurs

Jean-Paul Hébert

Articles du même auteur

André Brigot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals