Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Signes, formes, représentations

Histoire et anthropologie de l’affectivité. Affects et représentations dans l’Europe moderne

Giovanni Careri
p. 496-497

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Giovanni Careri, maître de conférences

1Nous avons dédié la première partie du séminaire à l’analyse critique d’un groupe d’articles qui relient la question du non finito à celle de la construction de l’identité à l’époque moderne. Un certain nombre de figures, déjà prises en compte dans les années précédentes, ont été étudiées à nouveaux frais, notamment celles qui sous les espèces du bloc de marbre, de sa profondeur et de sa surface dessinent un jeu de projection et d’échange entre le sujet et l’objet. Objet à produire, mais déjà producteur de ressemblance chez le sujet. Objet/sujet supposé enclencher un processus d’altération, un devenir autre jusqu’à la perte de l’identité.

2Dans ce cadre nous avons comparé un certain nombre d’interprétations de l’autoportrait de Michel-Ange sous le trait de la peu écorché de saint Bartholomé.

3La deuxième partie du séminaire à été entièrement consacré au Jugement dernier de Michel-Ange du point de vue de sa dynamique aspectuelle et temporelle et de son efficacité. Nous sommes arrêté sur quelques différences significatives entre la description donnée par Giorgio Vasari dans la première édition des Vies et celle de la biographie autorisée de Condivi. À partir de l’analyse aspectuelle et polarisée du geste du Christ, il nous a été possible de décrire l’ensemble des attitudes des trois cent cinquante figures comme des variations tensives prises entre le pôle positif de la ressemblance au Christ et le pôle négatif de la ressemblance au démon. Sur le plan formel la ressemblance au Christ a été décrite comme une participation plus ou moins intense à la torsion de sa figure serpentine. La ressemblance négative se construit dans la perte de la furia de la figure et dans l’assomption d’une posture déterminée par l’absence de grâce et par l’animalisation.

4Dans ce contexte dynamique, l’exhibition des Livres de vie par les anges aux trompettes situés au centre de la fresque définit le moment critique dans lequel le jugement du Christ et le jugement de soi se télescopent dans un processus qui engage la mémoire de chacun et notamment du spectateur de la fresque appelé par elle à se constituer définitivement en sujet par un mouvement d’introspection Instantané. Le contexte théologique et dévotionnel de cette époque de réforme de la doctrine chrétienne a été étudié pour rendre compte des implications historiques et philosophiques de la coïncidence de ce double jugement (par le Christ et par soi-même). La figure du désespéré, telle un Laocoon chrétien, représente la crise tragique engendrée par la faute intériorisée et confirmée par le jugement du Christ. Il s’agira de mieux cerner la généalogie figurative de ce personnage ainsi que les fondements anthropologiques de son auto-condamnation. La figure de l’élu hébété qui lui sert de pendant, incarne le processus de renaissance qui fait coïncider l’auto-élection avec l’élection par le Christ. Dans ce cas aussi les échos avec les positions des réformateurs chrétiens du cercle des Spirituali se sont révélés très précieux.

5Les premiers résultats de ce travail ont été présentés lors de la journée d’étude de l’ACI « Traditions et temporalités des images » à l’Institut national d’histoire de l’art.

Publication

  • Gestes d’amour et de guerre. La Jérusalem délivrée, images et affects, XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Éd. de l’EHESS, 2005, 224 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Giovanni Careri, « Histoire et anthropologie de l’affectivité. Affects et représentations dans l’Europe moderne », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 496-497.

Référence électronique

Giovanni Careri, « Histoire et anthropologie de l’affectivité. Affects et représentations dans l’Europe moderne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17681

Haut de page

Auteur

Giovanni Careri

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals