Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Droit et société

Structures normatives et histoire en Islam

Baber Johansen
p. 536-537

Entrées d’index

Index thématique :

Droit et société
Haut de page

Texte intégral

Baber Johansen, directeur d’études

Le droit musulman dans les codes et les jurisprudences des États arabes modernes

1La première partie du séminaire (novembre 2004-mars 2005) était dédiée à l’enseignement aux étudiants du DEA « La personne dans le droit ». La seconde partie (février-juin 2005), réservée aux étudiants Inscrits en thèse, traitait des raisons et des causes qui ont contribué à faire du droit musulman, pour une longue période historique, la plus importante représentation de la religion musulmane.

2La première partie du séminaire a commencé par une présentation des caractéristiques qui distinguent le droit musulman – en tant que droit de juristes et en tant que droit sacré – d’un droit légiféré par des autorités étatiques. Sur la base de cette distinction, on a suivi l’histoire, depuis le XIXe siècle, des codifications d’un droit moderne de type occidental, dans l’Empire ottoman et dans les divers états nationaux qui constituent, aujourd’hui, le cadre dans lequel le droit musulman se développe. On a focalisé notre attention sur la codification du statut personnel dans le monde arabe pour ensuite analyser la constitutionnalisation du droit musulman, à partir des années 1970, comme réaction à l’opposition politique croissante contre un droit étatique sécularisant. La naissance d’une justice constitutionnelle et sa compétence pour l’Interprétation de la constitution, des lois étatiques, et de l’Islam était au centre de nos discussions. La première partie du séminaire s’est terminée par un résumé des réformes du statut personnel au XXe siècle et un questionnement du statut d’un droit musulman intégré dans une législation étatique et développé par la jurisprudence de juges formés dans les facultés de droit étatique.

3La seconde partie du séminaire, réservée aux doctorants, traitait des facteurs historiques qui aident à comprendre pourquoi, à partir du Xe et jusqu’au XVIIIe siècle, le fiqh, le système des normes éthiques et juridiques de l’islam, a pu acquérir le statut de la plus importante représentation de la religion de l’islam. On a analysé la révélation du Coran qui lie étroitement le devenir cosmique aux questions de la révélation, de l’éthique et des communautés religieuses et la manière dont la compréhension de ce message par les élites politiques et militaires a contribué au surgissement d’un messianisme politique, éthique et religieux qui – tout en stimulant les revendications politiques et religieuses des gouvernants et des gouvernés – a perdu sa crédibilité dans les grands conflits du IXe siècle. On a ensuite étudié les liens entre les conflits théologiques et politiques du IXe siècle pour mieux comprendre pourquoi le fiqh, au Xe siècle, remplace la théologie comme la plus importante représentation de l’islam aussi bien dans les institutions de l’enseignement supérieur de la religion que dans les pratiques religieuses et sociales. La dernière partie du séminaire était dédiée à l’étude du dissentiment entre juristes et écoles de droit comme forme du discours permettant de souligner la différence ontologique qui sépare le savoir faillible des êtres humains qui interprètent la révélation divine du savoir certain, infaillible, des textes révélés. C’est cette forme du discours qui permet de comprendre la dimension proprement religieuse du fiqh.

4Ont participé à son séminaire, en tant que directeurs d’études associés, Martin Mulsow (université de Munich) et Talal Asad (New York City University).

5Le directeur d’études a organisé et animé le séminaire annuel du Centre d’étude des normes juridiques sur le thème « Problèmes de la laïcité en France », et participé à des colloques organisés à Austin, Istanbul et Princeton. Il a été nommé professor of Islamic religious studies à la Harvard Divinity School à partir de l’année académique 2005-2006.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Baber Johansen, « Structures normatives et histoire en Islam », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 536-537.

Référence électronique

Baber Johansen, « Structures normatives et histoire en Islam », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 26 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17718

Haut de page

Auteur

Baber Johansen

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals