Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Économie

Économie et cognition

Bernard Walliser
p. 557

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Bernard Walliser, directeur d’études

1Le séminaire a porté d’abord sur la révision des croyances des agents économiques et les raisonnements associés. D’une part, le raisonnement abductif permet, à partir d’une base de faits, d’inférer des hypothèses qui rendent compte de ces faits. Ce raisonnement est en particulier à l’œuvre lorsqu’un agent essaye de révéler, à partir des actions observées d’un autre agent, les préférences et les croyances qui les fondent. D’autre part, le raisonnement conditionnel porte sur les propositions : ’si A, alors B’ et devient un raisonnement contrefactuel lorsque l’antécédent A est faux. Ce raisonnement est en particulier à l’œuvre lorsqu’un agent tente de deviner ce que ferait un autre agent dans des conditions virtuelles. Ces deux modes de raisonnement font l’objet de caractérisations axiomatiques et donnent naissance à des règles de raisonnement.

2Le séminaire a également porté sur les processus d’apprentissage des agents dans le cadre de la théorie des jeux. Deux formes contrastées d’apprentissage, dépendant de l’information disponible par les agents, peuvent être distinguées. L’apprentissage épistémique porte sur les croyances des agents qui sont révisées en fonction des observations. L’apprentissage comportemental suppose que les agents renforcent ou Inhibent leurs actions en fonction de leurs performances passées. Diverses variantes de ces deux types d’apprentissage peuvent être considérées et les états asymptotiques auxquels Ils conduisent sont dûment étudiés. Ces processus reçoivent de nombreuses applications économiques en ce qui concerne les relations industrielles, le développement des technologies ou l’apparition de normes de partage.

3Le séminaire est prolongé au sein du DEA « Sciences cognitives ». L’accent a été mis sur les échanges séquentiels d’information entre agents au cours d’un jeu, sachant que l’information diffusée possède un caractère stratégique. La question posée est de savoir si les croyances des agents finissent par converger ou non vers des croyances communes. Une série d’exemples montre que la réponse dépend de diverses caractéristiques du jeu.

4Par ailleurs, j’ai organisé un colloque d’« économie cognitive » ECCE1 à Gif-sur-Yvette en septembre 2005. Il a réuni une vingtaine d’intervenants et une quarantaine de participants dont la moitié d’étrangers. Les actes vont être publiés chez Elsevier et un réseau de spécialistes du domaine est en voie de se former.

Publications

  • Avec D. Zwirn et H. Zwirn, « Abductive logics in a belief revision framework », Journal of Logic, language and information, 14, 2005, p. 87-117.
  • Avec J.-F. Laslier, « A reinforcement learning process in extensive form games », International Journal of game theory, 33, 2005, p. 219-227.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Walliser, « Économie et cognition », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 557.

Référence électronique

Bernard Walliser, « Économie et cognition », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17742

Haut de page

Auteur

Bernard Walliser

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals