Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire des sciences et des techniques

Textes scientifiques et savoirs sur le corps à l’époque moderne

Rafael Mandressi
p. 600-601

Texte intégral

Rafael Mandressi, professeur à l’Université catholique d’Uruguay

1Le travail engagé a eu pour objet les processus et les dispositifs de formation des savoirs scientifiques sur le corps dans l’Europe moderne, analysés dans un corpus médical, anatomique et physiologique. On s’est concentré à ce sujet sur l’étude des aspects liés à la matérialité et aux usages des textes, autrement dit des moyens textuels par lesquels les connaissances sur le corps sont organisées, fixées et transmises, dans un registre savant.

2Aussi la formation des savoirs a été interrogée en fonction de leurs mises en texte, c’est-à-dire leur inscription dans les dispositifs formels et matériels de mise en page et de mise en livre, qui traduisent des intentions des auteurs et gouvernent les lectures et les appropriations possibles. Dans un premier temps, on s’est arrêté sur les enjeux théoriques et méthodologiques de cette approche, inscrits dans la perspective d’une histoire sociale et culturelle des sciences, attentive au rôle des modes d’écriture et des supports matériels dans l’organisation des savoirs, y compris quant à la logique interne de la production et la validation des connaissances.

3On a abordé ces questionnements dans les deux premières séances, dans lesquelles on a aussi posé la question de la spécificité des textes scientifiques, dont on a tenté de dégager les traits aussi bien sous l’angle de leur composition et leur fabrication que de leur réception, à travers une série d’exemples significatifs.

4On s’est intéressé ensuite aux diverses figures de la mise en texte, les modes d’écriture et l’organisation du savoir dans les textes médicaux à la Renaissance, en particulier en ce qui concerne la constitution et les fonctions des genres en relation aux contextes institutionnels et les pratiques intellectuelles associés. Le genre du commentaire a retenu tout spécialement notre attention, et on a consacré à ce sujet l’étude de deux cas de la première moitié du XVIe siècle, ceux de Berengario da Carpi et de Vésale. On a relié chez ces deux anatomistes l’usage de la forme du commentaire à la mise en œuvre de projets éditoriaux au service d’un réaménagement des cadres intellectuels et des régimes de production du savoir médical.

5On s’est attaché par ailleurs à l’analyse de l’« argument sensoriel », à savoir l’inscription dans les textes d’une modalité probatoire relevant de l’expérience perceptive. Cela a été discuté tant dans son versant discursif que dans le recours aux représentations graphiques – l’image imprimée dans le livre scientifique, son statut épistémologique et ses usages en tant que preuve dans la première modernité.

6Des aspects problématiques ont été soulevés et traités également à propos des narrations scientifiques : les textes médicaux comme outils de lecture du corps et de sa mise en récit d’une part, les fonctions des trapes en anatomie et l’anatomie comme métaphore d’autre part, en visant à cerner les circulations rhétoriques sur la connaissance du corps au XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. On a abordé aussi, en ce sens, des aspects relatifs à la production textuelle dans les controverses sur l’anatomie et la physiologie du cerveau dans la décennie de 1660.

7La question des formes textuelles de l’historiographie de la médecine au XVIe et au XVIIIe siècle a été posée, finalement, en vue de désigner un terrain de recherche sur les régimes historiographiques de production des savoirs scientifiques sur le corps. On a entamé dans cette perspective l’analyse des fonctions d’un genre particulier, littéraire et scientifique à la fois : les éloges des savants, notamment ceux composés par Félix Vicq d’Azyr dans les années 1776-1792, que l’on a choisis comme cas d’étude.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rafael Mandressi, « Textes scientifiques et savoirs sur le corps à l’époque moderne », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 600-601.

Référence électronique

Rafael Mandressi, « Textes scientifiques et savoirs sur le corps à l’époque moderne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17791

Haut de page

Auteur

Rafael Mandressi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals