Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre Alexandre-Koyré

Amy Dahan, Jean-Louis Fischer, Patrick Triadou, Donato Bergandi, Patrick Blandin, Jean-Marc Drouin, Catherine Larrère, Raphaël Larrère, Christophe Bonneuil, Vincent Duclert et Michel Armatte
p. 667-670

Entrées d’index

Centres de recherche :

Centre Alexandre-Koyré – CAK
Haut de page

Texte intégral

Amy Dahan, directrice de recherche au CNRS
Michel Armatte, maître de conférences à l’Université Paris-IX

Modèles et modélisations en sciences physiques et sciences sociales

1Depuis plusieurs années, ce séminaire a pour but de réfléchir aux problèmes épistémologiques et méthodologiques liés aux pratiques contemporaines de la modélisation en sciences physiques et en sciences sociales : rôle de l’ordinateur, complexité des systèmes, multiplicité des acteurs impliqués dans la modélisation, utilisation des modèles dans la décision publique et l’expertise. Ce séminaire est devenu aussi la structure de coordination du programme de recherches intitulé « Modélisations, simulations et gestion de systèmes complexes » qui associe, outre le Centre Alexandre-Koyré, plusieurs laboratoires : LATTS (Laboratoire techniques, territoires, sociétés, École nationale des Ponts et Chaussées), CIRED (Centre international de recherche et développement), LMD (Laboratoire de météorologie dynamique). Ce programme de recherches se concentre sur les modélisations de systèmes complexes et anthropo-systèmes en climatologie, environnement, gestion des ressources, transports, économie globale, etc.

2Plusieurs séances ont porté cette année sur la modélisation des impacts et des dommages du changement climatique (interventions de Philippe Ambrosi, de Pierre Matarasso). Eymeric Fortina a proposé une analyse méthodologique et économique des scénarios SRES du Groupe intergouvernemental d’étude du climat.

3Plusieurs séances et une demi-journée ont porté sur le thème Science, politique et expertise, et les rapports entre ces trois entités dans le cas du changement climatique. Les questions traitées ont été : comment fonctionne l’instance singulière d’expertise du GIEC ? L’analyse du processus des négociations lors des conventions climat et en particulier celle de Buenos Aires (décembre 2004) ; les critiques portées par les pays du Sud, mais aussi des chercheurs américains en politique de l’environnement sur le cadrage du processus GIEC (Interventions de Amy Dahan, Hélène Guillemot, Cédric Philibert). Enfin le rôle des ONG, l’engagement citoyen ont été aussi analysés par Philippe Quirion et Hubert Kieken. Certains résultats ont été repris lors d’une Journée organisée en commun avec le séminaire Penser les régimes de production des savoirs sur le même thème. Nous avons aussi poursuivi l’analyse épistémologique et anthropologique des pratiques de modélisation dans le domaine climatique, en particulier la modélisation intégrée (Jean-Yves Granpeix et le programme AMMA, Hélène Guillemot).

4Parallèlement à l’objet changement climatique dans tous ses aspects, deux séances et un atelier d’une journée ont porté sur la modélisation des transports urbains qui est l’autre objet du programme de recherche (Interventions de Kostas Chatzis, Michel Armatte, Gilles Crague, F. Leurent, J.-B. Lesort, J.-L. Routhier) : modélisations des déplacements, du trafic routier, des transports de marchandises, etc. Typologies et périodisations ont été abordées dans une perspective de comparaisons internationales.

Jean-Louis Fischer, chargé de recherche au CNRS
Patrick Triadou, maître de conférences-praticien hospitalier, CHU Necker-Paris

Les représentations de « l’embryon » humain de la fécondation à la naissance

5Nous avons évoqué dans ce séminaire certaines des problématiques posées par les représentations de l’embryon et du foetus humains dans leurs normalité et anormalité. Ce séminaire présente une continuité avec le séminaire de l’année scolaire 2003-2004, dans une approche pluridisciplinaire du thème.

6Parmi les problématiques exposées nous avons développé une réflexion concernant l’embryon humain dans ses « représentations et définitions », soulignant l’influence des théories, de l’idéologie de l’éthique dans la recherche d’une définition de l’embryon humain. Cette définition varie (excepté chez certains théologiens) suivant les époques et les acteurs qui se préoccupent de définir ce minuscule plein d’un devenir humain (Jean-Louis Fischer) Cette problématique de la définition nous a conduit à nous intéresser à « L’embryon humain dans le droit français » (Catherine Ertzsheid) : si le droit français a récemment introduit l’expression « embryon humain » dans son vocabulaire il ne sait toujours pas en donner une définition. Dans cette relation des représentations de l’embryon humain avec le juridique, le politique et la pratique biomédicale, le professeur Georges David de l’Académie nationale de médecine est venu témoigner du combat qu’il a mené pour instituer (1972) officiellement la pratique de l’Insémination chez l’espèce humaine et de la création des CECOS : ce fut une avancée considérable dans le progrès d’une prise en charge de la stérilité chez l’homme. Les aspects muséologiques de ces représentations de l’embryon et du fœtus humains sont particulièrement intéressants dans la mesure où elles sont des témoins d’une pratique médicale, d’un enseignement, de préoccupations obstétricales, de recherches embryologiques et tératologiques caractérisant une époque : le cas du musée Varnier est ici exemplaire, d’autant plus qu’il pose le problème fondamental de la préservation et de la conservation des collections d’embryons et de fœtus humains (Cédric Crémière) Le traitement des représentations de « l’embryon humain » pendant la période de l’Antiquité égyptienne a fait l’objet d’une conférence de Cathie Spieser de l’Université de Fribourg (Suisse) et, concernant l’interprétation de ces représentations dans l’art, une conférence de Caroline Schuster-Cordone (Université de Fribourg) « De chair et de sang. Maternité tardive et images de fécondation dans l’art du Moyen Âge au XVIIIe siècle » Deux conférences ont été inscrites pour la maîtrise de médecine (CHU Cochin), la première par J.-L. Fischer sur « Les théories de la génération » et la seconde par Patrick Barbet « Des anencéphales aux acéphales : regard de l’anatomo-pathologiste » : cette dernière conférence entrant dans le cadre des études des représentations de l’embryon et du fœtus humains tératologiques. La période contemporaine a été représentée par l’exposé de Patrick Triadou concernant son travail sur les relations entre la femme enceinte, l’échographiste et l’équipe médicale pouvant intervenir à la suite du diagnostic réalisé à partir de l’Imagerie numérique de l’embryon.

7Ces conférences constituent des apports à une recherche pluridisciplinaire des représentations de l’embryon et du fœtus humains depuis l’Antiquité égyptienne jusqu’à la pratique médicale de l’imagerie en trois dimensions.

Donato Bergandi, chargé de recherche au MNHN
Patrick Blandin et Jean-Marc Drouin, professeurs au MNHN
Catherine Larrère, professeur à l’Université Paris-I
Raphaël Larrère, directeur de recherche à l’INRA

Le développement de l’écologie scientifique et l’émergence des éthiques de l’environnement

8Dans les développements de l’écologie scientifique et des éthiques de l’environnement un des noyaux épistémologiques fondamentaux est représenté par la confrontation multi-dimensionnelle entre holisme et réductionnisme.

9Dans les études d’écologie évolutive concernant les populations et les communautés animales et végétales l’affrontement entre l’individualisme et le holisme méthodologique s’est structuré autour du problème de la valeur de réalité, ainsi que de l’opérationnalité de différentes unités de sélection telles que : le gène (selfish gene), l’individu (individual selection et kin selection), la population (group selection), l’espèce (species selection), entre autres.

10De nos jours, l’importance prise par la notion de biodiversité ne peut être comprise qu’en situant ce phénomène dans une perspective historique. Les relations entre la conservation de la nature et les sciences naturelles, en particulier l’écologie, sont en effet anciennes et complexes. Le fait que la biodiversité soit devenue un enjeu de société, du niveau global au niveau local, soulève à la fois des questions scientifiques et des questions éthiques. La prise de conscience des limites écologiques de la planète, et de l’avancé du processus de dégradation de la biodiversité n’a pas, pour autant, donné lieu à des développements éthiques univoques. Ainsi, des positions anthropocentriques, soulignant les différents types de valeurs que la nature peut représenter pour l’homme, côtoient des modèles éthiques biocentriques, en relation avec la sauvegarde de certaines espèces particulières, ou des modèles écocentriques, soulignant la valeur intrinsèque des entités naturelles. Les influences réciproques entre éthiques et sciences naturelles sont à comprendre dans leur diversité pour mieux saisir les contextes dans lesquels les humains ont à élaborer leurs projets et à prendre leurs responsabilités vis-à-vis du devenir de la biodiversité.

Christophe Bonneuil, chargé de recherche au CNRS
Vincent Duclert, professeur agrégé

La recherche en débat : l’engagement scientifique de la « République des Savants » à la « démocratie technique » (1945-2004)

11L’engagement des chercheurs est un chantier peu exploré de l’histoire des intellectuels, mais aussi par l’histoire des sciences. Du « savant » compagnon de route au « lanceur d’alerte sanitaire », en passant par l’« intellectuel spécifique », le séminaire s’est attaché aux multiples formes prises par l’engagement public des scientifiques depuis 50 ans. Il s’est interrogé sur son rapport avec les types d’engagement traditionnel des intellectuels. Assiste-t-on à des changements d’échelle, voit-on se constituer de nouveaux lieux d’Intervention ? Peut-on en proposer des périodisations qui prennent en compte également les transformations des modes de production des savoirs et les transformations de l’espace public des sciences ? Les différentes séances se sont intéressées à des moments de mobilisation de chercheurs pour des causes particulières, mais qui ont contribué aussi à la constitution de la recherche et de la technologie comme problème social dans des arènes publiques.

12Le séminaire a donc abordé « les engagements pour la science, du colloque de Caen à Sauvons la recherche » (avec Vincent Duclert, Michel Pinault, CNRS, et Penine Simon-Nahum, CNRS), « les savants au cœur de la machinerie gouvernementale à travers la fonction de conseiller de cabinet » (avec François Weil, Thierry Weil, École des Mines, et Vincent Duclert), « les engagements intellectuels et l’orthodoxie stalinienne dans l’affaire Lyssenko en France » (avec Stéphane Tirard, Université de Nantes, et Sophie Cœuré, ENS), « les biologistes et médecins dans les batailles de la contraception et de l’avortement (avec Jean-Paul Gaudillière, CNRS, et Luc Boltanski, GSPM), « les intellectuels et les milieux scientifiques pendant Mai-68 » (avec Luc Brillant, IEP de Paris, Christophe Bonneuil et Vincent Duclert), « les mobilisations sociales, tensions épistémiques et engagements publics de chercheurs sur les cas OGM et SIDA » (avec Nicolas Dodier, CNRS, et Christophe Bonneuil), enfin « les batailles intellectuelles autour du principe de précaution » (avec Pierre-Benoit Joly, INRA-TSV, et Olivier Godard, École polytechnique).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Amy Dahan, Jean-Louis Fischer, Patrick Triadou, Donato Bergandi, Patrick Blandin, Jean-Marc Drouin, Catherine Larrère, Raphaël Larrère, Christophe Bonneuil, Vincent Duclert et Michel Armatte, « Centre Alexandre-Koyré », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 667-670.

Référence électronique

Amy Dahan, Jean-Louis Fischer, Patrick Triadou, Donato Bergandi, Patrick Blandin, Jean-Marc Drouin, Catherine Larrère, Raphaël Larrère, Christophe Bonneuil, Vincent Duclert et Michel Armatte, « Centre Alexandre-Koyré », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17887

Haut de page

Auteurs

Amy Dahan

Articles du même auteur

Jean-Louis Fischer

Articles du même auteur

Patrick Triadou

Articles du même auteur

Donato Bergandi

Articles du même auteur

Patrick Blandin

Articles du même auteur

Jean-Marc Drouin

Articles du même auteur

Catherine Larrère

Articles du même auteur

Raphaël Larrère

Articles du même auteur

Christophe Bonneuil

Articles du même auteur

Vincent Duclert

Articles du même auteur

Michel Armatte

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals