Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre d’études nord-américaines

Marie Mauzé et Joëlle Rostkowski
p. 682-683

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Marie Mauzé, directeur de recherche au CNRS
Joëlle Rostkowski, consultante à l’UNESCO

Histoire et anthropologie des sociétés amérindiennes, (États-Unis, Canada)

1Le séminaire a poursuivi les thèmes des précédentes années dans le cadre de ses deux principaux axes de réflexion : anthropologie sociale des sociétés nord-amérindiennes et histoire post-coloniale et contemporaine. Il a réuni des chercheurs, des étudiants et des collègues étrangers. Après une mise au point historiographique et terminologique, le séminaire a traité de l’histoire de l’anthropologie de la côte Nord-ouest. En se fondant sur l’ouvrage Corning to Shore. Northwest Coast Ethnology, Traditions and Visions (sous la dir. de M. Mauzé, M. Harkin et S. Kan, 2004), il a évoqué les traditions intellectuelles américaines, canadiennes et françaises et les nouvelles perspectives de recherche dans le cadre des problèmes qui se posent aux communautés amérindiennes aujourd’hui (justice, territorialité, environnement et patrimoine culturel). Un autre ouvrage consacré à Thomas Jefferson (Thomas Jefferson and the Indians, A. Wallace, 1999) a permis de susciter une réflexion sur les concepts fondateurs et l’évolution de la politique fédérale (USA) en matière d’affaires indiennes. Ce thème sera repris au cours de l’année 2005-2006 à propos de l’expédition Lewis et Clark entreprise à l’initiative de Jefferson.

2Les questions contemporaines ont été examinées sous l’angle des nouveaux droits et des nouvelles revendications indiennes aux États-Unis et au Canada, en particulier la reconnaissance fédérale et la spécificité juridique des territoires qui conduisent, notamment, à la création d’établissements de jeu. Du point de vue de l’éducation des jeunes autochtones, une présentation a été consacrée à l’accès à l’enseignement supérieur dans les universités de la Ivy League.

3L’inauguration du National Museum of the American Indian (NMAI) à Washington D. C. en septembre 2004 a fourni l’occasion d’étudier les enjeux muséologiques et la remise en cause de la représentation de l’Indien dans les musées d’ethnographie. Ce thème avait été esquissé l’année précédente à la faveur d’une analyse de l’évolution juridique qui a conduit à l’établissement d’une institution dont la conception et la gestion revient désormais aux autochtones. Jonathan King (British Museum) a présenté le NMAI dans une perspective comparative. Il a montré qu’en matière architecturale, environnementale et muséologique, le NMAI illustre les conceptions « modernistes » du musée comme centre culturel.

4La problématique de la territorialité chez les Algonquins de l’Abitibi-Témiscamingue a été traitée par Jacques Leroux (chercheur Invité au LAS) en mettant l’accent sur la recherche-action suscitant une collaboration sur le terrain entre autochtones, anthropologues et juristes.

5Enfin, Bernadette Rigal-Cellard (Université Bordeaux-III) a clos l’année avec un exposé consacré à la littérature amérindienne en offrant une perspective historique sur son évolution depuis le XVIIIe siècle, de l’autobiographie à la fiction.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Mauzé et Joëlle Rostkowski, « Centre d’études nord-américaines », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 682-683.

Référence électronique

Marie Mauzé et Joëlle Rostkowski, « Centre d’études nord-américaines », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17899

Haut de page

Auteurs

Marie Mauzé

Articles du même auteur

Joëlle Rostkowski

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals