Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Géographie

Europe centrale et orientale : transition de système et recomposition des territoires

Marie-Claude Maurel
p. 123-125

Entrées d’index

Index thématique :

Géographie
Haut de page

Texte intégral

Marie-Claude Maurel, directrice d’études

Les trajectoires de transformation post-socialiste

1De manière à répondre aux attentes de l’organisation semestrielle des enseignements de master, le séminaire s’est déroulé en deux temps. Le premier semestre a été consacré à l’analyse des acteurs et des stratégies du développement territorial. Quinze après l’effondrement du mur de Berlin en 1989, l’entrée dans l’Union européenne (UE) en 2004 de huit pays candidats d’Europe centrale a été présentée comme le point d’aboutissement logique des transitions de système. Ces deux événements politiques majeurs encadrent une transformation de grande ampleur des systèmes politiques et économiques, se traduisant par reconfiguration de l’espace européen. Tout aussi importantes que les conséquences géopolitiques résultant de l’élargissement, apparaissent les implications sur les équilibres territoriaux aux diverses échelles géographiques. Les différenciations territoriales qui se développent en Europe centrale posent la question de fond du rythme propre aux transformations des structures spatiales. Le changement de contexte géographique et la modification des potentiels des territoires éclairent l’émergence de nouvelles disparités régionales. Sur quelles forces prennent appui les dynamiques territoriales et quelles sont les logiques de recomposition observables ? Partant de l’examen des logiques sous-tendant les réformes politiques et administratives (rétablissement de l’autonomie locale, décentralisation et régionalisation), l’analyse a porté sur l’émergence d’un nouveau mode de gouvernance territoriale aux diverses échelles infranationales.

2La deuxième partie du séminaire a porté sur l’étude comparative des modalités de dé collectivisation et sur les formes prises par les recompositions post-collectivistes en Europe centrale. Il s’est agi d’analyser les transformations des territoires ruraux d’Europe centrale dans une perspective attentive à la durée, aux temps propres de transformation des institutions et des structures. La question du changement de modèle agricole, induit par la rupture avec le système collectiviste antérieur, a constitué le fil directeur de la problématique. L’approche mise en œuvre a croisé une analyse synchronique des changements et un suivi diachronique des trajectoires, aux diverses échelles spatiales, du local au national. Les héritages structurels qui, dans les pays d’Europe centrale, renvoient à la longue histoire des réformes agraires et à l’histoire plus récente de la collectivisation communiste, ont joué un rôle déterminant dans le choix des itinéraires de sortie du modèle collectiviste. Ils éclairent aussi les formes complexes de réaction et d’adaptation des acteurs sociaux et des sociétés rurales au changement de système. La diversité des formes de propriété et de contrôle de la terre et du capital, leur articulation avec le mode de gestion de l’activité productive et du travail, permettent d’établir une typologie des formes sociales de production, observables en Europe centrale. Tant du point de vue de la dimension des unités de production et de leur degré d’intégration au marché, que du mode d’appropriation des moyens de production (individuel ou sociétaire), une nouvelle diversité structurelle caractérise les agricultures de ces pays. Elle procède du réarrangement de formes anciennes et de formes nouvelles, d’une sorte de « bricolage » combinant héritage et création.

3Les territoires ruraux des pays d’Europe centrale ont subi les effets déstabilisateurs du démantèlement du système collectiviste. Il en résulte, dans des espaces ruraux encore densément peuplés, une situation préoccupante. Toujours dominante en termes d’occupation et de gestion de l’espace rural, l’agriculture n’est plus en mesure d’assurer emplois et revenus aux populations. La restructuration des systèmes productifs implique la mise en œuvre de politiques de développement rural susceptibles de promouvoir une diversification du tissu économique et social comparable à celle enregistrée au cours des dernières décennies par les autres pays européens. Un « modèle d’espace rural européen » est-il envisageable et à quel prix ? Le bilan des transformations économiques et sociales récentes a montré comment se recomposent les formes spatiales qui structurent les territoires ruraux. À partir de l’observation des processus de diversification des fonctions et des usages, les modalités différenciées du processus de recomposition ont été analysées.

Publications

  • « Jaką rolę społeczeństwo europejskime pragnie powierzyć swojemu rolnictwu w dziejszych czasach ? » (Quel rôle la société européenne veut-elle faire jouer à son agriculture aujourd’hui ?), dans Wyzwania Wspólnej Polityki Rolnej po rozszerzeniu Unii Europejskiej 1 maja 2004 roku, Uniwersytet Letni France-Pologne pour l’Europe, Warszawa, Wydawnictwo Naukowe SCHOLAR, 2005, p. 93-106.
  • « Territoriale Ungleichgewichte in Europa. Die Kohäsion auf dem Prüfstand der Erweiterung » (Les inégalités territoriales en Europe. La cohésion à l’épreuve de l’élargissement), dans Partner Oder Beitrittskandidaten ? Die Nachbarschaftspolitik der Europäischen Uni auf dem Prüfsstand, sous la dir. de M. Koopman et C. Lequesne, 2006, Baden Baden, Nomos, p. 207-225.
  • « The Resetting of rural areas in post-communist Central Europe », Pécs, Pécsi Tudományok III, Pécsi Tudományegyetem, 2006, p. 191-204.
  • Avec M. Halamska, Démocratie et gouvernement local dans la Pologne rurale, Paris, CNRS Éditions, 2006, 272 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Claude Maurel, « Europe centrale et orientale : transition de système et recomposition des territoires », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 123-125.

Référence électronique

Marie-Claude Maurel, « Europe centrale et orientale : transition de système et recomposition des territoires », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17978

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals