Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Problèmes généraux

Idéologies et formations sociales

Robert Paris et Dominique Spengler
p. 139-140

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Robert Paris, maître de conférences avec Dominique Spengler, psychiatre des hôpitaux

Idéologie, imaginaire, inconscient : « Fin de siècle », fin d’un monde ?

1L’essentiel de notre corpus a été, cette année encore, constitué de romans. On a pris pour point de départ l’œuvre d’Anatole France, les quatre volumes de l’Histoire contemporaine essentiellement, mais aussi ses écrits autobiographiques, Le livre de mon ami, Pierre Nozière et, quoique plus tardive, La Vie en fleur, ainsi qu’un roman de jeunesse, Les Désirs de Jean Servien. Bien que d’un autre niveau d’écriture, ont été également retenus les discours, allocutions et messages rassemblés sous le titre Vers les temps meilleurs.

2Anatole France nous a paru éclairer d’abord l’itinéraire d’une génération marquée au sceau du positivisme et passée par le traumatisme de la Commune. Après avoir rappelé sa condamnation à chaud de l’insurrection parisienne, on a relevé les ambiguïtés de Jean Servien et souligné qu’en mettant en scène dans Le Mannequin d’osier la figure attachante d’un ancien communard, France réitérait le célèbre « lapsus » de Balzac monarchiste exaltant les républicains du Cloître Saint-Merri.

3C’était là l’occasion de rejeter le topos d’un Anatole France sceptique, voire « sceptique passionné », pour avancer une autre hypothèse : celle de la quête, chez l’auteur de L’Île des Pingouins, d’une conscience pertinente, d’un point de vue « démystifié » sur l’histoire.

4Et déjà ce titre, Histoire contemporaine, inquiétant oxymore pour les historiens de son temps, n’illustrait-il pas, en effet, cette mise en perspective historique du présent qui, de Marx à Mannheim, constitue la clef d’une vision désaliénée du monde ?

5Et surtout il y avait une nouveauté. Si, chez Eugène Sue, Stendhal, Balzac, Zola ou Tolstoï, c’est le narrateur qui dévoile les « mystères » de l’histoire contemporaine ou qui en énonce la morale, le point de vue de la conscience pertinente était incarné ici par un personnage du roman, Monsieur Bergeret, placé tel un « analyseur social » au centre du récit.

6Cette rupture avec la tradition romanesque allait de pair avec l’invention des « sciences de l’esprit » dans l’Allemagne de l’époque. Monsieur Bergeret était le contemporain de Dilthey, Simmel, Rickert, Max Weber.

7La même modernité se faisait d’ailleurs jour chez d’autres auteurs. Deux des premiers romans de Somerset Maugham – Mrs Craddock et Mademoiselle Ley – mettaient en scène, à travers la figure de l’épicurienne Mlle Ley, un analyseur social à l’anglaise. De même pouvait-on repérer dans Terres maudites de Blasco Ibañez, et l’émergence d’un point de vue des femmes, celui de Rosario, la prostituée, notamment, et la présence obsédante de l’héritage more, la figure du More, absent et présent à la fois, assumant ici encore cette fonction d’analyseur social.

8Dans ces œuvres, l’important était aussi ce qui se murmurait en marge des grands thèmes. Ainsi retenait-on de l’Histoire contemporaine non tant ce qui était dit de l’Affaire Dreyfus, du scandale de Panama ou des méfaits du cléricalisme, que la peinture acerbe, quasi méprisante, qui y était faite des domestiques. Et il en était de même dans le petit roman de Matilde Serao, La Virtù di Checchina.

9Autre nouveauté, l’attention portée à la condition féminine chez Somerset Maugham (Liza) et plus encore chez Blasco Ibañez : misère et abnégation de Pepeta, la paysanne de Terres maudites, misère, abnégation et fin tragique de Feliciana dans La Horde. Attention qui pourtant savait rompre avec le misérabilisme naturaliste. À travers les figures de Mlle Ley ou de sa nièce, Bertha Ley, l’héroïne de Mrs Craddock, ou encore de Jeanne Lackland, l’héroïne de L’Aventureuse de Jack London, on a vu s’esquisser, en effet, une nouvelle image de la femme, se réalisant hors des liens du mariage, non plus pourtant La vieille fille ou La Cousine Bette de Balzac, ni déjà La Garçonne de Victor Margueritte, mais tout bonnement la célibataire. Marque encore – on en a noté d’autres – du travail souterrain à l’œuvre en cette fin de siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Robert Paris et Dominique Spengler, « Idéologies et formations sociales », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 139-140.

Référence électronique

Robert Paris et Dominique Spengler, « Idéologies et formations sociales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17991

Haut de page

Auteurs

Robert Paris

Articles du même auteur

Dominique Spengler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals