Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire sociale et démographie

Démographie

Hervé Le Bras
p. 145-148

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Hervé Le Bras, directeur d’études

1Le séminaire a fait le lien entre une actualité démographique fournie et son arrière-plan historique, politique et conceptuel.

2La première actualité dans l’ordre chronologique a été celle des résultats du nouveau recensement français. Grâce aux méthodes de lissage que j’avais développées dans La planète au village et le peuplement de l’Europe, il a été possible de tracer une carte de l’évolution de la population au niveau local. Elle a montré que la croissance démographique était vigoureuse non seulement autour des grandes agglomérations mais aussi dans le rural profond, particulièrement dans la fameuse diagonale du vide s’étendant des Ardennes aux Pyrénées. Ainsi s’amorce la fin du fameux « désert français ». Cela a permis de revisiter ce thème dominant de la vie politique et de l’aménagement du territoire pour montrer qu’il ne représentait sans doute qu’un retard dans l’évolution du peuplement local de notre pays par rapport à ses voisins. Par un clin d’œil inattendu (et triste), au même moment, Jean-François Gravier qui avait lancé le thème du désert en Français par son célèbre livre de 1947 est décédé. Parallèlement, au même moment, la géographie des opinions politiques telle qu’elle a été reflétée par le referendum sur la constitution européenne est en train de changer : ces dernières s’organisent de plus en plus selon la localisation par rapport au centre des grandes agglomérations et non selon des orientations régionales de longue durée telles que je les ai analysées dans L’invention de la France (avec E. Todd), Les Trois France ou I costumi in Europa (dans la Storia d’Europa d’Einaudi). Plusieurs séances ont été consacrées à l’analyse fine des résultats du referendum au niveau communal et à ses liens avec les votes du premier tour de la présidentielle de 2002 (le résultat a été publié dans un ouvrage Le jour où la France a dit non coécrit avec plusieurs politiques dont Dominique Strauss-Kahn).

3La seconde actualité est venue de la question du vieillissement. Au cours de plusieurs séminaires (et de réunions Internationales, notamment sur la très longue vie sous l’impulsion de Luc Montagnier), l’allongement rapide de la durée de vie en France et ses conséquences (retraite, santé) ont été examinés à la lueur des nouvelles données sur l’espérance de vie sans Incapacité (elle augmente plus vite que l’espérance de vie générale) et des explications qui sont proposées (amélioration des soins, arrivée de générations mieux nourries, mieux éduquées et ayant moins subi la pollution et de durs travaux physiques).

4Le troisième sujet s’est imposé naturellement en cette veille d’échéances politiques : les migrations. Le prétexte de la rédaction de l’ouvrage Immigration positive coécrit avec Jack Lang, notre ancien ministre de la Recherche et de l’Éducation a servi de prototype à l’analyse des liens concrets et substantiels entre science sociale et politique, liens particulièrement clairs dans le cas de la démographie puisqu’ils sont à l’origine de la discipline (voir ma Naissance de la mortalité : l’origine politique de la statistique et de la démographie et le cours de Michel Foucault intitulé « Sécurité, territoire, population » où il fonde l’idée de gouvernementalité sur l’association gouvernement-population). La tentation d’une discrimination positive fondée sur des différences ethniques a été étudiée. Il est apparu que les soi-disant différences ethniques se ramenaient majoritairement à des différences sociales et minoritairement à des signes visibles mais pratiquement pas à des différences culturelles. L’écart entre les situations française et américaine a été discuté durant trois séances données par Kenneth Wachter, directeur du département de démographie de l’Université de Berkeley, membre de la National Academy of Science, directeur d’études invité qui est responsable des études sur les résultats du recensement américain concernant race, ethnicity et ancestry. Wachter a particulièrement insisté sur l’indéfinition des trois termes laissés à l’appréciation des répondants et a analysé les 7 millions de réponses multiples.

5L’immigration a aussi été envisagée sous l’angle de la géographie de flux en montrant que le même modèle de vagues migratoires ou alternativement de territoires des origines rendait compte de la localisation des groupes de même origine aussi bien dans les pays européens que dans les départements français et dans les 80 quartiers de Paris.

6Enfin, ces sujets ont été remis dans le cadre plus général de la dynamique de la population française avec la reconstruction (par rétroprojection) de la population française année par année, âge par âge, hommes et femmes, depuis 1901 sous diverses hypothèses de fécondité, migration et mortalité pour évaluer les facteurs qui ont modelé la structure actuelle. Ce travail a fait apparaître des incohérences dans les données de l’INSEE sur la période 1990-1999, notamment en raison de la non-prise en compte d’une émigration des Français qui prendrait de l’ampleur depuis 1980.

Publications

  • Avec J. Lang, Immigration positive, Paris, Odile Jacob, 2006, 252 p.
  • Avec A. Bergougnioux, D. Strauss-Kahn et al., Le jour où la France a dit non, Paris, Plon, 2005, 152 p.
  • L’Adieu aux masses : démographie et politique, Paris, Éd. de l’Aube, 2006, 96 p. (édition de poche revue).
  • « Mortality tempo versus removal of causes of mortality : opposite views leading to different estimations of the life expectancy, Demographic research, 13, 25, décembre 2005, p. 615-640.
  • « La fin du désert français », Interrégions, 264, janvier-février 2006, p. 11-15.
  • « Comportements sociaux : quelle échelle choisir ? », La société française (hors série), Alternatives économiques, 2006, p. 46-47.
  • « Nouvelle(s) Bretagne(s) », Bretagne(s), 1, 2006, p. 32-34.
  • « Singularité des vagues migratoires en France », Santé, société et solidarité, 1, 2005, p. 31-39.
  • « Entretien », Enjeux les Échos, septembre 2005, p. 88-93
  • « Scientifiquement correct », La Recherche, juillet-août 2005, p. 112.
  • « La science en couleur », La Recherche, septembre 2005, p. 95.
  • « Science politique », La Recherche, novembre 2005, p. 95.
  • « La science est un jeu », La Recherche, décembre 2005, p. 95.
  • « Éloge de l’anachronisme », La Recherche, février 2006, p. 97.
  • « Migrations fractales », La Recherche, avril 2006, p. 95.
  • « Cuisine familiale », La Recherche, juin 2006, p. 97.
  • « Quelle population française en 2050 », Constructif, 14, juin 2006, p. 28-31.
  • « L’espace, nouvelle richesse », entretien dans Bretagne économique, 173, juillet 2006, p. 46-47.
  • « Une diversité anthropologique exceptionnelle », dans République et particularismes, J. Costa-Lascoux (éd.), La Documentation française, 2006, p. 39-42.
  • « La France, un pays ouvert aux apports extérieurs », dans Les immigrés dans la société française, J.-L. Richard (éd.), Paris, La Documentation française, 2005, p. 16-18.
  • « Les hommes vus du ciel », dans La terre vue du ciel, Y. Arthus-Bertrand (éd.), Paris, La Martinière, 2006, p. 48-55.
  • « La science du spectacle », dans Politiques, communication et technologies, mélanges en l’honneur de Lucien Sfez, Paris, PUF, 2006, p. 303-319.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hervé Le Bras, « Démographie », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 145-148.

Référence électronique

Hervé Le Bras, « Démographie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18002

Haut de page

Auteur

Hervé Le Bras

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals