Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire sociale des pouvoirs politiques

Robert Descimon
p. 247-248

Texte intégral

Robert Descimon, directeur d’études

Sociologie politique de la notabilité parisienne (avec Laurence Croq, maître de conférences à l’Université de Paris-X, Michel Demonet, maître de conférences, Nicolas Lyon-Caen, ATER à l’Université Paris-I, et Mathieu Marraud, ingénieur d’études)

1Premier thème : l’exploration de la notabilité parisienne a été menée sous divers angles d’approches et durant diverses périodes : la représentation des seize quartiers aux assemblées générales de la ville de Paris (XVIe siècle-1679) a constitué le premier dossier ouvert grâce à l’analyse quantitative menée par Michel Demonet. La source a été décrite et critiquée, la description du cadre territorial et des équilibres fondamentaux de la représentation politique parisienne a été menée à partir de divers points de vue (y compris l’analyse factorielle). Une réflexion d’ensemble sur le système municipal a été ébauchée. Le second dossier a porté sur l’étude de la consultation des notables entreprise par les commissaires au Châtelet en 1744 (la diversité des pratiques locales a été particulièrement prise en compte). L. Croq et N. Lyon-Caen ont montré les différences qui séparaient cet épisode assez singulier des pratiques antérieures de consultation. Le troisième dossier, présenté par les deux mêmes historiens, a concerné les marguilliers des paroisses, surtout au XVIIIe siècle au temps de l’influence janséniste (modes d’élection, cursus, rapports avec les compagnies de charité et sociologie du corpus). Le quatrième dossier (L. Croq et M. Marraud) a conduit à une interrogation collective sur l’acquisition et la transmission de la notabilité sociale au sein de la bourgeoisie, spécialement les grands marchands du XVIIIe siècle. Un tableau très original et contrasté des diverses expériences et trajectoires sociales vécues à l’époque a ainsi été esquissé. Ce premier thème de séminaire sera prolongé l’an prochain.

2Deuxième thème : Maarten Prak (professeur à l’Université d’Utrecht) a fait le point sur l’historiographie récente aux Pays-Bas et en Angleterre concernant la citoyenneté et la bourgeoisie, en insistant sur les enseignements de l’expérience des Pays-Bas au XVIIe siècle.

3Troisième thème : Barbara Diefendorf (professeur à l’Université de Boston), a traité de la dévotion féminine et des cadres de la charité à Paris au XVIIe siècle en retenant particulièrement deux aspects : la compétition entre Paris et Pontoise pour l’héritage thérésien symbolisée par les carmélites espagnoles installées en France ; la sociologie des dames de la Charité au XVIIe siècle. Une question sous-tendait la problématique : le passage de la pénitence à la charité est-il une caractéristique de la dévotion féminine ?

Publications

  • Avec J. Javier Ruiz Ibáñez, Les ligueurs de l’exil. Le refuge catholique français après 1594, Seyssel, Champ Vallon, 2005, 313 p.
  • « Guillaume Du Vair (7 mars 1556-3 août 1621) : les enseignements d’une biographie sociale. La construction symbolique d’un grand homme et l’échec d’un lignage », dans Guillaume Du Vair. Parlementaire et écrivain (1556-1621), B. Petey-Girard et A. Tarrête, Genève, Droz, 2005, p. 17-77.
  • « La vénalité des offices comme dette publique sous l’ancien régime français. Le bien commun au pays des intérêts privés », dans La dette publique dans l’histoire, colloque organisé par le Centre de recherches historiques en novembre 2001, actes réunis par J. Andreau, G. Béaur et J.-Y. Grenier, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2006, p. 177-242.
  • « Les auxiliaires de justice du Châtelet de Paris : aperçus sur l’économie du monde des offices ministériels (XVIe-XVIIIe siècle) », dans Entre justice et justiciables : les auxiliaires de la justice du Moyen Âge au XXe siècle, sous la dir. de C. Dolan, Québec, Presses universitaires Laval, 2005, p. 301-325.
  • « Le Marais du XVIIe siècle : une société en mouvement », dans Vivre et survivre dans le Marais au cœur de Paris du Moyen Âge à nos jours, sous la dir. de J.-P. Azéma, Paris, Le Manuscrit, 2005, p. 137-142.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Robert Descimon, « Histoire sociale des pouvoirs politiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 247-248.

Référence électronique

Robert Descimon, « Histoire sociale des pouvoirs politiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18091

Haut de page

Auteur

Robert Descimon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals