Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Atelier d’anthropologie scolastique

Alain Boureau, Sylvain Piron et Isabel Iribarren
p. 307

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Alain Boureau, directeur d’études
Sylvain Piron, maître de conférences
Isabel Iribarren, Junior research fellow, Saint John’s College, Oxford

Raison et foi dans les disputes scolastiques

1L’atelier du GAS a eu cette année deux objets distincts. Dans une première série de séances, I. Iribarren et S. Piron ont cherché à confronter les projets Intellectuels de deux théologiens originaux, le franciscain Pierre de Jean Olivi et le dominicain Durand de Saint-Pourçain qui ont en commun d’avoir, à trente ans de distance, pris des positions discordantes face à la tendance majoritaire de leur ordre religieux et d’avoir subi pour cette raison des critiques sévères. Différents thèmes, couvrant une large part du spectre de l’enquête théologique scolastique, ont permis de saisir des proximités, plus ou moins fortes, entre les deux auteurs : dans leur définition de la théologie et du caractère ouvert de la recherche philosophique, leurs théories de la connaissance et de l’intellect, leur critique des idées divines, leurs positions originales sur la causalité des sacrements, leurs doctrines du vœu religieux et du mariage. Cependant, sur aucun de ces points, il n’a été possible de conclure à une transmission directe de l’un à l’autre penseur, leur proximité s’expliquant le plus souvent par des sources communes qui proviennent, selon les sujets, d’auteurs aussi différents que Bonaventure ou Siger de Brabant. Sans préjuger de l’existence d’éventuelles médiations encore non identifiées, le rapprochement entre Olivi et Durand révèle la parenté de deux démarches, fondées sur un même rejet de l’aristotélisme et de son exposition par Thomas d’Aquin, au nom de raisons théologiques qui appellent à philosopher contre Aristote. À ce titre, ces deux auteurs apparemment marginaux constitueraient les principaux repères d’une des voles marquantes de la scolastique, encore mal identifiée à ce jour.

2Une seconde série de séances a été consacrée à l’avancement et la mise au point d’une base de données des Quodlibets théologiques (1230-1350), accessible en ligne : www.quodlibase.org. Il s’est notamment agi de mettre au point un index thématique, dont l’architecture initiale, conçue par Andrea Robiglio, a été enrichie par une réflexion collective.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Boureau, Sylvain Piron et Isabel Iribarren, « Atelier d’anthropologie scolastique », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 307.

Référence électronique

Alain Boureau, Sylvain Piron et Isabel Iribarren, « Atelier d’anthropologie scolastique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18146

Haut de page

Auteurs

Alain Boureau

Articles du même auteur

Sylvain Piron

Articles du même auteur

Isabel Iribarren

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals