Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Parenté et logiques identitaires

Enric Porqueres i Gené
p. 337-338

Texte intégral

Enric Porqueres i Gené, maître de conférences

Individu, temps et parenté.

1Pendant cette année, les séances du séminaire ont porté sur les relations entre individu et parenté. Sans oublier les contextes non européens, la plupart des séances ont traité du contexte occidental. D’un côté, nous avons poursuivi l’exploration des bases philosophiques et théologiques du système de parenté mis en place par les hommes d’Église, concrétisé dans le droit canon classique des XIIe et XIIIe siècles, puis exporté dans les droits nationaux européens. Outre des présentations faites dans le cadre du séminaire sur ces questions, j’ai présenté la conférence « La fugue matrimoniale » dans le cadre du colloque « Generazioni. Legami di parentela tra passato e presente », organisé à l’Università de Pise, en octobre 2005, par Daniella Lombardi. Des exposés de Demetrio Brisset, sur les représentations hispaniques sur les enlèvements matrimoniaux, et du chercheur majorquin Pedro de Montaner, autour des tensions entre individu et famille pendant l’époque moderne à Mallorca, ont enrichi notre réflexion sur l’impact social des constructions théologiques et juridiques afférentes au droit canon dans l’Europe d’Ancien Régime. Concernant ce volet du séminaire, j’ai pu, plus particulièrement, poursuivre mes enquêtes sur la communauté des descendants des juifs majorquins pendant trois semaines passées sur place. Par ailleurs, a abouti la publication d’un dossier sous ma direction, avec la participation de membres de la communauté, sur de nouvelles voies d’analyse concernant les Xuetes majorquins.

2D’un autre côté, le séminaire s’est ouvert aux recherches portant sur le monde contemporain. Ainsi, Marit Melhuus, du département d’anthropologie sociale de l’Université d’Oslo, a réalisé un exposé sur l’asymétrie dans le don de gamètes en Norvège, où la loi, qui désormais interdit tout don non anonyme de gamètes, interdit le don d’ovocytes alors qu’elle rend possible le don de sperme. Joan Bestard, de l’Université de Barcelone, partant de son terrain sur des cliniques de fécondation artificielle à Barcelone, a présenté des enquêtes comparatives sur les représentations de l’embryon propres à différents types culturels. Par ailleurs, Jeanette Edwards, de l’Université de Manchester, invitée cette année à l’École, nous a présenté ses recherches sur les imaginaires articulés autour des nouvelles technologies reproductives. Dans les deux présentations réalisées par Edwards, un intérêt particulier a été porté à l’articulation entre religion et nouveaux savoirs scientifiques autour de la définition de la vie. En fait, ces trois derniers chercheurs, ainsi que d’autres à provenance de Lituanie, Angleterre, Espagne, Hongrie et France ont participé au colloque international « Les défis contemporains de la parenté », que j’ai organisé, en collaboration avec Marit Melhuus et le centre franco-norvégien de la MSH, en novembre 2005 au Collège de France. À partir des contacts établis le long de cette année, on travaille désormais à la mise en place, en collaboration avec des collègues de Manchester et de Barcelone, d’un programme européen de recherche autour des relations entre définitions de la vie, biotechnologies et religion en Europe. Ce projet continuerait celui de « Public understanding of genetics », programme européen auquel j’ai participé entre 2000 et 2004.

Publications

  • Dir. du dossier « Els xuetes de Mallorca : vies d’analisi », Lluc, 850, 2006, p. 17-41.
  • « Els Galiana : entre dues pertinencias », Lluc, ibid., p. 34-37.
  • « Parenté et religion : racines parentales de l’individualisme », dans Parenté, sexes et genres dans le monde grec, de l’Antiquité à l’âge moderne, sous la dir. d’A. Bresson, M.P. Masson, s. Perentidis et J. Wilgaux, De Boccard, 2006, p. 59-67.
  • « Parentiu i actes individuals : el temps d’una fragilitat estructurant », Revista d’Etnologia de Catalunya, 28, 2006, p. 64-69.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Enric Porqueres i Gené, « Parenté et logiques identitaires », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 337-338.

Référence électronique

Enric Porqueres i Gené, « Parenté et logiques identitaires », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18172

Haut de page

Auteur

Enric Porqueres i Gené

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals