Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Atelier « Actualité de l’anthropologie »

Alban Bensa, François Pouillon, Jean Schmitz, Élisabeth Allès et Thierry Bonnot
p. 363-364

Texte intégral

Alban Bensa et François Pouillon, directeurs d’études avec Jean Schmitz, directeur de recherche à l’IRD
Élisabeth Allès et Thierry Bonnot, chargés de recherche CNRS

1Mis en route dans le cadre de la réforme du master, mais devenu un lieu de rencontre et de débats entre collègues, cet atelier entend mettre à l’épreuve l’actualité de notre discipline de différentes manières. Point de vue interne à la profession : on a examiné les travaux éditoriaux récents, les débats (et les polémiques) qui traversent ou ont traversé l’histoire de la discipline, les traductions et les événements scientifiques ayant rencontré quelque écho, pour montrer que l’anthropologie ne fait pas que mettre à jour de vielles lunes, et que le retour à des textes, jugés pour cela « fondamentaux », éveille des réflexions actuelles. Point de vue externe : on a particulièrement voulu illustrer le fait que l’anthropologie est susceptible d’intervenir dans les débats dits « de société », par des enquêtes de terrain conduites à chaud, et qui généralement avance des conclusions qui ne sont pas toujours « politiquement correctes ». Du fait de la participation de professionnels et, très pertinemment, par les interventions d’un certain nombre d’étudiants, assez vifs ces temps derniers (la présentation de textes par plusieurs participants introduit à une large discussion), on a voulu montrer que l’anthropologie n’était pas une succession de doctrines qui s’enchaînent et s’opposent dans un bel ordonnancement, mais qu’elle est essentiellement un lieu de débats. Ce séminaire hebdomadaire, engagé depuis deux années, entend ainsi jeter un regard critique, non doctrinaire mais plein de parti pris, sur des travaux des sciences sociales qui s’appliquent à réfléchir sur les problèmes qui secouent actuellement les mondes sociaux des cinq continents.

2Nous avons ainsi examiné différents dossiers d’ordre épistémologique : les cultural studies, l’enseignement de l’anthropologie en Chine, les usages théoriques de la temporalité dans les sciences sociales (Jacques Revel à propos de Carlos Ginzburg), la place de la sexualité dans la réévaluation des rapports sociaux (Éric Fassin), les apports de l’ethnographie et de la microsociologie à la compréhension de la mondialisation (Jacky Assayag), le retour des concepts de race et de classe dans l’interprétation des conflits contemporains, la place des notions de violence et de victime (réelles ou symboliques) en anthropologie, l’éclairage jeté par les supercheries ethnographiques sur le métier d’ethnologue (Bernard Traimond), l’anthropologie critique, etc.

3Tenant compte de la mise à l’épreuve du terrain ethnographique dans deux directions, celui de la localité (ethnographie multisite) et de la temporalité (rapport entre événement et grille d’intelligibilité), ces questionnements transversaux ont été aussi débattus à partir de recherches inscrites dans des cadres précis : la querelle Sahlins/Obeyesekere à propos de la divinité du capitaine Cook dans l’ancien Hawaii, l’ethnologie de Pierre Bourdieu en Algérie et ailleurs, les migrations transnationales en Afrique de l’Ouest, en Afghanistan (Alessandro Monsutti) ou en Mongolie (Gaëlle Lacaze), le tourisme au Sahara (Corinne Cauvin Verner), les émeutes urbaines en France (Stéphane Beaud, Hugues Lagrange, Michel Pialoux), l’ethnologie de la vie carcérale (Léonore Le Caisne), les usages comparés de la notion de patrimoine en France et dans les mondes post-coloniaux, la place de la biographie dans l’étude de l’immigration (Stéphane Beaud), les jeunes ouvriers en milieu rural aujourd’hui (Nicolas Renahy), etc.

4Ce séminaire de débats a cherché à faire retour sur ce que l’anthropologie a pu considérer comme ses acquis afin d’évaluer la pertinence de son outillage théorique quant à l’interprétation de l’actualité la plus brûlante et souvent la plus déconcertante. Cette confrontation parfois décoiffante de la discipline à des situations sociales soit nouvelles, soit soumises à des analyses convenues, nous a incité à revenir sur nos propres parcours et à jeter un regard sans concession sur nos travaux et nos engouements anciens ou récents.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alban Bensa, François Pouillon, Jean Schmitz, Élisabeth Allès et Thierry Bonnot, « Atelier « Actualité de l’anthropologie » », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 363-364.

Référence électronique

Alban Bensa, François Pouillon, Jean Schmitz, Élisabeth Allès et Thierry Bonnot, « Atelier « Actualité de l’anthropologie » », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18192

Haut de page

Auteurs

Alban Bensa

Articles du même auteur

François Pouillon

Articles du même auteur

Jean Schmitz

Articles du même auteur

Élisabeth Allès

Articles du même auteur

Thierry Bonnot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals