Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie et histoire des sciences dans le monde indien

Francis Zimmermann
p. 376

Texte intégral

Francis Zimmermann, directeur d’études

Les savoirs de l’eau, la cosmologie de la mousson et la gestion sociale de l’eau dans l’Inde

1La mousson comme fait social total, tel était notre objet cette année, envisagé dans toutes ses dimensions, cosmologiques et médicales, politiques et agricoles, mais sous un angle particulier qui était celui des savoirs indigènes appliqués à la maîtrise politique et technique des ressources en eau. Les savoirs de l’eau, dans l’Inde, constituent un vaste système de connaissances populaires ou savantes permettant de gérer les effets de la mousson sur la végétation, l’horticulture et l’agriculture.

2La médecine ayurvédique occupe la place centrale dans ce système des savoirs de l’eau, parce que les connaissances indigènes sont fondées sur la théorie des humeurs et sont unifiées dans une sorte de physiologie cosmique. Mais loin de se limiter à cet aspect orientaliste des choses, notre enquête s’est développée vers des questions d’économie politique et de droit. J’ai exploité une abondante littérature spécialisée publiée ces dernières années en Inde sur la gestion sociale de l’eau (social water management) et j’en ai tiré un certain nombre de représentations collectives assignant à l’eau des rivières et des sources un statut juridique et philosophique, qui détermine les formes d’organisation traditionnelles de l’irrigation. J’ai mis en évidence, en particulier, dans la littérature savante traditionnelle, c’est-à-dire dans des textes sanskrits tels que la Brhatsamhitâ et l’Arthasâstra, une concurrence entre deux systèmes de valeurs : l’eau comme chose commune dont l’État est dépositaire bien qu’elle n’appartienne à personne, et l’eau comme droit fondamental parce qu’elle est source de vie.

3L’Arthasâstra de Kautilya est la source d’information la plus précieuse sur ces représentations et ces savoirs locaux. Nous avons lu, traduit et commenté, dans la perspective d’un droit traditionnel de l’environnement, les sections tournant autour des actes de violence commis pour s’approprier l’eau du voisin et des sanctions prescrites contre les coupables. Ce travail sera publié dans un ouvrage collectif à paraître en Inde (Université de Calicut).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Zimmermann, « Anthropologie et histoire des sciences dans le monde indien », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 376.

Référence électronique

Francis Zimmermann, « Anthropologie et histoire des sciences dans le monde indien », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18203

Haut de page

Auteur

Francis Zimmermann

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals