Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie de la citoyenneté

Dominique Schnapper
p. 428-430

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Dominique Schnapper, directrice d’études

1Comme l’an dernier, la directrice d’études a assuré le plus grand nombre des séances du séminaire. Elle s’est donné pour objectif de soumettre à la réflexion commune une analyse critique des termes de la sociologie mobilisés dans la vie publique. Les trois premières séances ont ainsi porté sur l’« intégration », d’autant que les émeutes du mois de novembre 2005 lui donnaient une actualité particulière. Dans la vie publique, le mot est réservé à la participation à la vie collective des migrants et de leurs descendants qui, d’ailleurs, le récusent violemment. Il importait de confronter cet usage à la tradition sociologique, de Durkheim à Mauss, Weber, Elias, aux sociologues américains des années 1950 comme Landeker, ainsi qu’aux sociologues contemporains des migrations. Le même type d’analyse a été menée, pendant trois autres séances, sur la « laïcité », également d’actualité avec la célébration du centenaire de la loi française de séparation des Églises et de l’État. On s’est efforcé de « déconstruire » le terme spécifiquement français de laïcité, et celui de « sécularisation », en comparant les formes concrètes que prend, dans les divers pays européens et aux États-Unis, la séparation du politique et du religieux, l’un des principes fondateurs de l’ordre démocratique. On a pu montrer que la « laïcité » de l’espace public était la forme française, liée à la singularité de la naissance de la démocratie, du principe général dans les démocraties d’une séparation/collaboration entre le politique et le religieux. On a ensuite appliqué le même type d’analyse à la « communauté », l’éclaircissement du sens sociologique (« communauté »-« société »), public et politique du terme s’imposant particulièrement dans ce cas, ainsi que la distinction d’avec les philosophes « communautariens » ou le « communautarisme ». Enfin, on s’est efforcée de formuler, à partir de la compréhension de la citoyenneté nationale, l’interrogation sur l’Europe, en se demandant dans quel sens et à quelles conditions on peut parler aujourd’hui, ou l’on pourra parler dans l’avenir, d’une « citoyenneté européenne ».

2Le séminaire a eu le plaisir d’accueillir deux invités. Freddy Raphaël, professeur émérite à l’Université Marc-Bloch de Strasbourg, est revenu comme l’an dernier il nous a présenté un exposé sur la transmission de la mémoire familiale chez Maurice Halbwachs. Philippe Cibois, professeur à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, a développé l’Idée que la tradition de l’humanisme civique (repérée par Q. Skinner et J. Pocock), qui met l’accent sur l’idée cicéronienne du lien social comme volonté concrète d’agir pour le bien de la collectivité, pouvait encore être opérative, alors que l’utopie démocratique entraîne l’individualisme contemporain dans une spirale d’aspirations et de frustrations et que l’universalisme démocratique ne peut lui opposer qu’un principe abstrait, sans identification forte.

3Enfin, Alberto Martin Perez, doctorant en cotutelle avec l’université de Madrid, a présenté les recherches qu’il mène en vue de sa thèse consacrée au rôle de la queue devant les guichets de l’administration madrilène, pour garder à distance les étrangers contraints à des démarches administratives humiliantes et pour ne pas reconnaître leur dignité.

Publications

  • Avec C. Bordes-Benayoun, Diasporas et nations, Paris, Odile Jacob, 2006, 255 p.
  • La compréhension sociologique. Démarche de l’analyse sociologique, 2e éd. rev. et complétée, PUF (« Quadrige »), 2005, 146 p.
  • « A view from a French sociologist », dans British Sociology seen from without and within, A. H. Hasley et W. G. Runciman (éds), Oxford University Press (The British Academy), 2005, p. 107-118.
  • « Ethnic revival and religious revival in “Providential democracies” », dans Comparing modernities. Pluralism versus homogeneity. Essays in homage to Shmuel N. Eisenstadt, sous la dir. de E. Ben-Rafael et Y. Sternberg, Leyde, Boston, Brill, 2005, p. 205-222 [trad. en anglais de « Renouveau ethnique et renouveau religieux dans les “démocraties providentielles” », Archives de sciences sociales des religions, 81, janvier-mars 1993, p. 9-26].
  • « Zwischen Partikularismen und universalen Werten ; Das Schicksal der providentiellen Demokratien », dans Montesquieu. Franzose. Europäer. Weltbürger, sous la dir. de E. Böhlke et E. François, Berlin, Akademie Verlag, 2005, p. 83-96.
  • « Le “miracle” néerlandais ? », Commentaire, 28, 111, automne 2005, p. 641-648.
  • « Comprensione et analisi tipologica », dans La spiegazione sociologica, sous la dir. de M. Borlandi et L. Sciolla, Bologne, Il Mulino, 2005, p. 169-184.
  • « Relativisme culturel et valeurs universelles », dans Europe : la danse sur les limites, sous la dir. de J. Nowicki, Paris, Romillat, 2005, p. 63-72.
  • « Sens et fondement du travail social dans les sociétés contemporaines », dans Travail social et sociologie de la modernité, sous la dir. de G. Moussu, Paris, Seli Arslan, 2005, p. 36-45.
  • « Idéal et limites de la mixité sociale », Informations sociales (Caisse nationale d’allocations familiales), 125, juillet 2005 p. 6-15.
  • « Du républicanisme tolérant à la reconnaissance des particularismes », dans Discrimination et ethnicisation. Combattre le racisme, sous la dir. de M. Boucher, Éd. de l’Aube, 2006, p. 165-173.
  • « Citoyenneté », dans Dictionnaire de la pensée sociologique, sous la dir. de M. Borlandi, R. Boudon, M. Cherkaoui, B. Valade, Paris, PUF (« Quadrige »), 2005, p. 93-95.
  • « Introduction générale », dans Faire des Européens ?, sous la dir. de A. Bergougnoux, P. Cauchy, J.-F. Sirinelli et L. Wirth, Paris, Delagrave, 2006, p. 123-126.
  • « Préface » à Marnia Belhadj, La conquête de l’autonomie. Histoire de Françaises descendants de migrants algériens, Paris, Éd. de l’Atelier/Éditions ouvrières, 2006, p. 11-14.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Schnapper, « Sociologie de la citoyenneté », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 428-430.

Référence électronique

Dominique Schnapper, « Sociologie de la citoyenneté », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18251

Haut de page

Auteur

Dominique Schnapper

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals