Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Signes, formes, représentations

Fonctions Imaginaires et sociales des arts et des littératures

Jacques Leenhardt
p. 468-470

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jacques Leenhardt, directeur d’études

Paysages et société dans la littérature et les arts aux XIXe et XXe siècles

1Après avoir étudié la tension qui se met en place, dès la fin du XVIIIe siècle, entre le développement de la connaissance du paysage par le tourisme et la représentation de ce paysage dans la peinture romantique, le séminaire a suivi la voie ouverte par l’interrogation radicale sur le pouvoir de la vision et de la représentation en lisant la Lettre sur les aveugles de Diderot, qui fait émerger la question de la perception tactile (mythe de Pygmalion) ouvrant un espace entre l’œil sensible et l’œil intelligible (analyse des photographies de l’artiste aveugle E. Bavcar).

2On a suivi l’émergence d’un regard porté sur l’altérité, regard ethnographique illustré par l’étude de plusieurs planches du Voyage pittoresque et historique au Brésil de J.-B. Debret. L’espace ouvert par la distinction entre œil sensible et œil intelligible s’analyse à deux niveaux : dans le double fonctionnement de l’image elle-même (structure et éléments descriptifs-anecdotiques) et dans l’organisation, dans le livre lui-même, d’un espace d’intellection spécifique qui articule l’image et le texte. Ces différents aspects caractérisent aussi la vaste production d’ouvrages de ce type publiés tout au long du XIXe siècle. On a suivi l’élaboration d’un discours savant s’appuyant sur l’image et sur la figuration du paysage pour construire la connaissance rigoureuse de son objet. Cette production correspond à une nouvelle curiosité pour des populations et des sites inconnus, que la gravure et la lithographie prennent d’abord en charge et que l’invention de la photographie va révolutionner. Le séminaire s’est alors penché sur les impacts de cette invention qui va ouvrir à des publics de plus en plus larges, voire à ce qu’on peut commencer à appeler un public de masse, l’accès à l’image mimétique du monde et de soi. Jean-Noël Larrieu a présenté, sous son aspect technique, cette révolution de l’image. On a enfin suivi l’émergence du débat sur ce type nouveau d’images, à partir de Baudelaire (Salon de 1859 et Monsieur C. G. [Constantin Guys], peintre de la modernité), et sur son public (Flaubert : la figure de Jacques Arnoux dans L’Éducation sentimentale), en insistant sur la transformation du statut de l’image engendrée par la diffusion de la photographie et, singulièrement, du portrait photographique.

3Par ailleurs, j’ai participé, au Centre universitaire Condorcet du Creusot, à Cités m’étaient contées... deux Ateliers pour un plan de sortie de crise de l’Écomusée sur la problématique des « Territoires ».

4Dans le domaine de recherche sur la littérature et les arts, j’ai communiqué : à la rencontre annuelle du groupe Clíope à Rome, sur « Jean-Baptiste Debret et le Brésil » ; aux colloques : « Art et Littérature d’Amérique latine » organisé à l’Université de Metz ; « Romantik : Ein Gründungsmythos der europäischen Moderne ? » organisé par l’Université de Bonn ; « Vingt ans de sociologie de l’art : bilan et perspectives » organisé à Grenoble par le GDRi/CNRS/OPuS ; « Centenário de nascimento de Erico Verissimo » organisé au Memorial da América Latina à São Paulo ; « Art contemporain dans la mondialisation » organisé à Paris par lΊΝΗΑ ; « Brésil. Dynamiques de création » organisé en Avignon par le Réseau des Écoles d’art du sud ; « Les Arts moyens aujourd’hui » organisé au Centre Universitaire de formation et de recherche François Champollion d’Albi par le GDRi/CNRS/OPuS ; « Diaspora, échanges et interculturalité » organisé à Thessalonique par le département d’histoire de l’Université de Thessalonique et le Centre de recherche en arts visuels de l’Université Paris-I. Dans le cadre du projet « Fronteiras do Brasil » (UMR CERMA EHESS-CNRS/ UFRGS/CAPES) j’ai participé, à São Miguel, à la table ronde « Missões » et, à Porto Alegre, au colloque éponyme. J’ai donné une série de conférences à l’Université moderne de Sofia, à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, et à l’Université de Lisbonne. J’ai participé à la table ronde « Un certain Julio Cortázar » organisée par la BPI du Centre Pompidou. J’ai fait partie du jury des sixièmes rencontres africaines de la photographie « Un autre monde « à Bamako.

Publications

  • « Les stratégies de Daumier caricaturiste », dans Linee d’ombra. Letture del fantastico in onore di Romolo Runcini, sous la dir. de C. Bordoni, Cosenza, Pellegrini Editore, 2004, p. 117-129.
  • « Frente ao presente do passado : as raízes portuguesas do Brasil », dans Um historiador nas fronteiras : O Brasil de Sergio Buarque de Holanda, sous la dir. de S. J. Pesavento, Belo Horizonte, Editora UFMG, 2005, p. 81-105.
  • « São Paulo, Paris, spectacle urbain et création artistique », dans Sãopaulo – Paris. Modo de Usar-Mode d’emploi, sous la dir. de A. Louyot, J. Müller, M. Pidner Boucinhas, SESCSP, 2005, p. 244-249.
  • « Vie et mort du paysage. Remarques sur la récupération des friches minières de l’Allemagne de l’Est », trad. bulgare de I. Genova, Cπegβa, 13, Sofia, 2005, p. 37-47.
  • « La figuration impossible. À propos de L’Enterrement du fils d’un roi nègre de Jean-Baptiste Debret », dans Art et littérature d’Amérique latine, actes du colloque international, sous la dir. de A. Canseco-Jerez, Metz, Université Paul-Verlaine, Centre d’étude des textes et traductions, 2006, p. 13-22.
  • « Imagen e história em Viagem Pitoresca e histórica ao Brasil, de Jean-Baptiste Debret : O enterro do filho de um rei negro », trad. brésilienne, dans História e Linguagens. Texto, imagen, oralidade e representações, sous la dir. de A. Herculano Lopes, M. Pimenta Velloso et S. Jatahy Pesavento, Rio de Janeiro, Casa de Rui Barbosa, Edições 7 Letras, 2006, p. 121-129.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Leenhardt, « Fonctions Imaginaires et sociales des arts et des littératures », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 468-470.

Référence électronique

Jacques Leenhardt, « Fonctions Imaginaires et sociales des arts et des littératures », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18297

Haut de page

Auteur

Jacques Leenhardt

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals