Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Économie

Économie publique

Roger Guesnerie
p. 495-497

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Roger Guesnerie, directeur d’études

1Le cours a eu deux parties. La première partie reposait sur le contenu de mon ouvrage, Assessing rational expectations : « eductive » stability in economics, publié par MIT Press, en 2005. Le cours était donc consacré à l’évaluation de l’hypothèse d’anticipations rationnelles et se référait à une galerie de modèles tirés de la littérature économique.

2La première sous-partie du cours a présenté la problématique de la coordination des anticipations, mettant en perspective les différentes approches prises dans la littérature. La logique de l’étude « divinatoire » de la coordination et les concepts sur lesquels elle repose (rationalisabilité, connaissance commune) ont été présentés. Une classe de modèles économiques, ceux où ce que l’on appelle les complémentarités stratégiques sont dominantes se prête particulièrement à l’étude des divers points de vue sur la coordination des anticipations. Les principaux résultats existants dans ce domaine ont été rappelés. Les modèles où apparaissent au contraire les substituabilités stratégiques, comme les modèles standard d’équilibre partiels à la Muth, conduisent à des analyses substantiellement différentes : l’unicité par exemple cesse de conduire à la stabilité divinatoire, et les intuitions économiques de la coordination doivent être amendées.

3La deuxième sous-partie du cours portait sur un chapitre particulier de la littérature économique, l’explication des crises. Une explication traditionnelle est fondée sur la multiplicité : les crises sont les moments du passage d’un équilibre à un autre. La prise en compte de l’information incomplète sur les fondamentaux qui caractérise la situation, conduit cependant à mettre en doute cette explication : la stratégie des agents dépend du signal qu’ils observent, version bruitée du fondamental et l’espace des stratégies est constitué par l’ensemble des fonctions qui associent décision au signal. Le modèle reformulé conduit à mettre l’accent sur les stratégies seuils et fait apparaître les complémentarités stratégiques de façon simple. Sous des hypothèses raisonnables, il a un équilibre unique qui est « divinatoirement stable ». De la théorie statique des attaques spéculatives, le cours est passé à l’examen d’une théorie dynamique. Les effets de comportements spéculatifs sur des marchés à terme traditionnels sur la stabilité des anticipations ont été discutés.

4La troisième sous-partie a présenté l’analyse de la stabilité sur un échantillon de modèles économiques représentatifs. Ainsi dans un modèle macroéconomique standard à trois biens, une valeur élevée du multiplicateur keynésien favorise la stabilité divinatoire que l’équilibre en considération soit keynésien ou walrassien. La question de la transmission de l’information rationnellement anticipée dans la théorie standard, et traitée dans la première partie du cours, a ensuite été analysée dans un cadre statique simple. Enfin, la coordination dans les modèles dynamiques autour de solutions points selles que met en exergue la théorie habituelle a été passée au crible des procédures divinatoires : on a souligné comment elle sous-estimait les difficultés de coordination liées à l’hétérogénéité des anticipations individuelles.

5La seconde partie du cours était commune avec Henri Berestycki et portait sur la modélisation des phénomènes boursiers. Les étudiants avaient été invités à suivre quelques séances de mon cours au Collège de France consacré à ce même thème. Le séminaire était organisé autour de la présentation d’articles de recherche soit par des intervenants extérieurs soit par les étudiants

Publications

  • Avec P.-C. Hautcœur et al., La recherche au service du développement durable. Ministère de l’Écologie et du Développement durable, Ministère délégué à la Recherche, La Documentation française, 2005, 84 p.
  • L’Économie de marché, Le Pommier, 2006, 190 p. [rééd. augmentée de l’ouvrage original (1996)].
  • Avec G. Evans, « Coordination on saddle path solutions : the eductive viewpoint, 2, Linear multivariate models », Journal of Economic theory, 2005, p. 202-229.
  • « Strategic Substitutabilities versus strategic complementarities : Towards a general theory of expectational coordination ? », Revue d’économie politique, 2005, p. 393-412.
  • « Réflexions sur la concrétisation de l’équilibre économique », dans Histoire des représentations du marché, G. Bensimon (éd.), Michel Houdiard, 2005, p. 49-63.
  • « L’œuvre scientifique de Jean-Jacques Laffont et l’économie publique : un panorama introductif », Revue d’économie publique, 15, 2005, p. 1-9, repris dans Problèmes économiques, La Documentation française, août 2005, p. 30-33.
  • Avec J.-P. Bénassy et V. Böhm, « In Memory of Gérard Debreu, 1921-2004 », Macroeconomic dynamics, 9, 2005, p. 147-149.
  • « Existe-t-il des avantages à exiger des normes plus rigoureuses pour la production de biens et de services ? », dans Normalisation, mondialisation, humanisation, Flammarion, 2005, p. 22-24.
  • « Pourquoi un marché de permis d’émissions ? Le cas du protocole de Kyoto », Cahiers français, 327, « La microéconomie en pratique », La Documentation française, 2005, p. 78-82.
  • Avec D. Encaoua, dir., Politiques de la concurrence, La Documentation française, 2006, 302 p.
  • Avec D. Encaoua, « Les politiques de la concurrence », rapport du Conseil d’analyse économique au Premier ministre, dans Politiques de la Concurrence, ibid., p. 7-175.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Roger Guesnerie, « Économie publique », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 495-497.

Référence électronique

Roger Guesnerie, « Économie publique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18335

Haut de page

Auteur

Roger Guesnerie

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals