Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

La politique économique : histoire sociale et institutionnelle d’une politique publique

François Denord
p. 528

Texte intégral

François Denord, chargé de recherche au CNRS

1Cette conférence a été l’occasion d’étudier la manière dont l’idée de politique économique s’est imposée en France dans la première moitié du XXe siècle. La politique de l’économie, comprise comme un ensemble d’interventions de l’État tendues vers des objectifs généraux tels la croissance ou l’emploi, a été appréhendée en tenant compte des milieux qui la revendiquent, des institutions qui l’élaborent ou la mettent en œuvre, et du contexte politique et social plus général.

2Une attention particulière a d’abord été portée aux économistes, représentants d’une discipline, dont l’histoire est davantage connue pour le XIXe siècle et la période très contemporaine. Nous avons tenté de situer les économistes dans et hors le monde des facultés de droit où majoritairement ils enseignent, en insistant sur leurs origines et formations, leurs lieux de rencontre et de débats, leur rapport au politique et à l’expertise.

3Parce que les controverses économiques sont souvent de nature politique, nous avons entrepris de retracer l’histoire de certaines des grandes « doctrines » économiques du XXe siècle. Il s’agissait de décrire le libéralisme économique, le keynésianisme ou le corporatisme, dans leurs espaces d’élaboration et de discussion et de montrer les formes de leur institutionnalisation en France. De la création d’associations ou de revues à la naissance du ministère de l’Économie nationale, de multiples cas de figure ont été examinés. Trois moments clés ont été privilégiés : la crise des années 1930 et le Front populaire, l’Occupation, l’immédiat après-guerre. Les politiques économiques durant la Seconde Guerre mondiale, mieux connues grâce à un renouveau historiographique récent, ont fait l’objet d’un travail mené conjointement avec Marc Olivier Baruch et Paul-André Rosental portant sur le réseau d’institutions en charge des questions économiques à Vichy.

4Les frontières de l’action purement économique de l’État étant floues, on s’est également interrogé sur diverses formes de régulation juridique et sociale expérimentées entre les années 1930 et 1950. Sur le plan industriel, le débat sur les ententes économiques qui agite le monde politique entre 1935 et 1940 est ainsi particulièrement éclairant. Il met en jeu la nature de l’entreprise et le rôle que l’État peut octroyer ou imposer aux « professions organisées ». Sur le plan du travail et de sa législation, trois grands dossiers ont été ouverts : les conventions collectives, la réduction de la durée légale de travail, les transformations du ministère entre les années 1930 et la Libération. Ces différentes études de cas ont permis de réfléchir à l’articulation entre dynamiques institutionnelles, idées économiques et politiques publiques et à l’interaction entre État, forces sociales et monde universitaire.

5Cette conférence a beaucoup gagné à être menée en collaboration avec Alain Chatriot.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Denord, « La politique économique : histoire sociale et institutionnelle d’une politique publique », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 528.

Référence électronique

François Denord, « La politique économique : histoire sociale et institutionnelle d’une politique publique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18394

Haut de page

Auteur

François Denord

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals