Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre d’études africaines – CEAf

Mahamet Timera et Monika Salzbrunn
p. 574-575

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Mahamet Timera, maître de conférences à l’Université du Havre
Monika Salzbrunn, chargée de recherche au CNRS

Migration et espaces sociaux transnationaux, religion et relations interethniques en France et en Allemagne

1Au cours de ce séminaire, nous avons étudié trois dimensions des espaces sociaux transnationaux et des relations interethniques : 1) Comment la pratique religieuse des migrants (Islam, Pentecôtisme, Judaïsme, Églises africaines...) s’inscrit dans les relations interethniques et dans la construction des groupes et catégories ethnico-raciales. Cette ethnicisation est considérée comme une forme particulière de la production de l’altérité.

2À ce titre, nous nous sommes intéressés à la catégorie Africains noirs dont la construction intègre une dimension religieuse que nous avons interrogée à travers des corpus de textes, les procédures politiques et institutionnelles et les stratégies déployées par les migrants eux-mêmes.

32) Ces pratiques religieuses constituent une médiation dans la sédentarisation au sein de la société française et allemande. L’Islam en particulier apparaît comme un vecteur de structuration des communautés migrantes travaillé par les élites (marabouts, clercs, lettrés...) originaires des pays d’origine, par les élus et des acteurs locaux et enfin par les migrants et leurs enfants. En s’incorporant dans une autre société (européenne), cet Islam s’internationalise et se localise, produit à la fois du transnational et du minoritaire.

43) La constitution d’espaces sociaux transnationaux est entre autre observable à partir de différents théâtres de négociations identitaires (rites, fêtes, manifestations politiques...). Nous avons étudié l’enracinement local des réseaux migratoires et l’émergence de nouvelles pratiques sociales et spatiales à travers l’événement.

5Monika Salzbrunn a présenté un exposé sur les « Politiques identitaires sur la scène américaine : Fêtes religieuses et politiques comme moyens d’expression politique dans le contexte de l’immigration récente ». Depuis la campagne présidentielle en 2000, la présence de la migration sénégalaise aux États-Unis se dessine autour d’événements clés qui ont lieu au sein de l’espace public urbain : La « Muride Parade » de la confrérie soufie des mourides, la « Marche bleue » du Président Abdoulaye Wade et le « Forum des entrepreneurs » du nouveau gouvernement en sont des exemples pertinents. Silvina Testa est intervenue sur la question des « Rituels religieux d’origine africaine réinventés : les migrants cubains de retour ». Mahamet Timera a présenté un exposé sur les « Migrants “subsahariens” au Maroc : La religion en partage, la couleur et l’origine comme frontière. »

6L’exposé a abordé la manière dont sont produites l’ethnicité des africains subsahariens au Maroc et la place de l’Islam dans les relations et interactions entre migrants (Sénégalais, maliens, guinéens...) et Marocains.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mahamet Timera et Monika Salzbrunn, « Centre d’études africaines – CEAf », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 574-575.

Référence électronique

Mahamet Timera et Monika Salzbrunn, « Centre d’études africaines – CEAf », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18476

Haut de page

Auteurs

Mahamet Timera

Articles du même auteur

Monika Salzbrunn

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals