Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie des déplacements, nouvelles logiques urbaines

Michel Agier
p. 362-363

Texte intégral

Michel Agier, directeur d’études

Anthropologie urbaine, ethnologies des espaces et situations liminaires

1Le séminaire a consisté à exposer une réflexion visant à intégrer la figure du camp dans une réflexion plus ample sur les zones marginales comme nouveaux contextes d’urbanisation précaire. En quoi et avec quels effets culturels et politiques les espaces de confinement et de relégation composent ensemble un « ban-lieu », soit un ensemble d’espaces intermédiaires qui ne relèvent plus exactement de la qualification urbaine ou rurale ?

2Tout en proposant quelques repères dans l’histoire de l’anthropologie urbaine et de ses principaux courants (école de Chicago, école de Manchester, etc.), et en prenant appui sur des textes de référence ou des comptes rendus de terrain, les séances ont visé à travailler collectivement à l’usage de certains concepts de l’analyse urbaine en anthropologie : zone et zonage (école de Chicago et Le Corbusier), ghetto (à partir de cas américains essentiellement, voir les travaux de L. Wirth à L. Wacquant), camp (plusieurs enquêtes de terrain ont été présentées), hors-lieux (dans le cadre d’une réflexion plus large sur la question de la localité en anthropologie, cf. Appadurai, Augé, etc.), et hétérotopies ou « espaces autres » décrits par Foucault. En outre, nous avons accueilli le 3 mai 2007 Florence Bouillon, chercheuse post-doc, qui a présenté sa recherche doctorale sur le monde des squats à Marseille.

3En lien étroit avec ce séminaire principal, annuel, un enseignement de master 1 a été donné au premier semestre, « Introduction aux recherches sur les réfugiés et l’asile ». Il a consisté en une présentation des principaux thèmes de recherche et des discussions autour de diverses études de cas empiriques concernant les migrations forcées, les populations réfugiées et les politiques de l’asile, principalement en Afrique et en Europe.

Limites du politique, politiques des limites

4Séminaire collectif (en collaboration avec Jean-François Bayart, directeur de recherche au CNRS, Rémy Bazenguissa-Ganga, maître de conférences à l’Université Lille-I, Romain Bertrand, directeur de recherche à la FNSP, Christine Deslaurier, chargée de recherche à l’IRD, Vincent Fouchet et Béatrice Hibou, chargés de recherche au CNRS, Clemens Zobel, maître de conférences à l’Université Paris-VIII).

5Ce séminaire est pluridisciplinaire (anthropologues, sociologues, historiens, politistes) et il rassemble des chercheurs de diverses équipes ayant le politique comme une de leurs principales interrogations : chercheurs du CERI, du CEAN, du CEAf principalement. À partir d’une diversité de cas empiriques, la réflexion vise à comprendre les processus de mise en forme politique des contextes de frontière ou d’entre-deux, et à comprendre dans ces contextes les délimitations nouvelles ou inattendues du politique. Ont successivement été débattues les questions suivantes : « Les limites impériales » ; « Le monde merveilleux des experts » ; « La mobilisation politique et les leaders multipositionnés » ; « Administration publique et dépolitisation » ; « L’intégration borderline » ; « Migrants et codéveloppement » ; « Milices rurales, milices urbaines. Les mobilisations violentes » ; « Relations militaro-humanitaires » ; « Changements politiques et recompositions de l’armée » (deux séances) ; « Fabrication de la paix et droits de l’homme ».

6Chaque séance a fonctionné comme un atelier de réflexion introduit par de brefs exposés, deux ou trois en général. Chercheurs et doctorants ont ainsi formé un groupe régulier de réflexion L’expérience s’est avérée convaincante et il a été décidé collectivement de la poursuivre durant l’année 2007-2008.

Publications

  • « The chaos and the camps. Fragments of a humanitarian government », dans The Maghreb Connection, sous la dir. de U. Biemann et B. Holmes, Barcelone, Actar (bilingue anglais/arabe), 2006, p. 261-277.
  • « Zwischen Krieg und Stadt », Sfadt Bauwelt (Berlin), 172, 2006, p. 50-57.
  • « Refugiados diante da nova ordem mundial », Tempo Social (São Paulo), 18, 2006, 2, p. 197-215.
  • « Protéger les Sans-État ou contrôler les indésirables : où en est le HCR ? », Politique africaine, 103, 2006, p. 101-105.
  • « Le chaos et les camps. Genèse du gouvernement humanitaire », dans Repenser la solidarité. L’apport des sciences sociales, sous la dir. de S. Paugam, Paris, PUF (Le lien social), 2007, p. 797-815.
  • Avec J. Valluy, « Le HCR dans la logique des camps », dans Le retour des camps ? Sangatte, Lampedusa, Guantanamo..., sous la dir. de O. Le Cour Grandmaison, G. Lhuilier et j. Valluy, Paris, Autrement, 2007, p. 153-163.
  • « Le ban-lieu du monde. Marges, solitudes et communautés de l’instant », dans Airs de Paris, sous la dir. de C. Macel et V. Guillaume, Paris, Éd. du Centre Georges-Pompidou, 2007, p. 180-184.
  • • « Z comme Zonage », Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère, 20-21 (« Abécédaire anthropologique de l’architecture et de la ville », dossier organisé par P. Bonnin et A. de Biase), 2007, p. 181-184.
  • • « Libéria 2007 : la guerre est finie ? Notes d’enquête sur le retour des réfugiés », Vacarme, 40, 2007, p. 58-62.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Agier, « Anthropologie des déplacements, nouvelles logiques urbaines », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 362-363.

Référence électronique

Michel Agier, « Anthropologie des déplacements, nouvelles logiques urbaines », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 24 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18753

Haut de page

Auteur

Michel Agier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals