Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Parenté et dynamiques identitaires

Enric Porqueres i Gené
p. 364-365

Texte intégral

Enric Porqueres i Gené, maître de conférences

Individu, temps et parenté

1Dans le cadre du séminaire, nous avons exploré certaines dynamiques propres à la parenté européenne. À côté de séances portant sur les bases cognatiques du système de parenté bâti par les hommes d’Église puis exporté dans les différents droits nationaux, une série d’interventions extérieures ont traité de différents aspects de la parenté en Europe aujourd’hui. Nous avons commencé par une mise en perspective du cognatisme propre à la parenté européenne. En ce sens nous avons entendu Saskia Walentowitz, de l’Université de Berne. Elle a présenté « De l’alliance à la filiation par les germains : la construction des identités individuelles et collectives chez les Touaregs de l’Azawagh ». En traitant de la composante cognatique de la parenté touarègue, Saskia Walentowitz, a insisté sur l’historicité des actes parentaux constitutifs de la personne. En effet, cumul de références généalogiques et importance de la parenté de lait marquent la sociabilité touarègue. Corinne Fortier, du Laboratoire d’anthropologie sociale (EHESS-CNRS-Collège de France), a traité des complexités liées aux nouvelles technologies de reproduction. Dans son exposé « Don de gamètes. Sexualité et parenté », Corinne Fortier a ainsi restitué des débats contemporains portant sur l’inscription physique des traits de parenté à l’époque où, paradoxalement, les intentions parentales semblent prendre le devant de la scène dans la définition du lien de parenté. Christiane Stallaert, professeur aux Universités de Louvain et d’Anvers, a insisté sur la force de la rhétorique du sang et de la filiation dans la construction de barrières sociales et politiques dans l’histoire européenne. Dans son exposé « La pureté du sang dans la construction nationale espagnole et dans le nazisme allemand », elle a dressé un parallélisme provocateur entre deux contextes qui viennent illustrer les anxiétés produites par un système cognatique de parenté confronté à des discours identitaires qui fixent l’identité des personnes dans la généalogie de celles-ci. Joan Bestard, professeur à l’Université de Barcelone, a présenté l’exposé « Kinship, science and religion », qui visait à constituer un cadre conceptuel pour restituer la part du religieux dans le contexte des nouvelles technologies de reproduction. Ensuite, nous avons accueilli Adam Kuper, professeur à l’Université de Brunei, qui nous a fait part de ses enquêtes récentes sur la capacité de pratiques matrimoniales endogames à ériger des groupes sociaux séparés, dans les exposés : « Darwin’s marriage and the origins of eugenics » et « Cousin marriage and the "intellectual aristocracy" in England ».

2Par ailleurs, j’ai participé à différents événements scientifiques : en octobre 2006, responsable de « L’argument de la filiation aux fondements des sociétés européennes et méditerranéennes anciennes et actuelles », colloque international coorganisé avec Pierre Bonté et Jérôme Wilgaux, au Collège de France. En février 2007, cours de doctorat « El parentesco europeo en perspectiva », à l’Université de Barcelone. En avril 2007, j’ai donné la série de conférences « Genealogia i parentiu entre els xuetes de Mallorca », à Palma de Majorque. Aussi en avril, Enric Porqueres i Gené a donné la conférence « Estudiant el parentiu », avec Pedro de Montaner, à l’Université des îles Baléares. Le 18 juin 2007, il a donné la conférence « Individuo y Parentesco », à la Pontificia Universidad Católica de Valparaíso. Entre le 19 et le 29 juin, dans le cadre du Centre franco-argentin des hautes études de Buenos Aires, Universidad de Buenos Aires, il a donné le séminaire « Individuo y parentesco ».

Publications

  • « L’autonomia dei figli minorenni. Matrimoni cum fuga a Maiorca tra Seicento e Settecento », dans Generazioni. Legami di parentela tra passato e presente, sous la dir. de I. Fazio et D. Lombardi, Rome, Viella, p. 223-240.
  • « Inquisición y conversos en la Mallorca Moderna », dans Historia de las Islas Baleares, sous la dir. de P. de Montaner, vol. 11, Palma de Majorque, Ingrama, 2007, p. 143-184.
  • « Parentés et barrières identitaires dans une communauté conversa : les Galiana de Majorque », dans Études et travaux de l’École doctorale TESC, Le lien social revisité : conflits et convences dans les sociétés de l’aire méditerranéenne à l’époque moderne, sous la dir. de n. Planas, Toulouse, 2007, p. 27-36.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Enric Porqueres i Gené, « Parenté et dynamiques identitaires », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 364-365.

Référence électronique

Enric Porqueres i Gené, « Parenté et dynamiques identitaires », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18754

Haut de page

Auteur

Enric Porqueres i Gené

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals