Navigation – Plan du site

À propos

GÉNÉRALITÉS

L’École des hautes études en sciences sociales, issue de la VIe section de l’École pratique des hautes études à laquelle elle a succédé en 1975, est un établissement public à caractère scientifique, culturel et profession­nel constitué sous la forme d’un grand établissement au sens de l’article L. 717-1 du code de l’éducation. Le décret n° 85-427 du 12 avril 1985, modifié, a fixé son statut particulier. L’École a pour missions la recherche et l’enseignement de la recherche en sciences sociales, en incluant dans les sciences sociales les rapports que celles-ci entretiennent avec les autres sciences. Pour remplir ses missions, l’École assure la préparation au diplôme de master et au doctorat. Elle peut délivrer l’habilitation à diriger des re­cherches. Elle délivre également un titre qui lui est propre : le diplôme de l’EHESS (niveau première année de master). Elle assure l’accueil et la formation, dans les directions d’études et les centres de recherche, de chercheurs en sciences sociales. Elle participe à la formation continue. Elle a la responsabilité scientifique et administrative d’un ensemble cohérent d’enseignements, d’équipes et de centres de recherche en sciences sociales, qui sont majoritairement des unités mixtes avec le CNRS. L’École est implantée essentiellement à Paris mais aussi à Marseille, Toulouse et Lyon.

INSTANCES STATUTAIRES

L’École des hautes études en sciences sociales est dirigée par un président assisté d’un Bureau. Trois instances statutaires fonctionnent auprès du président :

1. L’assemblée des enseignants, qui regroupe tous les directeurs d’études et les maîtres de conférences, définit les orientations scienti­fiques, se prononce sur les conditions d’inscription, le contenu des études et les modalités du contrôle des connaissances, adopte les mémoires de diplôme. Elle élit le président pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Le président lui propose alors le Bureau (4 membres, dont un secrétaire du Bureau) qu’il a choisi parmi les enseignants de l’École. Ce choix est validé par un vote de l’assemblée. L’un des membres du Bureau est plus particulièrement chargé des problèmes d’enseignement et de scolarité. Il préside, par délégation du président, la commission de la sco­larité. C’est l’assemblée des enseignants, qui, en application du statut des enseignants-chercheurs de l’École, procède au recrutement par élection des enseignants de l’École.

2. Le conseil scientifique, composé de 27 membres, étudie et se pro­nonce sur les programmes de recherche, arrête les moyens de recherche. L’organisation des enseignements est également de sa compétence ; il dé­signe une commission de la scolarité qui donne son avis sur toute question relevant (selon la réglementation en vigueur) du président de l’EHESS et concernant le diplôme de l’École, le master et les doctorats (équivalences, inscriptions dans le cycle d’études doctorales, constitution des jurys, etc.).

Elle délibère en outre sur toute question dont elle est saisie par le président de l’École, l’assemblée des enseignants ou le conseil scientifique, aux­quels elle transmet ses propositions.

3. Le conseil d’administration, constitué de 40 membres, définit les règles générales de fonctionnement de l’École. Ce conseil délibère sur le contenu du contrat d’établissement, sur les objectifs de la politique générale et son financement, approuve les programmes scientifiques, vote le budget et le compte financier, arrête le règlement intérieur de l’établis­sement, approuve les conventions conclues par le président. Il désigne des commissions spécialisées (commissions du budget, des personnels), et notamment une commission des études qui donne son avis sur toute question relative à la vie universitaire des étudiants, aux relations des étu­diants avec les services de la scolarité et les enseignants, aux conditions de vie et de travail des étudiants. Au conseil scientifique et au conseil d’administration siègent des repré­sentants élus de toutes les catégories de personnels travaillant à l’École et des étudiants ainsi que des personnalités extérieures.

FONCTIONS

L’École s’efforce de remplir, dans le cadre institutionnel qui est le sien, une triple tâche : enseignement des méthodes et des résultats de la re­cherche, pratique de la recherche, publications dans les divers domaines des sciences sociales.

I. Enseignement

Les directeurs d’études et les maîtres de conférences organisent l’enseignement sous forme de séminaires dont ils ont le choix de l’intitulé et du contenu. D’autres enseignements, confiés aux directeurs d’études invités et à des personnalités extérieures à l’École ainsi qu’à des attachés tem­poraires d’enseignement et de recherche, sont organisés au niveau de l’École, à celui des centres de recherche ainsi que dans le cadre de l’École doctorale et du master. Une direction des enseignements et de la vie étudiante coordonne les acti­vités pédagogiques et administratives relatives à la scolarité. Celle-ci se déroule à deux niveaux : celui du master et celui du doctorat. À ces deux cursus s’ajoute celui du diplôme de l’EHESS.

Les cours, conférences et séminaires dispensés couvrent les principaux domaines des sciences sociales : histoire, économie, sociologie, anthropologie sociale et ethnologie, démographie, géographie, archéologie, psychologie, sciences cognitives, linguistique, sémantique, droit, philosophie et épistémologie, mathématiques sociales, méthodes statistiques, informatiques et graphiques pour les sciences sociales. Un grand nombre de ces enseignements sont consacrés aux aires culturelles.

L’École met à la disposition des étudiants, outre l’affiche générale et le présent annuaire :

  • une présentation générale de la scolarité. Ces informations sont accessibles sur le site de l’École.

  • un programme d’enseignements, accessible sur le site de l’École.

  • des notices propres à chaque formation du master et du doctorat, précisant les conditions d’admission et, pour le master, les obligations scolaires, les enseignements obligatoires ou optionnels, les modalités de contrôle et d’examen. Ces notices sont disponibles auprès des secréta­riats des formations ainsi que sur leurs sites. un répertoire spécifique qui regroupe enseignements et équipes de recherche du centre de la Vieille-Charité, à Marseille.

II. Recherche

Pour permettre à l’École de répondre à sa vocation fondamentale, les directions d’études et les fonctions des maîtres de conférences se sont exercées, dès l’origine, au sein de centres de recherche. Il s’agit aujourd’hui pour la plupart d’unités mixtes parmi lesquelles trente-quatre sont associées au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Les laboratoires, centres, groupes ou équipes de recherches de l’École, au nombre d’environ quatre-vingts, regroupent plus d’un millier de cher­cheurs, de postdoctorants, d’ingénieurs et de personnels administratifs, assurant ainsi une recherche de haut niveau et la formation de nouveaux chercheurs. Les besoins de l’enseignement ont conduit également à créer des « cycles de formation à la recherche », qui ne sont ni des centres, ni des enseigne­ments d’initiation, mais des programmes d’approfondissement. Les centres de l’École peuvent être définis et articulés selon deux prin­cipes : thème disciplinaire ou pluridisciplinaire ou bien regroupement par aires culturelles. La catégorie « aires culturelles », qui est en elle-même l’objet d’une réflexion suivie dans le cadre des recherches menées à l’École, n’y est pas conçue dans une logique de partage du monde de la connaissance mais comme une approche géographiquement située des sciences sociales.

III. Éditions

Les Éditions de l’EHESS ont pour mission de faire connaître et diffuser, auprès de la communauté scientifique et du grand public cultivé, des re­cherches exigeantes et novatrices dans le domaine des sciences sociales. En accord avec la tradition expérimentale de l’École des hautes études en sciences sociales, elles participent à l’exploration de nouveaux champs de savoirs et travaillent au projet intellectuel des sciences sociales, dans la pluralité des manières de faire, des terrains et des périodes qui organisent ces disciplines. Elles accueillent les résultats de recherches inventives, qu’il s’agisse de premiers livres ou de recherches confirmées, conduites au sein de l’EHESS ou venant d’horizons différents, français et étrangers.

Le fonds des Éditions de l’EHESS contient des travaux qui ont durablement influencé la vie scientifique depuis un demi-siècle. Ce fonds est constitué de six cent cinquante titres disponibles, et une politique de réimpression permet d’en rendre accessibles les titres épuisés les plus marquants. Il s’accroît en moyenne d’une dizaine de titres par an, en histoire, histoire de l’art, anthropologie, sociologie, économie, linguistique et sémiotique, psychologie, géographie. Les Éditions de l’EHESS assurent l’édition de sept revues de rayonnement international, qui contribuent à la circulation des débats et de l’actualité des sciences sociales. Revues de références dans leur discipline, notamment en histoire et en anthropologie, les revues des Éditions de l’EHESS favorisent une approche interdisciplinaire ou sur des aires culturelles par­ticulières et renouvellent l’étude des aires culturelles.

RELATIONS INTERNATIONALES

Les relations scientifiques que l’EHESS entretient au niveau international sont d’abord portées par les enseignants-chercheurs, qui développent des échanges et des collaborations suivies avec des collègues étrangers, amenés à être accueillis dans les divers centres pour participer effectivement aux travaux et aux enseignements. Chaque année l’École accueille plusieurs dizaines de professeurs invités, qui participent aux séminaires et aux activités de recherche.

Les étudiants et jeunes chercheurs étrangers représentent la moitié des élèves de l’École. Dans le cadre de la réglementation en vigueur, l’École est partie prenante d’un nombre important d’accords de cotutelles de thèses. L’inscription de cette dimension internationale dans le projet d’ensemble de l’établissement relève de ses instances dirigeantes.

  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals