Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées

Laurent Thévenot
p. 445-447

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Laurent Thévenot, directeur d’études

Composer avec des engagements pluriels, de l’intime au public

1Une première partie du séminaire a été consacrée au dialogue qu’une sociologie de régimes d’engagements différenciés permet d’établir avec des recherches sur le droit et sa mise en œuvre, dans une comparaison historique et interculturelle. Exemplaire d’une recherche historique attentive aux conditions matérielles et pragmatiques de cette mise en œuvre, le travail de Simona Cerutti sur le « droit d’aubaine » à l’époque moderne met en évidence la place de l’usage dans l’attribution de biens qui n’appartiennent à personne, en éclairant d’un jour nouveau le rapport entre propriété et citoyenneté. L’enquête menée par Isabelle Thireau sur l’éventail des normativités chinoises, entre règlement intérieur d’entreprise et droit du travail, fait ressortir la nécessité de composer avec une pluralité de normes, et notamment avec des engagements de proximité qui s’écartent de la règle. Traitant d’un tout autre domaine du droit où la mise en œuvre pose question, Jérôme Porta a étudié la « réalisation » du droit communautaire européen dans des droits nationaux, mettant en relief la transformation qu’impose la directive sur le droit et que nous pouvons rapporter au régime du plan calé sur un objectif.

2Une deuxième partie du séminaire a traité des modes d’engagement dans une action localisée d’intérêt public, modes mis en regard des architectures de la mise en commun qui prévalent dans des cultures politiques et morales différentes. Paul Lichterman a présenté son travail de différenciation stylistique d’actions civiques locales d’inspiration protestante dans des communautés nord-américaines. Son séjour à Paris (puis celui de Nina Eliasoph), ainsi que mon séjour auprès de ces deux chercheurs à l’Université de Californie de Los Angeles, ont permis d’établir une véritable collaboration impliquant aussi des étudiants et des postdoctorants. La différenciation d’actions civiques locales selon les grammaires de la mise en commun a bénéficié en outre de la comparaison franco-russe réalisée par Olga Koveneva, « De l’aise de “l’habiter” à la grandeur du civisme écologique », et du travail de Laura Centemeri, « Des radicaux aux enracinés : l’engagement environnementaliste et le changement de cultures politiques en Italie ». De possibles prolongements dans l’espace chinois ont, en outre, été préparés à partir de contacts établis antérieurement (grâce à l’impulsion initiale d’Isabelle Thireau) avec des chercheurs chinois de Pékin (Universités de Tsinhua et Beida). Ces contacts ont été approfondis cette année à partir d’une série d’enseignements dispensés à l’Université de Tsinhua, en collaboration avec le collègue Shen Yuan et avec l’appui de Jean-Louis Rocca et des Ateliers franco-chinois.

3Poursuivant notre collaboration antérieure, des séances ont été organisées avec Olivier Abel sur la constitution et le maintien de la personne. La première a abordé cette année la place du soin et des engagements de proximité dans la reconnaissance, à partir de la tension pesant sur le « nous » entre désir de généralité et souci du particulier (Sandra Laugier), d’un commentaire du texte de Paul Ricœur « Le socius et le prochain » situant le « care » et les régimes du proche au regard de la sagesse pratique (Olivier Abel), et enfin d’une confrontation avec les approches de la reconnaissance de Paul Ricœur et Axel Honneth (Laurent Thévenot). Sur le même thème, Anna Lebedev a présenté un examen des modes de reconnaissance attendus des démarches de mères de soldats russes s’adressant à des autorités ou à l’association qui les défend. Une seconde rencontre a été consacrée à une modalité toute différente, presque opposée, du maintien de la personne dans son rapport à autrui : la « prise ». Olivier Abel a montré l’importance de cette figure complémentaire de celles de la grâce et du don, qui renvoie à un engagement mutuel plus archaïque que le contrat mais reste présent tout au long de l’histoire du libéralisme dans son versant libertaire. À la prédation de la piraterie puritaine a été confrontée celle des bandits de grands chemins hautement organisés et des « douaniers-combattants » des frontières du bassin tchadien, du Nord Cameroun et du Nord Nigeria, dont Janet Roitman a étudié les façons de problématiser leurs engagements. Enfin Nicolas Auray a traité des pirates informatiques, non seulement dans leur volonté d’assainir un « pillage » par des monopoles, ou de prédation, mais aussi dans le déploiement d’un régime d’exploration curieuse qui modifie les modalités de mise en commun.

4Ces recherches soulèvent de délicats problèmes d’investigation en raison des critiques qui pèsent sur ces rapports de mainmise au monde et à autrui, mais aussi parce que les gestes pour explorer, s’aventurer et mettre la main sur, appellent, comme d’autres composantes de régimes du proche, une observation dépassant l’entretien langagier. Plus généralement, plusieurs séances ont été consacrées à une capitalisation des « façons de faire » essayées et mises au point dans le développement d’une sociologie pragmatique de la politique et de la morale.

Publications

  • Avec L. Boltanski, F. Dosse, M. Fœssel, F. Hartog, P. Pharo, L. Quéré, « L’effet Ricœur dans les sciences humaines », Esprit, mars-avril, 2006, p. 43-67.
  • « Reconnaissances : avec Paul Ricoeur et Axel Honneth », dans Paul Ricœur et les sciences humaines, sous la dir. de C. Delacroix, F. Dosse et P. Garcia, Paris, La Découverte, 2007, p. 127-143.
  • « Organizzazione e potere. Pluralismo critico dei regimi di coinvolgimento », dans Le convenzioni del lavoro, il lavoro delle convenzioni, sous la dir. de V. Borghi et T. Vitale, numero monografico di Sociologia del Lavoro, 102, Milan, Franco Angeli, 2007, p. 86-106 (traduction par T. Vitale).
  • Avec F. Eymard-Duvernay, O. Favereau, A. Orléan et R. Salais, « Valori, coordinamento e razionalità : il programma di recerca dell’Economia delle convenzioni », ibid., p. 37-60.
  • « A science of life together in the world », European Journal of Social Theory, 10, 2, mai 2007, p. 233-244.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Thévenot, « Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 445-447.

Référence électronique

Laurent Thévenot, « Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18809

Haut de page

Auteur

Laurent Thévenot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals