Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sens du juste et sens de la réalité sociale

Alain Cottereau
p. 457-458

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Alain Cottereau, directeur d’études

1Approches sociologique et historique

2Le séminaire met en relations, dans les domaines de la sociologie et de l’histoire contemporaine, deux traditions de réflexion qui ne s’étaient guère rencontrées : d’une part, la réflexion sur l’espace public, d’autre part, la réflexion sur « le problème de la réalité sociale ». Du côté de l’espace public, l’attention est portée plus précisément sur les façons dont les acteurs sociaux s’assignent eux-mêmes des tests effectifs, des « épreuves de publicité », pour honorer des exigences de recevabilité, pour confirmer ou mettre en jeu la possibilité de vivre ensemble, aux yeux des concitoyens d’une société. Parmi ces « tests » ou « épreuves », le sens du juste et de l’injuste occupe une place prédominante, et s’exprime d’abord par des refus d’injustice. De son côté, la tradition de réflexion que représente la sociologie phénoménologique de Schutz peut être réinterrogée par l’entrée suivante : comment la réalité sociale est imaginée, éprouvée et testée ? Comment les contemporains se posent et affrontent la question : dans quel monde vivons-nous ? Se rejoignent alors la question d’un espace public comme lieu d’épreuves de publicité, et la question de la réalité sociale comme interrogation sur la possibilité de vivre ensemble. Elle implique une sémantique particulière de la puissance d’autrui : qui peut faire quoi au détriment ou au bénéfice de qui ? Chaque société organise des manières de poser ces questions et de leur assigner des tests.

3Au milieu de ces vastes interrogations explorées sur plusieurs années, le séminaire a alterné des études de cas précis et des analyses théoriques. Durant cette année, les séances ont croisé principalement deux thèmes : premièrement, les « réalités multiples » (en un sens réinterprété de Schutz) au sein desquelles se connectent les tests de réalité et les activités d’évaluation, leur intelligibilité locale et leur intelligibilité à distance. Exemple : expériences de mondes multiples pour des étrangers devant des tribunaux, points de vue des étrangers et points de vue des juges. Ce cadre est mis en œuvre dans une histoire des connaissances des sociétés sur elles-mêmes, avec ses différentes formes d’enquête, qu’il est éclairant de mettre en relation avec des tests effectivement pratiqués dans la vie courante.

4Le second thème a largement recouvert le premier, mais sous un autre angle : les confrontations du sens du juste dans le monde actuel entre, d’une part, des conceptions ancrées dans des pratiques locales héritées, d’autre part, des conceptions en circulation mondiale. Une préoccupation a traversé les séances : comment décrire analytiquement des versions incompatibles d’événements, issues d’évaluations morales opposées ? Quelles peuvent être une enquête et une description non moraliste d’enjeux moraux ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Cottereau, « Sens du juste et sens de la réalité sociale », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 457-458.

Référence électronique

Alain Cottereau, « Sens du juste et sens de la réalité sociale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18816

Haut de page

Auteur

Alain Cottereau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals