Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Modernités multiples

Nilüfer Göle
p. 469-470

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Nilüfer Göle, directeur d’études

Privé et public dans l’islam contemporain

1Au cours de notre séminaire, nous avons étudié différentes formes au moyen desquelles les acteurs musulmans-islamiques se réappropriaient et transformaient les frontières entre le privé et le public. On a ainsi suivi le cheminement de l’islam vers, d’un côté une visibilité publique et, de l’autre, une redéfinition du sujet musulman. J’ai proposé trois piliers – le corps, l’espace et la mémoire – pour étudier les nouvelles configurations islamiques des sphères privée et publique.

2L’émergence de nouvelles figures islamiques, intellectuel(le)s, jeunes, classes moyennes, femmes, pieuses, etc., met en scène une visibilité religieuse au sein des espaces publics traditionnellement régis par une orientation séculière. C’est dans des espaces intermédiaires, comme les fondations, les associations, les maisons islamiques, que le sujet musulman « apprend » à devenir pieux, par un accès au savoir religieux, mais aussi par une réactivation d’un répertoire islamique qui donne sens aux rituels, aux modes de vie rythmés en conformité avec les exigences religieuses. L’élaboration d’un habitus religieux est accompagnée alors par la réactivation d’une mémoire islamique, la performance corporelle et l’émergence de nouveaux espaces (contre-espaces, espaces alternatifs, espaces secrets, hétérotopies). L’islam privé et le public séculier se rencontrent, non sans conflits, tout en donnant lieu à des enchevêtrements, des ambivalences, des processus d’« interpénétrations » entre les deux.

3Nous avons donc étudié, au travers de cas empiriques, l’émergence de nouvelles formes de liens entre la subjectivité islamique et l’espace public.

4En juin, on a organisé une journée d’études à laquelle les doctorants ont présenté leurs travaux autour de ces thèmes.

5J’ai également fait un séminaire avec des doctorants à la New School de New York sur l’islam privé et public. J’ai participé au cours de l’année à des conférences internationales autour des thématiques de la sécularisation, l’islam et l’Europe : « Secularism and secularization-, Issues of Secularism and diversity in global thought, Université de Columbia, New York, septembre 2006 ; « Interpenetrations : Islam in Europe », Theologies of Power, religion and politics in contemporary Europe, Barcelone, octobre 2006 ; « Religion in the New Europe », avec Peter Berger et Jose Casanova, Boston University, octobre 2006 ; « Islam challenging definitions of European publicness and citizenship », Université de Bologne, novembre 2006 ; « Christian Western Europe ? The Contribution by Judaism and Islam », Allianz Lecture in the Residenz Theatre, Munich, février 2007 ; « Islamic Privacy and public secularism“, Arizona State University, mars 2007 ; « Europe and Islam: body, space and memory », Harvard University, Barker Center, avril 2007 ; « Public Islam and mirroring secularisms in Turkey and in France », The New School, New York, mai 2007 ; « Varieties of Secularism: A colloquium », Social Science Research Council, New York, mai 2007.

Publication

  • « L’Islam à la rencontre des sciences sociales », dans Les Sciences sociales en mutation, sous la dir. de M. Wieviorka, Auxerre, Éditions Sciences humaines, 2007, p. 417-426.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nilüfer Göle, « Modernités multiples », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 469-470.

Référence électronique

Nilüfer Göle, « Modernités multiples », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18825

Haut de page

Auteur

Nilüfer Göle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals