Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie de la sécurité et stratégie

André Brigot et Jean-Paul Hébert
p. 474-477

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

André Brigot, professeur certifié

La fonction de sécurité dans la construction européenne

1Le séminaire a poursuivi l’étude de la généalogie des projets d’Europe depuis le XIVe siècle en s’attachant particulièrement à l’évolution de la notion d’alliance et des propositions d’alliances militaires.

2La traduction du texte latin de Pierre Dubois De recupératione terra sanctae, de 1306, a permis de développer les liens entre construction de l’État et transformation des conceptions sur les opérations militaires extérieures à l’Europe.

3Le passage progressif de la coalition ou de l’alliance militaire à l’alliance politique et surtout à la permanence des accords a été analysé en suivant les projets de construction européenne aux différentes époques. Nous avons notamment développé la période 1812-1900, qui va de la Sainte-Alliance à l’expédition internationale en Chine.

4Dans un second temps, les évolutions actuelles de la construction européenne ont été étudiées à travers le développement des moyens militaires en termes capacitaires. Depuis quelques années, ceux-ci avancent à un rythme beaucoup plus soutenu que la définition d’objectifs d’une politique étrangère commune. Ce décalage provoque une renationalisation que l’on peut observer dans les questions militaires européennes avec l’évolution de la notion de « nation-cadre », c’est-à-dire l’aptitude technique pour un État à diriger une coalition. Seuls deux ou trois pays en Europe ont cette capacité de coordination et de commandement en partie extérieure aux dispositifs otaniens.

5Le séminaire s’est par ailleurs articulé sur les recherches menées dans le cadre d’un autre séminaire de l’École sur la question de la « Révolution dans les affaires militaires » (RAM). Les séances de ce séminaire portaient sur l’histoire de cette notion, et sur trois périodes privilégiées (la période 1792-1812 ; l’URSS des années 1925-1935 et enfin les opérations des États-Unis depuis le Kosovo jusqu’à l’Irak).

6La réflexion sur ces RAMs permet de rapprocher les projets politiques d’union en Europe avec les transformations des appareils militaires. La question du commandement commun semble à cet égard riche d’enseignements. Elle fera l’objet du séminaire de l’année 2007-2008.

Publication

  • « Éléments pour un Livre blanc européen », dans Quelle politique de défense pour la France à l’heure de l’élection présidentielle de 2007 ?, sous la dir. de P. Pascallon et S. Morin, Paris, L’Harmattan, 2007, p. 59-73.

Jean-Paul Hébert, ingénieur de recherche

Production d’armements, production de sécurité et relations transatlantiques

7Dans les sessions 2006-2007 du séminaire, nous avonsa repris la notion de mutation du système de production d’armement pour l’appliquer à l’évolution actuelle constatée, tant en France, que dans les pays européens liés par la Lettre d’intention (Lol). Cette évolution va au-delà d’une simple privatisation. Si les formes publiques ou nationalisées de contrôle des producteurs d’armement sont partout en recul, cela ne veut pas dire pour autant que ce secteur soit sorti de la sphère publique ; d’une part, paradoxalement, en diversifiant leur production, notamment vers les productions de sécurité, les firmes ont élargi l’assise des contrôles éventuels et sont elles-mêmes demandeuses de plus d’appui dans la fonction de protection de leur activité, d’autre part, l’État en élaguant son activité de contrôle la rend plus indispensable. Enfin, l’évolution nationale et européenne des budgets de défense pose dans des termes nouveaux l’avenir des producteurs d’armement. Nous avons donc, dans le cadre du séminaire et en lien avec les activités de réflexion du CIRPES entamé une série d’analyses des thèmes qui pourraient constituer la trame d’un nouveau livre blanc sur la défense. La dimension régionale de ces productions et des transferts qui leur sont liés a fait l’objet d’une analyse présentée également à Kingston dans le XIIe colloque de l’association France-Canada d’études stratégiques. On a notamment mis en évidence la situation particulière de la zone Europe par rapport au reste du monde et la tension particulière qui en résulte avec le système américain, thème qu’on a également développé au colloque de l’université du Québec à Montréal sur « l’avenir de la relation transatlantique ». Le séminaire a bénéficié d’apports sur l’Industrie d’armement suédoise et sur le renouveau des exportations d’armement russe. Renaud Bellais, enseignant aux écoles spéciales militaires de Coetquidan a présenté les relations Europe/Russie dans le domaine aéronautique. Et l’ensemble de ces points de vue a été synthétisé lors du colloque « Economics of international security » de l’Université Pierre-Mendès-France de Grenoble. Nous avons ensuite élargi la perspective à la question de l’impact économique de la défense, que nous avons aussi présenté dans une audition au conseil économique et social. Enfin, nous avons croisé ces approches économiques et stratégiques avec les situations de conflits existantes, notamment sur le cas israélien.

Publications

  • « Le Débat stratégique sur l’armement 1992-2005 », Cahier d’études stratégiques, 38-39, Paris, 2006, 256 p.
  • « Désacralisation du système français de production d’armement 1990-2005 », Eksport Vooruzheniy Journal, 51, 4, juillet-août 2005, p. 29-34.
  • « La dérive des prix des programmes aéronautiques américains », Le Débat stratégique, 80, été 2005, p. 7.
  • « Ventes d’armes et restrictions d’utilisation », ibid.
  • « La guerre en Irak bouleverse le tissu industriel américain de l’armement », Le Débat stratégique, 81, septembre 2005, p. 7.
  • « The 100 largest arms-producing companies », dans SIPRI, Yearbook 2005, Oxford, Oxford University Press, 2005, p. 406-413.
  • « La belle santé des dépenses militaires », Alternatives non violentes, 137, 2005, p. 50-56.
  • « Transformations actuelles de la guerre ». Le Débat stratégique, 82, novembre 2005, p. 5.
  • « Sept milliards d’euros de ventes d’armes françaises en 2004 », ibid.
  • « Deux siècles d’histoire de l’armement en France », Politique étrangère, 4, décembre 2005, p. 893-894.
  • « La question religieuse et ses turbulences au XXe siècle », Hommes et Liberté, 132, 2005, p. 70.
  • « La politique américaine de pression par les livraisons d’armement », Le Débat stratégique, 83, janvier 2006, p. 6.
  • « Les relations stratégiques transatlantiques sont-elles devenues durablement des rapports d’affrontement ? », Recherches internationales, 75, janvier-mars 2006, p. 113-144.
  • « Production d’armement, production de sécurité et nécessité d’un nouveau livre blanc », Le Débat stratégique, 84, mars 2006, p. 7.
  • « Vers un traité sur le commerce des armes ? », ibid., p. 8.
  • « L’affrontement États-Unis-Europe sur les marchés militaires d’Extrême-Orient », dans L’ASEAN +3 (Chine, Japon, Corée du Sud) : un espace en voie d’intégration en Asie de l’Est ?, sous la dir. de D. Auffray et A. Guillerm, Paris, CIRPES, 2006, p. 107-125.
  • « Analyse économique versus analyse stratégique », Le Débat stratégique, 85, mai 2006, p. 8.
  • « The 100 largest arms-producing companies », dans SIPRI, Yearbook 2006, Oxford, Oxford University Press, p. 421-430.
  • « Les mutations de l’industrie française d’armement à l’orée du troisième millénaire » dans Lutte antiterroriste et relations transatlantiques, sous la dir. de A. Macleod, Bruxelles, Bruylant, 2006, p. 167-191.
  • « Le vertige de la force », Rouge et Vert, 245, septembre 2006, p. 10-11.
  • « Palestine – Liban – Israël : les chronologies sont politiques », Le Débat stratégique, 87, septembre 2006, p. 6.
  • « Le libéralisme et la souveraineté politique », ibid., p. 7.
  • « L’autonomisation des producteurs d’armement : mythe ou réalité ? », Le Débat stratégique, 88, novembre 2006, p. 7-8.
  • « La Russie, l’Europe et leurs constructeurs aéronautiques », Défense et sécurité internationale, 21, décembre 2006, p. 80-81.
  • « Dénucléarisation de la planète ou adaptation à la transformation des guerres ? », Le Débat stratégique, 89, janvier 2007, p. 3.
  • « Guyane : les droits ne sont pas pour tout le monde », dans Ligue des droits de l’Homme, L’état des droits de l’Homme en France, Paris, La Découverte, 2007, p. 46.
  • « Les armes pour la sécurité ? », Rouge et Vert, 257, mai 2007, p. 12-14.
  • « La pensée stratégique au risque du quantitatif », Le Débat stratégique, 91, mai 2007, p. 6-7.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Brigot et Jean-Paul Hébert, « Sociologie de la sécurité et stratégie », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 474-477.

Référence électronique

André Brigot et Jean-Paul Hébert, « Sociologie de la sécurité et stratégie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18828

Haut de page

Auteurs

André Brigot

Articles du même auteur

Jean-Paul Hébert

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals