Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Linguistique, sémantique

Typologie linguistique de l’Asie orientale

Hilary Chappell
p. 543-544

Entrées d’index

Index thématique :

Linguistique‚ sémantique
Haut de page

Texte intégral

Hilary Chappell, directrice d’études

Typologie des constructions prépositionnelles dans les langues sinitiques

1Le séminaire a été consacré à l’analyse des constructions monoclausales des langues sinitiques du point de vue synchronique. Ce sont des constructions syntaxiques spécifiques qui contiennent des syntagmes prépositionnels préverbaux et postverbaux dont la fonction est de coder les rôles sémantiques divers du nom dépendant.

2Après avoir examiné les syntagmes prépositionnels du comparatif et du datif en termes de constructions verbales en série, Nous avons analysé entre autres cette année le récipient, le comitatif et l’instrumental. Le but était de déterminer l’étendue de la diversité linguistique entre les langues sinitiques (dites aussi dialectes chinois) pour ces constructions au vu de leurs propriétés syntaxiques et sémantiques. Les matériaux du discours et d’autres matériaux enregistrés ont été utilisés, en particulier des récits en cantonais, afin de bien examiner les problèmes soulevés.

3Nous avons également étudié cette propriété syntaxique dans des langues typologiquement différentes mais appartenant à une aire culturelle et géographique commune : langues sinitiques, tibéto-birmanes, taï-kadai, austroasiatique, austronésiennes, altaïques et miao-yao. Le phénomène des constructions verbales en série qui représente en fait la source de ces syntagmes prépositionnels a été examiné à son tour à partir d’une approche critique des diverses analyses théoriques de cette structure.

4Le séminaire était articulé avec celui d’Alain Peyraube, qui a consacré son enseignement en 2006-2007 aux « Constructions prépositionnelles du chinois : approche diachronique ».

5Certaines de ces recherches ont fait l’objet d’une présentation à l’étranger lors d’un séjour de recherche à l’Académie des sciences sociales de Chine à Pékin en octobre 2006, ainsi qu’à deux colloques internationaux : l’un à l’Université Normale du Hunan en novembre 2006, lors du 1er symposium sur les dialectes xiang, « Pan-Sinitic disposal constructions with special reference to Xiang dialects », en tant que conférencier d’honneur, et l’autre à New York en mai 2007 lors du 15e colloque annuel de l’association internationale de linguistique chinoise (conjointement avec Wu Yunji, Université de Melbourne, et Alain Peyraube), « The pathway of grammaticalization for the lexeme [kai55] in the Waxiang language of western Hunan ».

6J’ai été également professeur invité à l’École de printemps en linguistique chinoise qui s’est déroulée à l’Universität Ludwig Maxmiliens de Munich en mars 2007. L’École a été organisée par l’Association européenne de linguistique chinoise grâce au concours de la Fondation Chiang Ching-Kuo de Taïwan. J’ai été invitée à donner un cours de dix heures en rapport avec ma direction d’études, à savoir sur la typologie des langues sinitiques, pour des doctorants qui venaient de plusieurs pays européens.

7Dong Kun, chercheur et directeur adjoint de l’Institut de linguistique à l’Académie des sciences sociales de Pékin est intervenu dans le cadre de mon séminaire, ainsi que mon collègue Alain Peyraube.

Publications

  • « From Eurocentrism to Sinocentrism : the case of disposal constructions in Sinitic languages », dans Catching language: the standing challenge of grammar writing, sous la dir. de F. Ameka, A. Dench et N. Evans, Berlin, Mouton de Gruyter, 2006, p. 441-486.
  • « Reproducibility: a summing up », Linguistic Typology, 10, 1, 2006, p. 124-128.
  • Avec A. Peyraube, « The Analytic causatives of Early Southern Min in diachronic perspective », dans Linguistic studies in Chinese and neighboring languages, sous la dir. de D.-A. Ho, H.S. Cheung, W. Pan et F. Wu, Taipei, Academia Sinica, 2006, p. 973-1011.
  • Avec A. Peyraube, « Zaoqi jindai Minnanhua fenxixing zhishi jiegou de lishi tantao » (An historical exploration of analytical causatives in Early Southern Min), Fangyan (Chinese dialects), 1, 2007, p. 52-59.
  • « Hànyū fāngyán de chùzhì biāojì de lèixíng » (A typology of object-marking constructions : a pan-Sinitic view), Yuyânxué Lùncóng (Anthology on Chinese linguistics), 2007, 36, p. 183-209
  • Avec Li Ming et A. Peyraube, « Chinese linguistics and typology: the state of the art », Linguistic Typology, 11, 1, 2007, p. 187-211.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hilary Chappell, « Typologie linguistique de l’Asie orientale », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 543-544.

Référence électronique

Hilary Chappell, « Typologie linguistique de l’Asie orientale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18880

Haut de page

Auteur

Hilary Chappell

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals