Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Économie

Économie publique et environnement global

Jean-Charles Hourcade
p. 574-575

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Charles Hourcade, directeur d’études

Calcul économique et méthode de prospective des liens énergie environnement croissance

1Le séminaire s’est divisé en deux parties, une première sous forme d’un cours magistral, la seconde plus proche de la formule d’un séminaire de recherche. La première partie a commencé par une rétrospective des liens entre énergie, environnement et croissance ; Il s’agissait de faire apparaître un double défi pour l’analyse économique située sur la longue et très longue durée, donc passer par la discipline prospective et embrasser un empilement de facteurs qui vont de paramètres physico-techniques en passant par les dynamiques industrielles et révolution des marchés des systèmes financiers internationaux.

2Un deuxième cours a revisité les fondamentaux du calcul économique moderne dans la tradition des ingénieurs économiques en faisant apparaître les questions spécifiques posées par le traitement de long terme et la maîtrise de l’incertitude dans un univers controversé.

3La troisième séance a comparé les réponses des différents pays à la volatilité des prix du pétrole (chocs et contre-chocs) pour faire apparaître le rôle des cadres institutionnels dans l’émergence de comportements différenciés (en particulier concernant l’électronucléaire), de mécanismes de dépendance aux sentiers des réponses technologiques et l’influence des mécanismes d’équilibre général, sur les performances de ces réponses en termes de sécurité énergétique.

4Les quatrième et cinquième séances ont présenté les principaux outils de modélisation prospective en vigueur du côté de l’offre et de la demande énergétiques en insistant d’une part sur les conditions maîtrisées d’un dialogue entre économistes et ingénieurs (contraindre la prospective technologique par la prise en compte des effets des outils d’incitation sur les équilibres économiques et la croissance), et d’autre part sur la nécessité de placer toute prospective sectorielle dans une vision cohérente des modes de développement, c’est-à-dire comme l’ensemble des liens techniques et écologiques entre style de consommation, mode d’occupation de l’espace et chocs technologiques.

5La sixième séance a porté sur le développement des modèles de contrôle optimal stochastique pour l’étude des stratégies de précaution face à des risques non ou faiblement probabilisables comme le changement climatique.

6Enfin, la dernière séance a introduit une réflexion sur l’utilisation du calcul économique et de la modélisation dans un processus de décisions en se centrant sur l’expérience de vingt ans de négociations autour des régimes climatiques.

7Le séminaire de recherche est centré cette année sur deux dimensions principales. La première est celle du couplage entre modèle d’ingénieurs et modèles économiques pour l’étude des politiques climatiques. Cet axe de recherche a conduit à trois publications dans The Energy Journal et à une étude support pour la Banque mondiale, qui a été présentée lors d’un séminaire conjoint Banque mondiale/FMI.

8Le deuxième axe de recherche a porté sur la mise en évidence de l’intérêt des modèles avec déséquilibre dans la discussion des impacts du changement climatique. Il a donné lieu à une publication dans Ecological Economics pour démontrer comment l’évaluation des impacts climatiques est dépendante des économies affectées et dans International Journal of Global Environmental Issues où a été présenté le modèle de déséquilibre utilisé dans cette évaluation NeDym.

Publications

  • Avec R. Crassous et O. Sassi, « Endogenous structural change and climate targets. Modeling experiments with IMACLIM-R », The Energy Journal (n° sp., 27, 1, « Endogenous technological change and the economics of atmospheric stabilisation »), 2006, p. 259-276.
  • Avec F. Ghersi, « Macroeconomic consistency issues in E3 modeling : the continued fable of the elephant and the rabbit », The Energy Journal (n° sp., 27, 2, « Hybrid modeling of energ-environment policies: Reconciling bottom-up and top-down »), 2006, p. 27-49.
  • Avec M. Jaccard, C. Bataille et F. Ghersi, « Hybrid modelling : New answer to old challenges », ibid., p. 1 -11.
  • Avec S. Hallegate, « Why economic dynamics matter in assessing climate change damages: illustration on extreme events », Ecological economics, 62, 2, 2006, p. 330-340.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Charles Hourcade, « Économie publique et environnement global », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 574-575.

Référence électronique

Jean-Charles Hourcade, « Économie publique et environnement global », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18907

Haut de page

Auteur

Jean-Charles Hourcade

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals