Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire des sciences et des techniques

Livres de machines, théâtres de l’innovation. Une approche de la culture technique à la Renaissance

Luisa Dolza
p. 605-606

Texte intégral

Luisa Dolza

1Les conférences de l’année ont cherché à cerner le contour historiographique, documentaire et institutionnel d’un instrument crucial de l’innovation à la Renaissance, le privilège. Le point de départ était une interrogation sur un genre éditorial relativement négligé mais privilégié, les théâtres des machines, le plus fascinant spectacle livresque de la mécanique. Longtemps leurs planches ont constitué la principale source des études sur la technique mécanique au début de l’époque moderne. Néanmoins, ces ouvrages ont traversé quatre siècles de notre histoire comme une énigme. Traduits, réédités, étudiés, critiqués, cités, pillés et plagiés, ils ont conservé leur charge presque inentamée de promesses et de demandes insatisfaites. Nous nous sommes tout d’abord attachés à analyser la persistance de cette énigme et de dégager, sous les grands thèmes récurrents qui structurent les critiques faites aux théâtres de machines, la variété des présupposés, historiquement datés, qui les animent. Ensuite, on s’est plongé dans les raisons d’être de ces ouvrages. L’objectif était de reprendre plus librement et avec un autre regard ces œuvres, et, en le réinsérant dans les problématiques de leur époque, donner un nouveau souffle à l’étude des relations entre la technique et la société à l’époque moderne. Nous nous sommes ensuite interrogés sur le rôle des techniques dans la formation du monde moderne. À partir du XVIe siècle, leur maîtrise devient un enjeu majeur pour assurer la gloire des princes et la suprématie des États. Les techniques sont également des composantes à part entière des savoirs et de la pensée, qu’il s’agisse de leur place dans l’économie du livre ou des questionnements religieux, les fines dernières et la place de l’homme dans la Création. Ensuite, la réflexion s’est portée sur les relations entre la science, l’art des mécaniques, les pratiques de l’invention technique et les conditions socioculturelles de son exercice. Pour conduire ce projet, on s’est appuyé sur le moment de l’innovation, en prenant en compte toutes ses dimensions, conceptuelles et sociales, conflictuelles et pratiques. En restant attentif au sens même du mot « innovation », un acte qui trouble l’ordre constitué, on peut se donner les moyens de comprendre comment l’innovation a été pensée, produite ou encore combattue par des corps plus ou moins institutionnels dans des milieux professionnels ou dans des réseaux politiques ou religieux. L’étude des théâtres a permis de restituer le tissu cultural, social et économique dans lequel s’affirme, dans la France et l’Italie du XVIe siècle, une véritable dynamique de l’innovation technique : on a dressé une première cartographie de réseaux et de carrières d’ingénieur, ainsi que des transferts technologiques, dans leurs déterminations politiques et économiques et nous nous sommes ensuite arrêtés sur les relations qu’il a nouées avec l’industrie du livre. Enfin, nous avons examiné l’approche historiographique en examinant la pertinence, pour la culture de la Renaissance, des instruments d’analyse de l’innovation technique forgés par les historiens du XVIIIe siècle. Ce dernier thème, en conjuguant des réflexions sur les privilèges nous a paru susceptible de fournir des entrées riches pour notre réflexion, et fera ainsi l’objet d’une attention particulière au cours du séminaire de l’année prochaine. Le séminaire a fonctionné selon le système de la lecture préalable de textes par les étudiants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Luisa Dolza, « Livres de machines, théâtres de l’innovation. Une approche de la culture technique à la Renaissance », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 605-606.

Référence électronique

Luisa Dolza, « Livres de machines, théâtres de l’innovation. Une approche de la culture technique à la Renaissance », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18936

Haut de page

Auteur

Luisa Dolza

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals