Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Anthropologie

« Diasporas » et identifications transétatiques

Stéphane Dufoix
p. 627-628

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie
Haut de page

Texte intégral

Stéphane Dufoix, maître de conférences à l’Université Paris-X

1Pour la deuxième et dernière année de cet enseignement, l’objectif était bien évidemment de s’appuyer sur les acquis de l’an dernier. Nous avions alors entrepris de tenir ensemble le mot et l’idée pour tenter de comprendre et d’expliquer comment un mot ancien (diaspora) et une idée ancienne (la possibilité de maintenir ou de fonder une identité par-delà la distance et la discontinuité du territoire de cette identité) ont progressivement, et séparément, quitté le domaine du religieux (juifs, catholiques, protestants) pour, à nouveau rassemblés, former un cadre susceptible d’être appliqué à une quasi-infinité de situations.

2Cette année, un temps plus conséquent a été consacré à la déconstruction de l’illusion d’une unité facile de la diaspora juive comme de la diaspora noire/africaine. Nous avons tout d’abord dressé, à partir de l’expérience historique juive, un tableau à quatre cases et deux entrées. Deux dimensions ont été mises en avant : celle de l’exil et celle de la communauté, auxquelles nous avons associé respectivement la dimension du retour et du lien, celle du temps et celle de l’espace. Pour chacune de ces deux catégories, nous avons ensuite dessiné deux types : le retour eschatologique et le retour sioniste dans la première colonne, le lien transétatique et le lien centro-périphérique dans la deuxième colonne. De la sorte, nous voulions insister sur l’absence d’unité et de sens de la « diaspora juive ». L’insistance sur le retour est fondamentalement différente de l’insistance sur le lien. Ce point d’appui nous a permis de montrer les conceptions différentes de la « diaspora juive » selon les auteurs : Moses Mendelssohn, Theodor Herzl, Leo Pinsker, Simon Dubnov, Ahad Ha-am, David Ben-Gourion.

3Par la suite, en nous appuyant sur ce tableau qui fut l’un des points marquants de cet enseignement cette année, nous avons montré qu’il était possible de trouver dans l’expérience noire des correspondants presque parfaits à ces quatre entrées : l’entrée eschatologique présente dans certains milieux noirs protestants autour de la rédemption de l’Éthiopie ; l’entrée « sioniste » au travers des plans d’émigration en direction de l’Afrique, qu’il s’agisse de Paul Cuffe, de Martin Delany, d’Edward Blyden ou de Marcus Garvey ; la dimension transétatique telle qu’elle se manifeste chez W.E.B. DuBois, mais surtout au sein des Cultural Studies britanniques avec des auteurs comme Stuart Hall et Paul Gilroy, ou avec des auteurs français comme Édouard Glissant ; et enfin l’idée d’un lien entre l’Afrique en soi, par l’intermédiaire de l’Union africaine, ou des gouvernements africains, et les populations noires vivant en dehors d’Afrique, au travers par exemple des textes présentés en 2004 lors de la Première réunion des intellectuels d’Afrique et de la diaspora à Dakar.

4Au cours de ces deux années, nous avons tenté de montrer que le terme « diaspora » permettait de comprendre plus de choses sur l’évolution du monde si on le prenait comme objet d’études et non comme concept censé rendre compte d’une situation. L’insistance sur cette ambition à la fois historique, sociologique et sémantique a été présentée aux étudiants par l’intermédiaire d’une revisite des travaux d’Austin, de Searle et de Bourdieu sur le langage, de manière à proposer l’étude non de la dimension performative, mais de la dimension formative du langage, quand il permet de créer des groupes en leur donnant un nom.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Dufoix, « « Diasporas » et identifications transétatiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 627-628.

Référence électronique

Stéphane Dufoix, « « Diasporas » et identifications transétatiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18966

Haut de page

Auteur

Stéphane Dufoix

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals