Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Droit et société

Sociologie de la souveraineté : droit naturel et puissance souveraine

Nicolas Israël
p. 649

Entrées d’index

Index thématique :

Droit et société
Haut de page

Texte intégral

Nicolas Israël, professeur agrégé

1L’objet de ce séminaire a été de mesurer l’impact de la souveraineté politique sur le développement du droit naturel moderne. L’étude de la généalogie du droit naturel permet en effet d’Identifier la structure de la domination inhérente à la souveraineté. La théorie du droit naturel subjectif, au principe de la tradition des droits de l’homme, manifeste ainsi l’aptitude de la souveraineté politique à uniformiser voire à modeler la nature humaine. Emancipée du seul cadre législatif, la puissance souveraine loin de restaurer l’œuvre de l’exception au sein de l’ordre politique semble contribuer au mouvement d’uniformisation et régulation des droits naturels.

2Il s’est donc agi de mettre en relation la tradition du droit naturel avec le concept de souveraineté à travers les œuvres de Weber, Kelsen, Schmitt et Strauss.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Israël, « Sociologie de la souveraineté : droit naturel et puissance souveraine », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 649.

Référence électronique

Nicolas Israël, « Sociologie de la souveraineté : droit naturel et puissance souveraine », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18999

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals