Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Méthodes et techniques des sciences sociales

Anthropologie de l’écriture. Atelier méthodologique

Béatrice Fraenkel, Philippe Artières et Claire Bustarret
p. 121-122

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Béatrice Fraenkel, directrice d’études
Philippe Artières, chargé de recherche au CNRS
Claire Bustarret, ingénieur de recherche au CNRS

Pratiques d’écriture : corpus, analyses, enquêtes.

1« Regards savants, regards experts sur l’écriture : l’art de relever les écrits. » Les séances ont été consacrées à l’étude d’un geste savant qui est à la base de toute démarche d’analyse de l’écriture : le relevé. Les intervenants ont témoigné des usages du relevé dans diverses disciplines et domaines professionnels (épigraphie, paléographie, préhistoriens, médecins, policiers, transports).

2Partant d’une réflexion critique commune sur la thèse du « paradigme indiciaire » proposée par Carlo Ginzburg, nous avons évoqué avec les intervenants les multiples techniques de relevés – estampage, dessin, calque, photographie – souvent concomitantes. La notion de programme et de protocole de relevé normalisé (séquence, repérage topographique, articulation au contexte), ainsi que l’injonction d’exactitude apparaît avec les missions archéologiques en Égypte au XIXe siècle (Claire Bustarret, ITEM-CNRS). Les pratiques appliquées aux inscriptions rupestres du Mont Bégo impliquent une entreprise collective et posent des problèmes d’étiquetage, de repérages et de traitement du support tridimensionnel, voire d’interprétation graphique (Nathalie Magnardi). Les relevés de tatouages effectués par les médecins au XIXe siècle s’inscrivent dans la ligne de l’anthropométrie policière (prélèvement, taxinomie, iconographie) tandis que leur publication pose la question de la collection, de l’interprétation esthétique (Philippe Artières, IIAC-Anthropologie de l’écriture). David Pontille (IIAC-Anthropologie de l’écriture) et Jérôme Denis (Telecom-Paris-Tech) ont rendu compte de leur enquête sur le service chargé de l’entretien des panneaux signalétiques de la RATP, témoignant de la multiplicité des interventions de contrôle et de maintenance concernant l’écrit exposé dans le contexte d’un réseau de transport urbain. Flavia Carraro (doctorante, Université Paris-VIII) a problématisé l’« invention » du linéaire Β mycénien, la question du déchiffrement et celle du statut de l’objet écrit dans les recherches sur l’antiquité. Enfin les travaux de l’abbé Breuil, préhistorien dont l’expertise en relevé de gravures rupestres a contribué à le positionner en fondateur de la discipline, ont été présentés sur supports originaux au Muséum d’histoire naturelle, et analysés par Yann Potin (doctorant, Université Paris-X).

3La journée du 26 mars 2008 s’est intéressée aux enjeux épistémologiques de l’expertise en écriture : en quoi nous permet-elle de mieux comprendre l’acte d’écriture daté et situé ? Muriel Salle (doctorante, Université Lyon-II) et Philippe Artières ont présenté Edmond Locard, fondateur du « métier » d’expert dans la police scientifique moderne ; notre invité Peter Bower, expert britannique de renommée internationale, a exposé l’analyse des supports et des graphies dans le cas de l’enquête historique sur les lettres de Jack l’éventreur ; Deborah

4Puccio-Den (CNRS, associée Anthropologie de l’écriture) a traité du cas contemporain des lettres maffieuses, les pizzini, instrument de pouvoir et de contrôle non dénué de connotations rituelles.

5Au-delà de la seule collecte d’indices, les approches techniques et anthropologiques de l’écriture offrent autour de l’acte de relever une série d’outils pour décrire et comparer actes d’écritures et objets écrits dans un contexte graphique qui contribue à construire la situation historique, culturelle et sociale du scripteur.

Publications

  • « Les affiches en mai 68 : l’atelier populaire des Beaux-Arts », dans 68, une histoire collective, sous la dir. de P. Artières et M. Zancharini-Fournel, Paris, La Découverte, 2008, p. 276-281.
  • « Comment tenir un registre ? », Langage & Société, 124, 2008, p. 59-71.
  • « La signature : du signe à l’acte », Société et représentation, 25, 2008, p. 15-25.
  • « Las escrituras de la catàstrofe. Pràtica de escritura y de lectura en la ciudad de Nueva York en Septiembre 2001 », Actuel Marx/Intervenciones, 6, 2008, p. 155-171.
  • « Écrire dans l’île. Rétif de la Bretonne, graffitomane parisien (1734-1804) », dans Scripta volant, verba manent, Schwabe Verlag Basel, sous la dir. de A. Messerli et R. Chartier, Bâle, 2007, p. 373-388.
  • « L’invention de l’art pariétal préhistorique. Histoire d’une expérience visuelle », Gradhiva, 6, Paris, 2007, p. 19-31.
  • « Actes d’écriture : quand écrire c’est faire », Langage & Société, 121-122, septembre-décembre 2007, p. 101-112.
  • « Les écritures de la catastrophe. Pratiques d’écriture et de lecture dans la ville de New York en septembre 2001 », La lettre et l’image : nouvelles approches, Textuel, n° 54, sous la dir. de A.-M. Christin et A. Miura, 2007, p. 27-41.
  • « Preuves et épreuves de l’identification », dans Gens de passage en Méditerranée de l’Antiquité à l’époque moderne, sous la dir. de C. Moatti et W. Kaiser, Maisonneuve et Larose, Paris, 2007, p. 279-293.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Béatrice Fraenkel, Philippe Artières et Claire Bustarret, « Anthropologie de l’écriture. Atelier méthodologique », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 121-122.

Référence électronique

Béatrice Fraenkel, Philippe Artières et Claire Bustarret, « Anthropologie de l’écriture. Atelier méthodologique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19106

Haut de page

Auteurs

Béatrice Fraenkel

Articles du même auteur

Philippe Artières

Articles du même auteur

Claire Bustarret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals