Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Archéologie

Cultures, technologies et échanges de la pré- et protohistoire en Méditerranée

François Briois
p. 131-132

Entrées d’index

Index thématique :

Archéologie
Haut de page

Texte intégral

François Briois, maître de conférences

Les premières sociétés de producteurs de la Méditerranée orientale et du Proche-Orient

1La néolithisation de la Méditerranée orientale et du Proche-Orient reste le thème central de cet enseignement dont les cadres ont nécessairement été rappelés afin de répondre en particulier aux attentes des étudiants en master à qui est ouvert le séminaire. La réflexion porte sur les dynamiques culturelles depuis la fin de l’épipaléolithique jusqu’à la mise en place des premières sociétés de producteurs du Levant. La préhistoire chypriote sur laquelle porte une partie essentielle de nos travaux de recherche dans le cadre de l’équipe pluridisciplinaire « Sociétés et cultures du néolithique et du début des âges des métaux » du Centre de recherches sur la préhistoire et la protohistoire de la Méditerranée (UMR 5608-TRACES) est à ce titre directement impliquée dans ce séminaire qui privilégie les points d’actualité de la recherche en discussion à l’échelle de l’aire levantine. L’introduction est basée sur une présentation historiographique rappelant les différents concepts et leur évolution sur la mise en place du plus ancien foyer de la néolithisation de la Méditerranée. Les séances consacrées au processus lui-même reposent sur l’examen de nombreux sites de référence des pays actuels de la Syrie, du Liban, de la Jordanie, de l’Israël, de la Palestine, de la Turquie, de l’Irak et d’une partie de l’Iran. Au cours de la longue transition où s’opère, entre 12 000 et 6 000 avant notre ère, le passage entre un monde de chasseurs-cueilleurs et celui des agriculteurs sédentaires, on peut suivre les transformations progressives dans les domaines de l’économie, des productions, de l’habitat, du funéraire et du symbolique. Les mutations et les adaptations successives sont soumises en même temps à des facteurs environnementaux et climatiques en perpétuelle évolution depuis le Dryas récent jusqu’à l’optimum de l’Holocène. Dans le domaine des productions, les marqueurs disponibles sont particulièrement sensibles aux changements et permettent d’observer leur évolution au sein de plusieurs provinces culturelles où se trouvent les plus anciens foyers de l’agriculture. Les récents résultats des missions japonaise, espagnole et française sur le Levant nord et les nouvelles découvertes effectuées dans le levant sud apportent à ce titre des éclairages sur les conditions de mise en place des nouveaux systèmes de production dès les premières étapes de la néolithisation. On assiste à la fois à la création, à l’adoption ou à l’adaptation de nouveaux standards de fabrication des outillages. Ce phénomène est concomitant d’une meilleure gestion des ressources qui favorisent les réseaux d’échanges sur de longues distances. C’est le cas en particulier de l’obsidienne, dont les multiples sources ont joué un rôle important sur une très large échelle géographique.

Publications

  • Sous la dir. de L. Astruc, D. Binder et F. Briois, « Systèmes techniques et communautés du Néolithique précéramique au Proche-Orient », Actes du 5e colloque international, Fréjus 2004, Antibes, Éditions APDCA, 2007.
  • Avec B. Midant-Reynes et M. Wuttmann M., « Le site épipaléolithique de Ayn Manawîr (oasis de Kharga, Égypte) », Le Caire, IFAO, 2008.
  • Avec B. Midant-Reynes, « Lithic industries from Adaima : Between farmers and craftsmen », dans Egypt at its Origins 2, Proceedings of the international conference, Toulouse 5-9 Sept. 2005, sous la dir. de Midant-Reynes et Tristant, Leuven, Orientalia Loveniensia Analecta, 2008.
  • « L’industrie lithique taillée », dans Pont de Roque-Haute (Portiragnes, Hérault). Nouveaux regards sur la néolithisation de la France méditerranéenne, sous la dir. de J. Guilaine, C. Manen et J.-D. Vigne, Toulouse, Archives d’écologie préhistorique, 2007, p. 303-322.
  • Avec V. Lea, D. Binder et J. Vaquer, « Le Chasséen méridional à lamelles d’Arnal : évolution de notre perception des industries lithiques », dans 26e Congrès de la Société préhistorique française – 20-25 septembre 2004 Avignon, supplément BSPF, vol. III, Paris, 2007, p. 263-276.
  • « Les caches de lames de Shillourokambos (Chypre) », dans Systèmes techniques et communautés du Néolithique précéramique au Proche-Orient, sous la dir. de L. Astruc, D. Binder et F. Briois, Actes du 5e colloque international, Fréjus 2004, Éditions APDCA, Antibes, 2007, p. 317-325.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Briois, « Cultures, technologies et échanges de la pré- et protohistoire en Méditerranée », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 131-132.

Référence électronique

François Briois, « Cultures, technologies et échanges de la pré- et protohistoire en Méditerranée », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19119

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals