Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Problèmes généraux

Entreprise et travail en Europe occidentale et aux États-Unis aux XIXe et XXe siècles

Patrick Fridenson
p. 144-145

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Patrick Fridenson, directeur d’études

Les entreprises entre modèle privé et modèle public (suite)

1Ce séminaire, au thème éminemment actuel mais que nous avons délibérément examiné le plus souvent sur longue période, avait commencé en 2005-2006, et le compte rendu de l’annuaire correspondant qui en expose la problématique d’ensemble avait indiqué qu’il reprendrait ultérieurement. Dans la présente année deux autres volets ont été traités. Chaque fois une recherche sur la France a été le point de départ, mais chaque séance du séminaire l’a insérée dans un ensemble de comparaisons et de relations internationales.

2Le premier volet, auquel ont été consacrées la majorité des séances, a été l’examen de certains biens collectifs dont depuis deux siècles les entreprises ou leurs réseaux assurent la coproduction ou la production de façon concurrentielle ou complémentaire à des organisations publiques ou mixtes. Ont été ainsi traitées cette année la formation des cadres, la santé (Sophie Chauveau, maître de conférences d’histoire contemporaine à l’Université Lyon-II, membre de l’Institut universitaire de France), la recherche, la défense (Gilles Le Blanc, professeur d’économie à l’École des Mines de Paris, dont la communication dit bien l’esprit du séminaire : quelles frontières entre public et privé dans la défense : arsenaux, champions nationaux, producteurs globalisés, fournisseurs de services ?), et en dernier lieu ce qui est appelé couramment l’éthique des affaires, objet de constants débats depuis une vingtaine d’années dans le monde entier.

3Le second volet a été consacré à une approche à la fois historique et théorique des changements de frontières entre public et privé depuis 1945. Ont été ainsi traitées sur plusieurs séances la télévision (Olivier Bomsel, professeur d’économie à l’École des Mines de Paris), les télécommunications (y compris leur déréglementation), la construction aéronautique et spatiale, et les transformations induites par l’implantation à l’international des entreprises nationalisées françaises.

4Dans ces deux volets les perspectives de développement durable qui avaient sous-tendu la première année du séminaire ont été très présentes. Le modèle public n’est pas apparu comme caduc pour toutes les entreprises mais comme ayant d’un côté perdu sa valeur de solution à tout faire pour maîtriser les marchés et d’un autre côté gagné le statut d’un outil ou d’une ressource pour période de crise.

5Enfin, comme de coutume, des travaux d’invités étrangers qui ne sont pas directement liés au thème annuel du séminaire ont été discutés. Franco Amatori (directeur d’études associé à l’EHESS) a analysé le rôle respectif des petites et des grandes entreprises dans l’industrialisation de l’Italie. Puis dans un second séminaire il a présenté sa recherche en cours sur Leopoldo Pirelli, « un entrepreneur pour des temps difficiles ». Masayuki Tanimoto (maître de conférences associé à l’EHESS) a proposé une reconsidération du rôle de la tradition dans l’industrialisation du Japon (à partir de recherches sur le coton aux XIXe et XXe siècles) et, dans la même perspective, a consacré un second séminaire à la persistance du travail intensif dans la société urbaine japonaise (à partir de recherches sur l’exode rural au Japon).

Publications

  • « Postface », dans Régis Boulat, Jean Fourastié, un expert en productivité. La modernisation de la France (années trente/années cinquante), Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2008, p. 403-412.
  • « Syndicalismes dans l’automobile : la redistribution des cartes », dans Le syndicalisme dans la France occupée, sous la dir. de Michel Margairaz et Danielle Tartakowsky, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, p. 81-102.
  • Avec Jean-François Grevet et Patrick Veyret, « L’épuration dans l’industrie automobile », L’épuration économique en France à la Libération, sous la dir. de Marc Bergère, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, p. 229-256.
  • « La différence des entreprises japonaises », dans La dynamique du Japon. De 1854 à nos jours, sous la dir. de Jean-François Sabouret, Paris, CNRS Éditions, 2008, p. 321-331.
  • « Business history », dans The Oxford Handbook of Business History, sous la dir. de Geoffrey Jones and Jonathan Zeitlin, Oxford, Oxford University Press, 2008, p. 9-36.
  • « Stratégies des groupes automobiles et structures du marché en Europe 1979-1992 », dans Milieux économiques et intégration européenne au XXe siècle. La relance des années quatre-vingt (1979-1992), sous la dir. d’Éric Bussière, Michel Dumoulin et Sylvain Schirmann, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007, p. 333-347.
  • « Préface », dans Danièle Fraboulet, Quand les patrons s’organisent. Stratégies et pratiques de l’Union des industries métallurgiques et minières 1901-1950, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2007, p. 9-13.
  • « Madeleine Rebérioux entre histoire, culture et politique », Le Mouvement Social, avril-septembre 2007, p. 3-16.
  • « Le militant syndical », dans Pour une histoire de la Deuxième Gauche. Hommage à Jacques Julliard, sous la dir. de Jean-Claude Casanova et al., Paris, Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2008, p. 31-34 et 42-43.
  • « Histoire et consommation : hommes et femmes en France devant l’acquisition d’automobiles en l’an 2000 », dans Ouvriers, villes et société : autour d’Yves Lequin et de l’histoire sociale, sous la dir. de Sophie Chauveau et al., Paris, Nouveau Monde éditions, 2005, p. 225-240.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Fridenson, « Entreprise et travail en Europe occidentale et aux États-Unis aux XIXe et XXe siècles », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 144-145.

Référence électronique

Patrick Fridenson, « Entreprise et travail en Europe occidentale et aux États-Unis aux XIXe et XXe siècles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19136

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals