Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde ibérique

Histoire de l’Espagne

Wolfgang Kaiser et Bernard Vincent
p. 301-303

Texte intégral

Wolfgang Kaiser, Bernard Vincent, directeurs d’études

Interactions et commerce transfrontalier dans l’Empire espagnol et en Méditerranée occidentale à l’époque moderne

1Cette année encore l’attention a porté principalement sur le phénomène de la captivité en milieu méditerranéen de l’époque moderne dont nous avions montré l’importance au cours des séminaires de 2005-2006 et de 2006-2007. Nous nous sommes une nouvelle fois préoccupés des apports de la bibliographie de deux manières. Il nous apparut intéressant d’examiner comment, dans la Méditerranée et le monde méditerranéen de Philippe II, Fernand Braudel avait abordé cette question. Sans lui réserver un traitement systématique, Braudel y fait de très fréquentes références soulignant la place essentielle du captif dans les liens entre les deux rives. Et il donne des pistes documentaires qui n’ont pas été explorées. Il nous a permis ainsi de redécouvrir un dossier d’une immense richesse, daté de 1595 et conservé aux archives de Simancas que nous étudierons en 2008-2009. Par ailleurs Bartolomé Bennassar a rendu compte de l’ouvrage de Luis Alberto Anaya Hernandez, Moros en la costa, 2006, qui fournit une masse d’informations sur l’action des corsaires aux îles Canaries du milieu du XVIe au milieu du XVIIIe siècle.

2Plusieurs séances ont été consacrées à l’inscription du rachat de captifs dans des échanges commerciaux en Méditerranée. Les liens entre les modalités du rachat et la genèse des formes d’identification sociale et du contrôle de la mobilité ont été analysés, en portant une attention particulière à la production d’éléments narratifs et fictionnels dans ces procédures de contrôle. Dans ce contexte des séances ont été organisées en commun avec le PRI Corso, consacrées aux récits de captivité. Tandis que Xavier Labat Saint-Vincent (Université Paris-IV) a présenté le dossier concernant l’île de Malte, Jean Canavaggio (Université Paris-X) s’est attaché à la personnalité et à la carrière d’Agi Morato en tentant de confronter ce que l’on sait de ce corsaire algérois aux passages que lui consacre Cervantes dans le don Quichotte.

3Nous nous sommes aussi interrogés sous le volume des captifs qui ont été rédimés par les ordres religieux si actifs en Espagne et au Portugal, en tenant compte des opérations conduites par d’autres ordres que les mercédaires et les trinitaires, certes les plus présents mais pas les seuls. Ainsi, les opérations menées par les jésuites, en particulier au Maroc, ont été analysées.

4Au cours de quelques séances consacrées aux morisques, nous avons fait un long compte rendu du livre de Trevor Dadson, Los moriscos de Villarubia de los Ojos où l’auteur soutient la thèse de nombreux retours après l’expulsion générale de 1609 et de l’excellente intégration des morisques au plan local. De son côté Rafael Benitez Sanchez Blanco (Université de Valencia) a examiné la question de l’esclavage des morisques au cours du dernier tiers du XVIe siècle.

Publications

Wolfgang Kaiser

  • Le commerce des captifs. Les intermédiaires dans l’échange et le rachat des prisonniers en Méditerranée, XVe-XVIIe siècle, Rome-Paris, École française de Rome, 2008.
  • « “Why not I ?” Gewaltökonomie im Mittelmeerraum in der Frühen Neuzeit », dans Kriegswirtschaft und Wirtschaftskriege – Économie de guerre et guerres économiques, sous la dir. de Valentin Groebner, Sébastien Guex, Jacob Tanner, (Société suisse d’histoire économique et sociale, vol. 23), Zurich, Chronos, 2008, p. 39-50.
  • « La excepción permanente. Actores, visibilidad y asimetrías en los intercambios comerciales entre los paises europeos y el Magreb (siglos XVI-XVII) », dans Circulación de personas y negociaciones comerciales en el Mediterraneo y en el Atlantico, siglos XVI, XVII, XVIII, sous la dir. de José Antonio Martínez Torres, Madrid, CSIC, 2008, p. 148-163.
  • « Les mots du rachat. Fiction et rhétorique dans les procédures de rachat de captifs en Méditerranée, XVIe-XVIIe siècles », dans Captifs en Méditerranée (XVIe-XVIIIe siècle). Histoires, récits, légendes, sous la dir. de François Moureau, Actes du colloque international [Université de Malte, Université Paris-IV], Rabat (Malte), 21-23 septembre 2006, Paris, PUPS, 2008, p. 103-117.
  • « Introduction », sous la dir. de Wolfgang Kaiser, Le commerce des captifs. Les intermédiaires dans l’échange et le rachat des prisonniers en Méditerranée, XVe-XVIIe siècle, Rome, École française de Rome, 2008, p. 1-14.
  • « Les “hommes de crédit” dans les rachats des captifs provençaux, XVIe-XVIIe siècles », dans Le commerce des captifs. Les intermédiaires dans l’échange et le rachat des prisonniers en Méditerranée, XVe-XVIIe siècle, sous la dir. de Wolfgang Kaiser, Rome, École française de Rome, 2008, p. 291-319.
  • « Négocier avec l’ennemi. Le rachat de captifs à Alger au XVIe siècle », dans « Vivre avec l’ennemi. La cohabitation de communautés hétérogènes du XVIe au XIXe siècle », Cahiers du Centre d’histoire « Espaces et Cultures », n° 26, 2008, p. 43-54.
  • Avec Bernard Vincent, « La centralité du rachat dans l’histoire de la captivité. Expérience et narration », dans Récits d’Orient en Occident. Présence littéraire du monde arabe en Europe, de la Renaissance au classicisme (colloque international, sous la dir. d’Anne Duprat et Émilie Picherot, Paris, Sorbonne, 16-18 mars 2006), Paris, PUPS, 2008, p. 137-143.

Bernard Vincent

  • Los siglos XVI y XVII, Política y sociedad, Historia de España 3er milenio, Madrid, síntesis, 2007, 400 p. (en coll. avec José Javier Ruiz Ibáñez).
  • Missions religieuses modernes « notre lieu est le monde », études réunies par Pierre-Antoine Fabre et Bernard Vincent, Rome, École française de Rome, 2007.
  • « La mobilité sociale », dans La movilidad social en la España del antiguo régimen, sous la dir. de Inés Gomez Gónzàlez et Miguel Luis Lopez Comares Guadalupe Muñoz, Grenade, 2007, p. 49-60.
  • Avec Pierre-Antoine Fabre, présentation dans Missions religieuses modernes « notre lieu est le monde », Rome, École française de Rome, 2007, p. 1-17.
  • Avec Marie-Lucie Copete, « Missions en Bétique : pour une typologie des missions intérieures », dans Missions religieuses modernes « notre lieu est le monde », Études réunies par Pierre-Antoine Fabre et Bernard Vincent, Rome, École française de Rome, 2007, p. 261-285.
  • « Los jesuitas y la peste », dans Los jesuitas y la modernidad en Iberoamérica 1549-1773, sous la dir. de Manuel Marzal y Luís Bacigalupo, Lima, 2007, vol. 2, p. 149-158.
  • « Morisques et mobilité : exemple de Pastrana », dans Exils, passages et transitions, Chemin d’une recherche sur les marges, sous la dir. d’Anne Dubet et Stéphanie Urdician, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2008, p. 17-24.
  • « Juan de Dios y Granada, discurso de investitura de doctor Honoris Causa », Université de Grenade, 2008.
  • « Tiempo de reaccionar », Historia social, n° 60, 2008, p. 249-252.
  • « Pour une histoire des confréries de Noirs », dans Confréries et dévotions dans la catholicité moderne (mi-XVe-début XIXe siècle), sous la dir. de Bernard Dompnier et Paola Vismara, Rome, École française de Rome, 2008, p. 243-260.
  • « La centralité du rachat dans l’histoire de la captivité, expérience et narration », dans Récits d’Orient dans les littératures d’Europe (XVIe-XVIIe siècles), sous la dir. d’Anne Duprat et Emilie Picherot, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2008, p. 137-143 (en collaboration avec Wolfgang Kaiser).
  • « Esclavage et dépendance », in Homenaje a don Antonio Dominguez Ortiz, Université de Grenade, 2008, tome II, p. 831-840.
  • « Partisanos de la Historia : Bernard Vincent », dans Las palabras y las culturas, catorce diálogos humanísticos en clave antropológica, sous la dir. de José Antonio Gonzalez Alcantud, Grenade, 2007, p. 83-90.
  • « Préface » dans Pierre Marques Posty, Espagne, 1936, correspondants de guerre, L’ultime dépêche, Paris, L’Harmattan, 2008.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Wolfgang Kaiser et Bernard Vincent, « Histoire de l’Espagne », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 301-303.

Référence électronique

Wolfgang Kaiser et Bernard Vincent, « Histoire de l’Espagne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19284

Haut de page

Auteurs

Wolfgang Kaiser

Articles du même auteur

Bernard Vincent

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals