Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Anthropologie économique du monde chinois

Michel Cartier
p. 334-335

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Michel Cartier, directeur d’études

Population et développement en Extrême-Orient

1Après un rappel des liens entre la transition démographique et le développement montrant que la seconde phase caractérisée par la baisse de la natalité et de la fécondité entraîne une forte diminution du taux de dépendance (nombre d’enfants de moins de quinze ans et de seniors de plus de soixante-cinq ans pour cent personnes de quinze à soixante-quatre ans considérés comme des actifs potentiels), un certain nombre de cas régionaux ont été envisagés successivement.

2L’étude de l’évolution de Taïwan a d’abord montré comment la grande période de développement économique (années 1970 et 1980) avait coïncidé avec la seconde phase de la transition démographique, lorsque la fécondité s’était abaissée de quatre enfants à moins de deux enfants. Depuis les années 1990, elle a continué à décroître pour se situer en dessous de 1,2 enfant, l’une des plus faibles du monde. La population a pratiquement cessé de s’accroître et elle se stabilisera aux alentours de 23,2 millions d’habitants entre 2010 et 2015. Cependant, à la différence du Japon, dont la population est stationnaire depuis deux ou trois ans, mais où le taux de vieillissement est déjà supérieur à 21 %, Taïwan qui ne comptait encore en 2005 que 9,7 % de seniors, n’aura à faire face aux problèmes posés par le financement des retraites que dans une vingtaine d’années lorsque la population aura commencé à décliner, tandis que le taux de vieillissement sera comparable au taux japonais actuel.

3La seconde partie du séminaire était consacrée à l’étude de deux provinces chinoises relativement peu développées. Dans le cas du Yunnan, province montagneuse du sud-ouest de la Chine située aux confins de la Birmanie et du Vietnam, deux raisons peuvent expliquer le retard économique. La première est une croissance démographique plus rapide que celle du pays dans son ensemble. La province a vu sa population tripler en une cinquantaine d’années, en passant de quinze à quarante-quatre millions, alors que la population chinoise était multipliée seulement par 2,4. La seconde serait liée à la présence de vingt et une minorités ethniques représentant environ le tiers des habitants. Mis à part quelques groupes considérés comme « sinisés » dont les structures par âges, par emplois et par niveaux d’instruction sont assez proches des structures nationales, la plupart des groupes, qui ont conservé une forte identité culturelle et linguistique sont demeurés en marge du développement. Nous nous sommes ensuite intéressés à la situation de l’île de Hainan, détachée de la province du Guangdong depuis 1988 et transformée en « zone économique spéciale » sur le modèle de Shenzhen. C’est alors qu’elle a attiré des centaines de milliers d’immigrants en provenance de toute la Chine. Cependant, loin de connaître le développement spectaculaire auquel s’attendaient les autorités, elle a connu au cours de la décennie 1990 des taux de croissance très inférieurs à la moyenne nationale. Depuis les années 2000, des efforts sont faits pour la transformer en île de villégiature. Dans cette optique, la présence des groupes minoritaires (environ 18 % des 8,4 millions d’habitants de 2005) était considérée comme un atout touristique.

4Les séances du troisième trimestre ont plus spécialement été consacrées à des exposés d’étudiants.

Publications

  • « La tradition équestre chinoise : quatre mille ans », L’Éperon, (Hors-série Été et Vacances 2008), p. 6-13.
  • « The history of economic law in China », dans Business law in China, sous la dir. de Daniel Laprès, p. 1-12 (ouvrage en ligne : www.iccbooks.com).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Cartier, « Anthropologie économique du monde chinois », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 334-335.

Référence électronique

Michel Cartier, « Anthropologie économique du monde chinois », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19313

Haut de page

Auteur

Michel Cartier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals