Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Mondes naturels et mondes culturels. Sociologie historique des configurations de savoir

Jean-Louis Fabiani
p. 428-430

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Louis Fabiani, directeur d’études

Sociologie historique des configurations de savoir

1Le séminaire principal de l’année 2007-2008 a été consacré à l’examen croisé de trois formes de savoir délibérément choisies pour leurs différences en matière d’insertion dans le système des disciplines : la conceptualisation philosophique au XXe siècle, les énoncés et les récits de l’archéologie et enfin la notion, sans doute plus politique et morale que scientifique, de développement durable en écologie et en biologie de la conservation. L’interrogation sur les processus de production de frontières entre les discours, les points d’inflexion dans la trajectoire des schèmes conceptuels et les tentatives de refondation disciplinaire ou même de création de nouvelles disciplines, comme l’archéogéographie proposée par Gérard Chouquer, ont servi de fil conducteur à des présentations variées et quelquefois hétérogènes. Le dispositif comparatif permettait de repérer des similitudes ou au contraire d’identifier des spécificités disciplinaires, mais il n’a pas donné lieu à des tentatives de généralisation en vue d’offrir une théorie unifiée du changement intellectuel : si l’on peut considérer à ce point qu’une tentative comme celle, de forme nomologique, qu’effectue Randall Collins, « a global theory of intellectual change » reste hors de portée, on s’efforce de produire, principalement à l’échelle de la production de langue française (ce qui pourra être discuté) des essais de conceptualisation qui tentent de quitter les sites disciplinaires et inévitablement monographiques de l’enquête pour atteindre un niveau transdisciplinaire et translocal. Le séminaire, de facture très collective cette année, a bénéficié des interventions de Noël Barbe, Jordi Gomez, Diana Gonzalez, Cyril Jayet, Diego Milos et Irina Chunikhina.

2À Marseille, j’ai animé avec mon collègue Jacques Cheyronnaud, reprenant une collaboration pédagogique installée dans la durée, un séminaire d’anthropologie de l’expérience esthétique : mes interventions dans ce cadre ont été l’occasion de présenter des travaux empiriques récents ou en cours, sur les publics, principalement de théâtre. J’ai également donné un cours de master 2 à l’Université d’Avignon sous le titre : « Compter la culture : les grandes enquêtes statistiques sur les pratiques culturelles ». Cet enseignement sera prolongé en 2008-2009 dans le cadre de la préfiguration du Centre interdisciplinaire Norbert Elias.

3J’ai eu l’occasion de présenter mon travail de recherche, dans l’ordre chronologique, à l’Institut Max-Planck de Berlin, à la Central European University de Budapest, au colloque Escenium de Bilbao, au Council for European Studies à Chicago, au Centre Marc-Bloch de Berlin, au congrès de l’American sociological association de Boston, au premier forum de l’International sociological association de Barcelone où j’ai animé trois sessions du RC 37 Sociology of arts dont j’ai été élu président jusqu’en 2010, et à l’Institute for public knowledge de New York University.

Publications

4Après la culture légitime. Objets, publics, autorités, Paris, L’Harmattan, 2007, 250 p.

  • Avec Emmanuel Ethis et Damien Malinas, Avignon ou le public participant. Une sociologie du spectateur réinventé, Montpellier, L’Entretemps, 2008, 238 p.
  • L’éducation populaire et le théâtre. Le public d’Avignon en action, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2008, 192 p.
  • « Disputes, controverses et polémiques dans les mondes intellectuels. Vers une sociologie historique des formes de débat agonistique », Mil neuf cent, n° 25, 2007, p. 45-60.
  • « L’épreuve des savoirs », dans Lieux de savoir. Espaces et communautés, sous la dir. de Christian Jacob, Paris, Albin Michel, 2007, p. 43-53.
  • « Le Midi changé en Sud », La pensée de Midi, n° 22, 2008, p. 74-85.
  • « Images locales, images globales. Flux, traductions et détournements dans la littérature pour la jeunesse contemporaine », Lire les images, Zurich-Lausanne, Institut suisse Jeunesse et Médias, 2007, p. 69-96.
  • « L’ethnométhodologie, une affaire de coproduction ? », dans Rapports ambivalents entre sciences sociales européennes et américaines, Milan, Arcipelago Edizioni, 2007, p. 217-242.
  • « Sociologie et sociologues, entre isolement et contestation », dans Philippe Artières et Michelle Zancarini-Fournel, 68, une histoire collective (1962-1981), Paris, La Découverte, 2008, p. 191-198.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Louis Fabiani, « Mondes naturels et mondes culturels. Sociologie historique des configurations de savoir », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 428-430.

Référence électronique

Jean-Louis Fabiani, « Mondes naturels et mondes culturels. Sociologie historique des configurations de savoir », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19393

Haut de page

Auteur

Jean-Louis Fabiani

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals