Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Démocratie délibérative et rapports de pouvoir

Francis Chateauraynaud, Jean-Michel Fourniau et Mathieu Leborgne
p. 443-444

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Francis Chateauraynaud, directeur d’études
Jean-Michel Fourniau, directeur de recherche à l’INRETS
Mathieu Leborgne, chercheur au LAMES

Débats publics et formes de mobilisation territorialisée

1Le recours à des formes de discussion publique s’est imposé dans la plupart des domaines d’activité, engendrant une prolifération de scènes de débats, au niveau le plus local (conseils de quartier par exemple) comme au niveau national (avec l’organisation de multiples « débats nationaux ») et, de plus en plus fréquemment, à l’échelle internationale (avec notamment les « forums sociaux »). Depuis quatre années maintenant, ce séminaire examine en profondeur comment les protagonistes parviennent à associer, ou à dissocier, les espaces argumentatifs et les rapports de pouvoir dans lesquels ils sont pris, en s’attachant à la manière dont jouent les différentes échelles territoriales et les mobilisations qui y prennent sens.

2La séance d’introduction, proposée par les organisateurs, a permis de proposer un cadre d’analyse général des différentes formes de procédures délibératives qui prennent corps dans l’espace public. La manière dont s’organisent des procédures de débat public et la référence que font les acteurs aux différents modèles de démocratie délibérative en constitue l’axe d’attention privilégié. Les séances développées au cours de l’année ont permis d’illustrer un certain nombre de champs thématiques dans lesquels espaces argumentatifs et rapports de pouvoir peuvent ou non faire système. C’est ce qu’a ainsi pu développer Valéria Sinischalchi (EHESS) au cours de la deuxième séance autour des débats de « production d’une territorialité exemplaire » dans les Hautes-Alpes. Mathieu Leborgne (LAMES) lui a donné la réplique en axant son propos sur les territorialités critiques en débat dans la zone pétrochimique de l’Étang de Berre. À d’autres échelles et sur d’autres terrains, Jeanne Favret-Saada (EHESS) est venue présenter et discuter son analyse de l’affaire des caricatures de Mahomet, publiée dans son ouvrage sur la déconstruction d’une « crise mondiale » à partir d’interprétations controversées des caricatures de Mahomet, en la replaçant dans une série historique longue de multiples affaires de blasphème. L’illustration des rapports de pouvoir en jeu dans les concertations a été traitée dans la quatrième séance en abordant la figure et la posture de l’élu : Étienne Bailan (ARENES) s’est centré sur les débats récents sur des projets ferroviaires. Cesare Mattina (LAMES) et Mustapha El Miri (Université de Provence) ont pour leur part analysé les transformations du métier politique en analysant les campagnes électorales locales récentes des partis politiques. Les différentes formes prises par les mobilisations citoyennes contre le projet Lyon-Turin des deux côtés des Alpes ont été au centre de l’analyse présentée par le politologue Luigi Bobbio (Université de Turin), lors de la cinquième séance. En regard, Jean-Michel Fourniau (INRETS) et Mathieu Leborgne ont présenté un essai de modélisation de la trajectoire du dossier de ligne électrique à très haute tension dans le Verdon, et de place qu’y occupe le débat public conduit en 1998. Cette avant-dernière séance aura servi d’introduction aux types d’approches que le séminaire développera en 2008-2009 : une réflexion d’ensemble sur la notion de « portée » du débat public, fondée sur un certain nombre de débats passés ou en cours en Région PACA. Pour clore l’année, la parole fut donnée aux thésards, public assidu du séminaire : Tobias Girard (LAIOS-EHESS), Jean-Stéphane Borja (LAMES) et Ingrid Tafere (INRETS) ont ainsi pu présenter, dans un souci comparatiste, leurs terrains d’enquête (la réhabilitation d’une artère marseillaise, les rapports entre pouvoir et danger autour de l’Étang de Berre et une conférence de citoyens expérimentale dans le débat public autoroutier VRAL en vallée du Rhône) que les différents concepts abordés au cours de l’année ont pu éclairer. Des étudiants du master de l’EHESS Marseille ont également présenté leur mémoire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Chateauraynaud, Jean-Michel Fourniau et Mathieu Leborgne, « Démocratie délibérative et rapports de pouvoir », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 443-444.

Référence électronique

Francis Chateauraynaud, Jean-Michel Fourniau et Mathieu Leborgne, « Démocratie délibérative et rapports de pouvoir », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19410

Haut de page

Auteurs

Francis Chateauraynaud

Articles du même auteur

Jean-Michel Fourniau

Articles du même auteur

Mathieu Leborgne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals