Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Travail, flexibilité et constitution du social

Bénédicte Zimmermann
p. 477-478

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Bénédicte Zimmermann, directrice d’études

Sociologie de la flexibilité

1Le séminaire avait pour objet d’approfondir l’espace sémantique des discours des politiques qui se réclament de la « flexicurité ». Un premier groupe de séances était consacré à l’étude de ce que l’on peut appeler la langue européenne de la flexicurité. Pour ce faire, nous nous sommes livrés à une analyse approfondie, d’une part, du livre vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle (2006), d’autre part, de la Communication sur la flexicurité publiée par la Commission en 2007. Les termes « adaptation », « employabilité », « transition », « formation », « activation », « professionnalisation », « parcours » y délimitent un spectre sémantique qui se donne l’individu comme référence.

2La notion de parcours est désormais le nouveau parangon des réformes du marché du travail, de la formation et des politiques sociales. Une deuxième série de séances était dédiée à explorer cette notion en la confrontant à d’autres termes qui expriment le cheminement temporel des personnes : en particulier ceux de trajectoire, d’itinéraire et de carrière. La discussion a porté sur les conceptualisations sociologiques de ces différentes notions et leurs implications théoriques respectives. De la même manière, nous avons approfondi les termes plus spécifiquement associés au cheminement dans le monde du travail, comme celui de professionnalisation. Partant de l’approche par les capacités proposée par A. Sen, nous avons ensuite réfléchi aux éléments d’une perspective analytique qui permette de prendre en compte les différentes facettes de ce que nous avons convenu d’appeler le développement professionnel des salariés.

3Un troisième ensemble de séances a porté sur l’évolution de la formation continue en France. À travers l’étude des accords Interprofessionnels sur la formation depuis 1971 et l’accord de janvier 2008 sur la « modernisation du marché du travail », nous avons analysé la transformation de l’objet de ces accords et de leur champ sémantique. L’attention a porté sur la manière dont une sémantique de l’individu et du parcours s’est progressivement imposée au détriment du lexique plus technique et collectif des premiers accords. Quelle est la portée politique, sociale et juridique de ce basculement ? C’est en croisant les résultats de l’analyse sociohistorique et de l’analyse textuelle conduite à l’aide du logiciel Alceste que nous avons instruit ce dossier. Le séminaire s’est aussi voulu un lieu de réflexion méthodologique sur la complémentarité, les apports et les limites de chacune des ces méthodes.

4Enfin, l’actualité s’est invitée à plusieurs reprises dans nos séances : à l’occasion de l’accord de janvier 2008 sur « la modernisation du marché du travail », mais aussi au moment de la grève unitaire de la Fonction publique du 24 janvier 2008 dont nous avons réuni et analysé les tracts. Particulièrement riche, ce matériau se prête à une lecture sociologique à plusieurs niveaux : formulation et hiérarchie des revendications, logiques d’argumentation et de justification, conception de la société, mais également grammaire et esthétique de la mobilisation.

Publications

  • La liberté au prisme des capacités. Amartya Sen au-delà du libéralisme, sous la dir. de Jean De Munck, Paris, Éditions de l’EHESS, Raisons pratiques, 18, 2008, 333 p.
  • Avec Jean De Munck, « Introduction », dans La liberté au prisme des capacités, Raisons pratiques, 18, 2008, p. 9-20.
  • « Capacités et enquête sociologique », ibid, p. 113-137.
  • Avec Jay Rowell, « Grammaire de la société civile et réforme sociale en Allemagne », Critique internationale, n° 35, 2007, p. 149-171.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bénédicte Zimmermann, « Travail, flexibilité et constitution du social », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 477-478.

Référence électronique

Bénédicte Zimmermann, « Travail, flexibilité et constitution du social », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19441

Haut de page

Auteur

Bénédicte Zimmermann

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals